Comment choisir un régulateur de pH ?

COMMENT CHOISIR LE RÉGULATEUR DE PH ?


SOUS DOSSIER / INSTALLER UN SYSTEME DE TRAITEMENT AUTOMATIQUE

 

Quel Régulateur de pH choisir pour sa piscine ?

 

Le pH est une donnée essentielle dans le traitement de l’eau de piscine. Il permet de mesurer l’acidité de l’eau. De nombreux facteurs le font varier, il doit donc être contrôlé au minimum 2 fois par semaine avec des bandelettes tests ou un testeur électronique.
Ces vérifications deviennent vites contraignantes, et il n’est pas rare d’oublier de les faire, aussi la mise en place d’un régulateur est tentante. Il reste à se plonger dans les critères et choisir le bon appareil adapté aux caractéristiques de la piscine et au budget.

 

Quels sont les critères de choix d’un régulateur de pH de piscine ?


Le régulateur de pH doit tout d’abord tenir compte du volume d’eau à traiter et de l’alimentation électrique : mono ou triphasé de la pompe de piscine.

La plupart de ces appareils distribuent du pH-, car l’eau est souvent basique. Si l’eau est plutôt acide, il faudra choisir une régule qui puisse injecter du pH+ et/ou du pH -.

Le type d’injection pH qu’il faut préférer est celui avec un débit :

  • Proportionnel, dans ce cas l’appareil délivre une quantité de produit en rectifiant l’écart entre la valeur cible et la valeur analysée.
  • Cyclique ou séquentiel qui en plus, prend en compte le volume du bassin et l’inertie du produit pH diffusé

Certains régulateurs de pH peuvent avoir un dosage manuel qui permet de diffuser le produit pendant un temps donné ou le dosage prédictif qui assure une posologie en fonction du volume du bassin, sont moins fréquents et moins performants que le dosage proportionnel ou cyclique.

La sonde est l’élément le plus fragile du régulateur de pH de piscine. Elle est généralement placée directement dans la canalisation de refoulement du circuit d’eau.

  • Pour protéger la sonde et obtenir une meilleure analyse de l’eau, certains appareils sont livrés avec une chambre d’analyse, ou cela peut faire l’objet d’un achat séparé.
  • Lorsque la pompe péristaltique a une sonde double jonction, cette dernière a une meilleure résistance.

La majorité des régulateurs de pH de piscine ont une pompe de type péristaltique, idéale pour les piscines familiales. Une régule avec électrovanne n’a pas de pompe doseuse, c’est l’électrovanne qui distribue le produit, cela limite les risques de panne. 
Celles qui ont une pompe électromagnétique sont généralement réservées à des sites industriels. 

La marque de l’appareil est le garant d’un produit de qualité. La garantie doit être consultée et notamment celle qui concerne la sonde qui est l’élément le plus fragile et le plus onéreux lorsqu’elle est à changer. 

Ensuite viennent les modalités de réglage qui facilitent le calibrage, donne l’alerte et la lecture des données :

  • Le réglage des paramètres peut s’effectuer par touches, clavier ou potentiomètre et peut concerner les réglages des valeurs pH+ et pH- à ne pas dépasser, la plage de mesure de l’appareil,
  • L’étalonnage de la sonde peut être manuel, semi-automatique ou automatique
  • Les alarmes présentes peuvent concerner, le surdosage de produit, un pH en dehors des valeurs initialisées, le débit de la pompe doseuse trop faible, le manque de produit correcteur ou qui signale la fin du bidon...
  • Le modèle d’affichage se fait, sur un écran LCD, qui permet une lecture plus facile sur une échelle de point lumineux, ou l’affichage peut être à LED.

Pour terminer, un régulateur de pH spécifique est utilisé pour un traitement de piscine par ultra-violet.
Le prix d’une régule de pH varie du simple au triple, selon la technique et les innovations qu’elle renferme.