Pompes immergées

Retrouvez notre sélection de pompes immergées !

Trier par

19 articles

Pompe immergee SCM 4 Plus 115/65 Mono Pentair
799,00 
Pompe immergee SCM 4 Plus 115/95 Mono Pentair
950,00 
Pompe immergee SCM 4 Plus 115/122 Mono Pentair
1295,00 
Pompe immergee SCM 4 Plus 115/95 Tri Pentair
950,00 
Pompe immergee SCM 4 Plus 115/122 Tri Pentair
1115,00 
Pompe immergee SCM 4 Plus 115/185 Tri Pentair
1315,00 
Pompe immergee Eurojet 4"
249,00 
Pompe immergee Mini Eurojet 4"
185,00 
Pompe immergee Dominator 115/57 4"
450,00 
Pompe immergee 4S RM-508
379,00 
Pompe immergee 4S RM-511
419,00 
Pompe immergee 4S RM-514
489,00 
Pompe immergee Acuatec 5" 60 Umbra
349,00 
Pompe immergee 4M F10/7
515,00 
Pompe immergee 4M F10/10
615,00 
Pompe immergee 4M F10/13
715,00 
Pompe immergee Acuatec 5" 80 Umbra
415,00 
Pompe immergee Idramatic 1200 S Guinard
529,00 
Pompe immergee Pratika
Nouveau Exclu Magasin
450,00 
Trier par

19 articles

LES POMPES IMMERGÉES POUR PUITS

La pompe immergée est obligatoire pour les aspirations supérieures à 7 mètres. Elle est surtout utilisée pour l’alimentation de réservoirs d’eau ou de groupe de surpression, ainsi que pour l’arrosage des jardins. Les critères de choix d’une pompe immergée sont donc : la profondeur de la réserve à pomper et le minimum d’entretien.

Les électro-pompes immergées multi-étages sélectionnées par Irrijardin sont toutes fabriquées en acier inoxydable. Spécialement conçues pour des forages, puits bâtis ou busés, elles peuvent être automatisées. De conception robuste elles sont idéales pour un usage domestique.

Vous avez le droit, dans votre propriété de capter et de récupérer l’eau, qu’elle vienne du ciel ou de sous la terre.

Ce qui vous donne l’occasion de faire baisser votre facture d’eau.

Vous pouvez installer des réservoirs d’eau de pluie et/ou forer un puits dans votre jardin, à moins qu’il n’existe déjà !

L’étude de votre terrain, ainsi que le sourcier, vous permettront de déterminer l’emplacement, la quantité d’eau disponible, à quelle profondeur, ainsi que le type de puits qui sera le plus adapté. Il existe deux sortes de puits.

 Le puits artésien

C’est un puits, où l'eau en sous-sol est sous pression, où encore qu’elle remonte le long du forage pour sortir sous pression. Pas besoin de pompe pour ces 2 cas. 

Mais l'appellation puits artésien, est aussi donnée aux forages réalisés à la manière du véritable puits artésien, même si  cette fois, l'eau est sortie à l’aide d’une pompe immergée. Le forage de la couche imperméable de la roche du réservoir, provoque le jaillissement de l'eau. 

C’est un forage d’un diamètre de 150 mm, réalisé à l'aide d'une tarière où d'une tête foreuse à pression d'air pour extraire les gravats.  La méthode de forage permet de transpercer tout type sol, la quantité de terre extraite est minime et se réduit à quelques brouettes. 

Des tubes PVC de 125 mm sont introduits jusqu’au niveau de l’eau et pourront recevoir ainsi la pompe immergée (d’un Ø de 120 mm) adaptée au forage artésien. 

La profondeur de ce type de puits peut aller jusqu’à 70 mètres.

Le débit de la nappe phréatique ou de la veine d’eau doit être supérieur à 2 000 L/heure, car le puits artésien a peu de réserve d’eau.

L'engin de forage pour ce puits est plus petit et occasionne moins de dégâts dans le jardin que celui du puits busé.

Le puits busé : 

C’est le puits classique encore appelé puits de surface. Il est réalisé le plus souvent souvent avec une tarière d'un  diamètre d'un mètre. Des buses plus petites (Ø de 800 mm)  s’empilent les unes sur les autres.

Une pelle mécanique peut être envisagée, mais attention en profondeur, elle ne creuse pas en dessous de 6 mètres.

Les engins de forage sont lourds et demandent un espace de manœuvre assez important d’au moins 2,5 mètres ainsi qu’un dégagement d’une bonne dizaine de mètre en hauteur. Gare aux fils électrique et aux arbres !

Le forage  avec ces tarières ne traverse que les terres.

Il faut prévoir une zone de stockage pour les terres, environ 25 m² sur une hauteur de 2 à 3 mètres (pour un puits de 30 m).

La profondeur du puits busé est généralement d’une trentaine de mètres.

Il est tout à fait indiqué pour des débits inférieurs à 2000 L/Heure, puisqu’il à une réserve d’eau.

Il existe un type de pompe immergée, pour chacun de ces puits.

QU'EST CE QU'UNE POMPE IMMERGÉE ?

Elles sont totalement sous l’eau, au fond de votre puits. 

Elles sont de ce fait pratiquement inaudibles.

Le moteur est refroidi par l’eau, c’est pourquoi la pompe doit rester immergée, seul une dizaine de centimètre peut éventuellement émergée de l’eau.

Ceux sont des pompes de relevage pour alimenter en eau le jardin ou/et la maison, mais pas des pompes d’évacuation des eaux (inondation, évacuation d’urgence….).

Elles sont conçues pour des puits très profonds (supérieur à 7 mètres).

Elles se descendent au fond du puits grâce à un anneau ou une poignée de suspension.

Vous aurez besoin de câble inox et de serres câble pour assurer la bonne fixation de votre pompe. 

Elles sont de forme tubulaire pour faciliter leur introduction dans des passages étroits. 

Il n’y a plus de problème d'amorçage, car l'aspiration de l'eau se fait au niveau  bas de la pompe.

Elles sont multicellulaires, contrairement à certaines pompes de surface. 

Elles sont équipées de plusieurs turbines centrifuges qui constituent des étages  et permettent une plus grande montée en pression.

La longévité de la pompe est ainsi supérieure à une pompe mono cellulaire.

2 Cas de figures :

  • Les roues montées sur le même arbre, donnent à la pompe une capacité de produire une hauteur de plus haute pression. 
  • Les roues sont montées sur des arbres différents, la pompe  produit un débit de liquide plus important.

Les pompes peuvent être monophasées ou triphasées.

Le montage d’un fil de terre (couleur jaune-vert) est obligatoire.

La pose d’un disjoncteur thermique réglé à l’ampérage maxi de la pompe, est conseillée en 230 V, obligatoire pour le 380 V.

Elles sont protégées par un condensateur intégré au moteur (dans la coque) ou extérieur, selon les modèles.

A savoir : Si le condensateur est intégré à l’intérieur de la coque, en cas de panne, le changer  demande  l’intervention du SAV.

Elles sont équipées d’une sécurité manque d’eau : soit par un flotteur pour les pompes de puits busé (en général), soit par une protection thermique intégrée plus particulièrement pour les pompes de puits artésien.

Elles ne nécessitent pas de local (elles sont dans le fond du puits). 

Si vous alimentez votre maison en eau et /ou prévoyez l’irrigation de votre jardin, la cuve sous pression sera dans un local.

Les pompes pour puits artésien

Elles sont d’un petit diamètre pour leur permettent de se glisser dans le puits étroit (Ø 74 à 115).

Elles s’immergent  à de grandes profondeurs et sont capables de remonter l’eau sur de haute colonne (entre 40 à 180 mètres).

Elles n’ont pas de flotteur, mais une protection thermique. En effet, le puits artésien est étroit, le flotteur n’a pas la place de se mouvoir et de remplir sa fonction de sécurité manque d’eau.

Les pompes pour puits busé

Le diamètre est plus important que celle de la pompe pour puits artésien.

Ces pompes sont sensibles au sable, aussi faut-il les protéger en les plaçant dans des 

Crépines anti sable.

Àsavoir : Si vous ne savez pas si  il y a du sable au fond de votre puits, n’hésitez pas protéger votre pompe. Car si  elle tombe en panne, que le SAV trouve du sable dans le corps de pompe, la garantie fabricant ne fonctionne pas.

Si votre appareil n’a pas la sûreté manque d’eau, vous pouvez l’ajouter soit par l’intermédiaire d’un Flotteur, soit via un Boitier de protection à sondes.

L'entretien de la pompe immergée

Le nettoyage de la crépine ainsi que du clapet anti retour peut-être fait tous les ans.

Si votre pompe sert uniquement à l’arrosage de votre jardin, afin de la préserver, vous pouvez la sortir du puits durant la période hivernale.

Le matériel complémentaire :

  • Un coffret de démarrage.
  • Des crépines anti-sable, le manchon et le manchon de réduction.
  • Un flotteur manque d’eau ou un coffret sécurité manque d’eau par sonde.
  • Un détecteur de surchauffe.
  • Du câble inox et des serres câble ou  de la Cordelette drisse.
  • Du Câble électrique.
  • Des raccords laiton (à la sortie de la pompe), un clapet anti retour en laiton, des Raccords  compression et une vanne à boisseau en métal…..
  • Des tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD), alimentaire (bande bleue) si vous utiliser l’eau dans votre maison. 
  • Pince coupe tuyau.
  • Bobine de filasse ou Ruban d’étanchéité.
  • Lien de serrage en plastique.

COMMENT LA CHOISIR ?

Vous allez choisir votre pompe immergée en fonction du type de puits que vous avez : busé ou artésien.

Il vous faut connaitre : 

  • L’utilisation que vous souhaitez faire de l’eau puisée : alimentation de la maison, arrosage intégré, un simple complément………….
  • Le débit que vous souhaitez obtenir aux robinets (en m³/h).
  • La Hauteur Manométrique Totale (HMT), c’est à dire la hauteur entre la pompe et le point d’arrivée d’eau le plus haut de votre installation. 

Votre pompe immergée doit fournir une certaine pression (HMT) pour amener l'eau de son point le plus bas vers le point le plus haut.

Elle se mesure en mètre colonne d’eau et  tient compte des 3 éléments suivants :

Le dénivelé de votre installation de pompage, c’est le plus important consommateur de pression. 

La pression utile : plus vous avez de sorties d’eau (robinet, arroseur, lance d'arrosage,  WC, douche, machine à laver…..), plus la demande en pression utile est importante. Il faut considérer une pression de sortie d'au moins 2 bar pour un fonctionnement correct  (2 bar = 20 m).

Les pertes en charge : transport de l’eau dans les tuyaux (environ 10% de perte), les coudes, plus le diamètre du tuyau est petit, plus les pertes en charge sont élevées.

A savoir : 

En général on considère que :

  • la pression utile pour l’alimentation en eau d’une maison  est de 1,5 à 2 bars.
  • la pression utile pour une maison  et son jardin est de 2,5 à 3 bars.

Prévoyez  un bar de pression pour une colonne d'eau de 10 mètres. 

Si vous avez  une cuve sous pression, choisissez votre pompe en fonction de votre besoin pression à la sortie du ballon.

Il vous faut savoir lire et  interpréter la courbe hydraulique de la pompe !

L’axe horizontal correspond le débit exprimé en m³/h ou en l/heure ou minute.

L’axe vertical correspond la hauteur manométrique exprimée en mètre.

Les meilleures  performances de la pompe se situent dans le milieu de courbe.

COMMENT INSTALLER VOTRE POMPE DANS LE PUITS ?

Votre forage est prêt à recevoir votre pompe, il vous faut maintenant l’installer.

Vous posez le clapet anti retour sur  la sortie de la pompe (si celle-ci n’en est pas équipée) ou sur un raccord adapté à la sortie de la pompe. 

La flèche sur le clapet anti-retour indique le sens de circulation de l’eau

Un raccord  entre le clapet anti-retour et le tuyau en PEHD. 

Le raccord doit être adapté d’un coté au clapet et de l’autre au Ø du tuyau de refoulement.

Vous enfoncez le tuyau dans le raccord, et vous serrez le raccord jusqu’à ce que le tuyau grince !

Vous déroulez la couronne de tuyau PEHD sur le sol. 

Vous en mesurez la longueur utile, selon la profondeur de votre puits. 

Vous fixez le filin nylon en double ou  le câble inox à votre pompe, un anneau est prévu, ou sur la poignée.

Faites courir le câble électrique et le fil de nylon, tout le long du tuyau (au sol).

Fixez ensemble le tuyau PEHD, la corde et le fil électrique, à l’aide de collier Rislan, tout les 2 mètres environ.  

Vous pouvez entourer  de ruban adhésif,la tête de pompe,le tuyau, le cordage et le câble électrique. Cela vous facilitera la sortie de la pompe. 

Coupez le tuyau, passez un coup de papier de verre et installez les raccords compression de sortie avec une vanne à boisseau.

Vous pouvez maintenant descendre la pompe  dans votre puits, en prenant soin de faire glisser doucement l’ensemble des fils et tuyau.

C’est en place !

Attachez solidement  le câble nylon à un tube, ou à un bâton, que vous placez dans le travers de l’ouverture du puits. 

Mettez le câble éclectique qui sort du puits, sous gaine pour  l’amener jusqu’au le local technique.