Spas d'extérieur et encastrables

Retrouvez notre sélection de spas rigides d'extérieur et encastrable ! Découvrez nos gammes détente, relaxation et thérapie, allant du 2 aux 5 places.

Trier par

15 articles

Spa detente Lounge Cocoon
À partir de 11350,00 
Spa de relaxation Lounge Luxe
À partir de 12990,00 
Spa therapie Lounge Excellence
À partir de 14590,00 
Spa therapie Twilight Serie 87.3 DLE
À partir de 16979,00 
Spa therapie Legend LSX 700
À partir de 20990,00 
Spa therapie Legend LSX 800
À partir de 21990,00 
Spa relaxation Nahia
À partir de 12390,00 
Spa therapie Giniaa 1
À partir de 15790,00 
Spa therapie Giniaa 2
À partir de 16550,00 
Spa relaxation Milia
À partir de 10990,00 
Spa relaxation Noorios
Nouveau
À partir de 10490,00 
Spa detente Zenkko
Nouveau
À partir de 6690,00 
Spa detente Ekhi
À partir de 7990,00 
Spa relaxation Oihan
À partir de 9890,00 
Spa therapie Twilight Series 7.2
À partir de 15790,00 
Trier par

15 articles

LA GAMME DES SPAS CHEZ IRRIJARDIN

Irrijardin attache une attention particulière sur la qualité, le confort et les performances des spas proposés.

Pour cela, nous appliquons un processus de contrôle à la réception de ces derniers. En effet, ils sont mis en eaux et testés par nos soins au centre technique, avant d’être livré chez le client.

Nous nous engageons à vous proposer une sélection de spas de qualité, pour une détente garantie !

Pour vous faciliter votre achat, nous avons décomposé notre gamme en trois catégories :

Ces larges gammes vous permettront de trouver votre bonheur parmi notre sélection de spas rigides, allant du 2 places pour se détendre en couple à 5 places pour profiter en famille ou entre amis.

Notre équipe de vente à distance est à votre écoute pour vous conseiller et vous faire une étude gratuite de votre projet. 

Vous pouvez retrouver également notre gamme de spas gonflables (Intex,...) et semi-rigides (Octopus Nestpa) ici

 LES CRITÈRES POUR CHOISIR SON SPA

Le spa, aussi appelé "jacuzzi", est un achat plaisir, mais également un investissement qui doit pleinement vous satisfaire.

Pour bien acheter, posez-vous les questions suivantes :

  • Où vais-je l’installer ?
  • Qui va en profiter ? 
  • Un spa pour se détendre ou pour nager ?
  • Combien de places je souhaite ?
  • Est-ce que je préfère un gonflable ou bien rigide ?
  • Mon budget ?

Voilà quelques pistes pour vous aider à choisir votre spa !

Choisir l'emplacement de son spa

Que vous l’installiez à l’intérieur ou à l’extérieur, vous devez choisir un spa rigide avec des dimensions qui vous permettent d’optimiser l’accessibilité et le déplacement de ce dernier, jusqu’à son emplacement définitif.

Votre spa a besoin d’une base solide et nivelée. L’endroit où il se trouve doit pouvoir supporter son poids et celui de ses utilisateurs. Des alimentations en électricité et en eau sont indispensables (une évacuation d’eau est nécessaire pour effectuer la vidange).

Pensez aussi à positionner votre spa de manière à faciliter l’accès au moteur, aux disjoncteurs et à l’interrupteur de l’alimentation.

Si vous l'installer à l'intérieur

Privilégiez une pièce carrelée, si possible antidérapante, avec une évacuation au sol. Pensez aux effets de l’humidité dans l’air, sur le bois et le papier. C’est au moment de la baignade qu’il y a de l’évaporation. Pour minimisez ses effets, aérez la pièce à ce moment-là. Dans l’idéal, installez un déshumidificateur pour éviter l'apparition de coulures et de moisissures sur vos murs et de manière à assurer une bonne qualité de l'air.

En recouvrant le spa encastrable, vous réduirez la perte de chaleur et l’humidité de la pièce.

Si vous l'installer à l'extérieur

Placez votre spa à au moins 3 m de toute ligne électrique aérienne. Choisissez un endroit à l’abri du vent, de la pluie et de la neige, de préférence sans arbres au-dessus car les feuilles, et autres brindilles, pourraient tomber dans l'eau et altérer la qualité de l’eau du spa.

Il est également préférable de ne pas installer le spa sous un débord de toit sans gouttières, car les eaux d’écoulements réduiront la durée de vie de sa protection.

Projetez-vous dans votre spa : que voyez-vous ? 

Choisissez un emplacement ou vos voisins n’ont pas une vue sur votre espace. Un endroit où vous vous sentez à l’aise et libre. Pour votre tranquillité, vous pouvez aménager cet emplacement avec des panneaux treillis, des paravents, des rideaux de tissus, des parasols…

Si finalement, vous préférez pouvoir déplacer aisément votre spa, nous vous conseillons de vous orienter vers un spa gonflable. Retrouvez notre gamme gonfables Intex, Lay-Z ou encore Octopus Netspa ici.

Choisir ses aspects techniques

Il vous faut définir l'usage que vous aurez de votre spa : une utilisation thérapeutiquesportive, ou de détente.

Nombre de places

Le nombre de places est un des critères essentiels pour le choix de son spa. Si votre projet est de profiter en seul ou en duo, un spa rigide 2 places vous conviendra.

Le spa 3 places est plutôt destiné à une ambiance intime et romantique, les spas 4, 5 ou 6 places seront plus adaptés pour la convivialité en famille ou entre amis, le spa de nage pour les sportifs.

Vous pouvez aussi faire le choix en nombre de places en fonction des postes de massage du spa, et non des places « invités ». Par exemple, vous pouvez être seul dans un spa 3 places et utiliser ces différents postes de massage de ces places (il massera 3 zones de votre corps). Même chose pour un spa 5 places qui massera 5 endroits différents.

Il y a souvent « un poste » couché, (dit banquette), les autres places sont assis ou poste dite « d’attente ». Vérifiez la bonne ergonomie des assises, qu’elles soient profondes et confortables.

Les jets

Les jets d'un spa ne sont pas accessoires, ce sont eux qui vous garantissent une relaxation optimale.
En effet, les jets sont placés de manière à favoriser le massage des cervicales, des épaules, des muscles du dos, des lombaires, des fessiers, des cuisses, des mollets, des voûtes plantaires... Observez bien la diversité du nombre de jets et leurs positionnements.

Pour choisir son spa, et maximiser les bienfaits des massages, vous devez considérer le nombre de jets, leurs positionnements, la puissance et leurs variétés.

Les jets de massage, aussi appelé buses, propulsent de l’air, de l’eau ou une combinaison des deux dans le bassin d’un spa pour créer les bulles et un effet relaxant. La puissance des jets est déterminée par la pompe.

Cela dit, le nombre de buses dans le spa n’est pas le critère le plus important. Le critère essentiel est l’emplacement de ces buses dans le spa et la possibilité de les orienter ou non : une bonne orientation favorisera un bon massage.

Un autre critère essentiel est la diversité de taille et de forme des jets de massage. Un spa qui contient 50 buses de massage identiques n’a pas plus d’intérêt qu’un spa qui en contient moitié moins de jets, d'autant plus si les formes et les tailles varient.

Il existe deux types de jets :

  • L’hydrojet propulse un mélange d’air et d’eau pour des massages variés. Fixes, directionnels, tournoyants ou rotatifs, et de tailles variables. Ils sont placés à des endroits stratégiques pour masser vigoureusement ou avec douceur les groupes musculaires de votre corps les plus tendus. Vous pouvez ainsi doser le mélange d’air et d’eau et régler la puissance du jet et personnaliser votre massage !
  • L’aérojet envoie une multitude de petites bulles d’air dans le spa (au blower). Ces bulles d’air, en apesanteur, procurent un effet de détente immédiat et intense. Leur effervescence renforce l’effet relaxant de l’hydro massage.

NB : vérifiez que les buses soient en acier inoxydable qui est un matériau idéal pour un spa !

Choisir le type d'isolation du spa

Soyez attentif à cette caractéristique qui ne se voit pas, mais qui est essentielle.

Un spa (aussi dit jacuzzi) qui a une bonne isolation vous permettra de faire des économies d'énergie considérables.

Elle permet de :

  • Protéger la coque du spa contre les écarts thermiques (qui peuvent engendrer des risques de fissures)
  • Augmenter la solidité de la structure
  • Protéger la plomberie qui est de ce fait mieux isolée
  • Atténuer les vibrations et les bruits de circulation de l’eau et du moteur

La qualité de l’isolation influe sur le prix du spa.

Une isolation thermo-réfléchissante

Elle est placée entre l’habillage et la coque. Ces couches de feuilles d’aluminium agissent comme des réflecteurs, renvoient le rayonnement thermique et empêchent ainsi les déperditions de chaleur.

Une isolation thermo-réfléchissante

Elle est placée entre l’habillage et la coque. Ces couches de feuilles d’aluminium agissent comme des réflecteurs, renvoient le rayonnement thermique et empêchent ainsi les déperditions de chaleur.

L’isolation en mousse icynene

La tuyauterie est immergée de mousse icynene ce qui permet de la protéger des écarts de température et d’éviter les fissures et les fuites. Elle est aussi utilisée pour réduire le bruit de l’eau qui s’écoule dans les canalisations. Il s'agit également d'un excellent isolant phonique et thermique

La couverture est un également un accessoire indispensable qui permet de maintenir la température de l'eau. Couvrez votre spa après chaque utilisation pour ne pas gaspiller l'énergie, maintenir la température et empêcher l’évaporation de l’eau. Plus elle est épaisse, meilleure sera la protection thermique. Elle varie de 4 à 15 cm, avec une bavette qui empêche toute intrusion de feuilles et d’eau pluviale. Elle est soit posée sur le spa, clipsée, ou fermée à clef et dans ce cas, elle devient un élément en matière de sécurité.

 

Choisir le type de motorisation du spa

Prenez connaissance des caractéristiques techniques du matériel qui constitue le cœur de votre spa (décibel, matériaux, résistance à la corrosion…). Leur fiabilité est essentielle, car les moteurs sont mis à rude épreuve.

Une ou deux pompes

Le nombre de pompes varie suivant le nombre de jets.

Les plus gros spas doivent être équipés de pompes additionnelles pour alimenter un plus grand nombre de jets. Une pompe simple vitesse permet d'alimenter les jets de massage du spa, tandis que la version bi-vitesses permet de gérer la filtration de l'eau en vitesse basse, ainsi que les jets de massage en vitesse haute.

Si vous recherchez des massages puissants, méfiez-vous des spas suréquipés dans lesquels votre corps ne tiendra pas sur l’assise si la propulsion de l’eau est trop puissante !

La pompe de circulation

La pompe de circulation permet d’assurer une filtration complète et plus efficace de l'eau, tout en limitant la consommation d’énergie et en transférant la chaleur produite vers le réchauffeur pour faire monter l’eau du spa à la bonne température.

Un réchauffeur

Le réchauffeur peut être plus ou moins gourmand et plus ou moins rapide à réchauffer l'eau de votre spa, Pensez à demander la puissance de chauffe : elle peut être de 2 à 3 kw. Sachez que plus votre réchauffeur thermique est puissant, plus vite vous monterez en température, mais en aucun cas vos dépenses énergétiques s'envoleront.

La filtration à cartouche

Informez-vous sur ses capacités de filtration (volume d’eau/ minute), sur la finesse de la filtration (exprimée en micron), sur le prix de la cartouche (il faudra la changer tôt ou tard !) et la facilité pour se la procurer. L’accès au filtre doit être facile afin de pouvoir changer la cartouche aisément. Un clapet anti-retour devant le filtre peut être apprécié, car il évite aux impuretés de revenir dans le bassin.

Le traitement

Deux systèmes sont proposés :

  • une lampe à ultraviolets : le traitement d'un spa aux ultraviolets (ou traitement UV) consiste à faire circuler l'eau du spa devant une lampe à ultra-violets pour la désinfecter et la débarrasser des micro-organismes qui s'y développent. La lampe UV permet également de diminuer la concentration de désinfectant chimique
  • L’ozonateur : il assure une purification de l'eau tout en transformant l'oxygène de l'eau en ozone. L'ozonateur permet également de diminuer la concentration de désinfectant chimique dans votre spa.

 

Le confort et l'esthétisme 

La cuve

L'ergonomie de nos assises et banquettes, des places moulés dans la coque, est pensée de façon à bien maintenir le corps, offre ainsi la position idéale pour un massage optimal. Nos sièges sont également assez profonds pour que le corps reste toujours immergé dans le spa.

Il est important de choisir son spa en fonction de la taille de ses futurs occupants, c'est pourquoi nos spas peuvent présenter des hauteurs différentes d'assises de façon à ce que petits et grands, hommes et femmes, puissent en profiter dans les meilleures conditions. Il existe pour cela plusieurs types de spas et de places adaptés à chacun.

Elle doit être lisse au toucher (rovel, polyester, acrylique,…), antidérapante et résistante aux U.V (surtout pour un spa en extérieur). La cuve est conçue pour être en parfaite adéquation avec les différents types de massages (l’hydro massages, l’acupuncture et réflexologie) que vous souhaitez et s’adapter à l’anatomie du corps.

Chacun de ces massages particuliers doit être pris en compte dans l'élaboration de la cuve. La plupart des fabricants de spa attachent une importance particulière au confort, en particulier à la cuve où le positionnement du corps immergé doit être le plus possible en adéquation avec les jets de massage.

  • Le polyester armé de fibres de verre (fabrication manuelle ou au pistolet) autorise une plus grande liberté dans la forme et la taille des cuves. Le polyester est moins fiable sur le long terme
  • L’acrylique est plus ou moins épais, de qualité différente mais permet un entretien facile de la cuve. Sa durée de vie et sa résistance dans le temps en font son succès.
  • Le rovel est un matériau proche de l’acrylique. Il est d’un éclat plus doux, moiré et son contact au touché est moins froid que celui de l’acrylique. De très nombreux coloris sont proposés (bleu-marine, argenté…). Vous pouvez le coordonner avec votre liner de piscine pour garder une certaine harmonie dans votre espace de bain.

L’habillage extérieur

Il est maintenant souvent proposé dans des matières synthétiques bien plus faciles à entretenir, imitation bois d’acajou ou de bambou, tressage en osier ou pierre...

De nombreux coloris existent : dans un premier temps, attachez-vous aux qualités techniques de votre spa et ensuite viendra l’habillage… 

Et là, à chacun ses goûts, à chacun son esthétisme ! Il existe tant de possibilités pour personnaliser votre spa, sa couleur, sa forme, les effets de matières et de lumières que vous aurez l’embarras du choix…

Les options

Pour agrémenter et personnaliser votre spa vous avez la possibilité de choisir la couleur du revêtement intérieur (bleu, gris, blanc…) ou extérieur (ton bois, pierre, panneaux composites…). Pour votre confort, vous pouvez également disposer d'options telles que les jets rétro-éclairés, un système audio Bluetooth, la Wi-Fi…. Mais vous vous en doutez, toutes ces options font monter le prix de votre spa !

 

Les services associés à la vente d'un spa

N’oubliez pas de vous renseigner :

  • Comment et qui assure le transport ? Est-elle gratuite ?
  • Qui installe votre spa ? Un professionnel ? Si vous installez vous-même votre spa, votre revendeur est-il en mesure de vous donner les bons conseils et astuces ?
  • Quels sont les conditions et le coût ?
  • Y a t'il du stock ?
  • Combien de semaines d'attente pour la livraison ?

Préférez :

  • Une marque connue et reconnue (les labels de qualité et agréments sont de bons indicateurs quant au sérieux du fabricant.)
  • Un S.A.V qui répond à vos attentes (rapidité et fiabilité)
  • Une garantie sur le long terme (les spas sont en général garantis entre 2 ans et 10 ans)
  • Posez la question pour savoir qui va réparer votre pompe ou ozonateur, s’il venait à tomber en panne (le fabricant du spa ou celui du matériel ?)
  • Un distributeur proche de chez vous capable de vous assister et de vous conseiller.

Le budget

Votre budget pourra vous orienter vers une gamme de spa en particulier. Vous aurez compris que les prix du spa varient selon sa taille, ses caractéristiques, la qualité des matériaux, la garantie. La technologie et les innovations ont aussi leur part dans le coût d’un spa. Le coût d’utilisation d'un spa sera quant à lui compris entre 30 et 40 € par mois. Cependant, cette somme peut être variable, selon la fréquence d’utilisation, l’environnement et le climat de votre région.

 

COMMENT METTRE EN ROUTE VOTRE SPA ?

Avant la livraison

Vous devez choisir et préparer l'emplacement de votre spa.

 En extérieur

Vous vous êtes assuré que la dalle :

  • Est plus grande que votre spa pour pouvoir circuler autour
  • À une épaisseur d’au moins 10 centimètres
  • Est parfaitement de niveau.

Il faut corriger les imperfections du sol avec des calles

  • Que le béton armé soit dosé au moins à 350 Kilos/m², le mieux est 450 Kilos/m²

Vous pouvez prévoir un système d’évacuation pour faciliter la vidange du spa.

La dalle existe déjà :

Vous avez consulté un professionnel, ou vous vous êtes assuré que votre terrasse pouvait supporter le poids d’un spa (en charge !).

N’oubliez pas qu’un spa plein pèse entre 1200 kilos et jusqu’à 2200 Kilos et pour un spa de nage jusqu’à 9 100 kilos, sans les baigneurs !

 En intérieur

En plus des consignes précédentes, le sol a un siphon de vidange. Il doit être également étanche, antidérapant, résistant à l’eau et aux produits chimiques.

Vous avez placé un déshumificateur pour assainir l’atmosphère de la pièce.

Vous avez vérifié que le spa peut être transporté sans encombre, au travers de toutes les portes et des espaces de votre habitation.

 

Vous avez besoin d’une installation électrique très puissante. N’imaginez pas brancher une dérivation sur une prise pour alimenter votre spa !

C’est un électricien qui devra tirer une ligne électrique spécifique, poser un interrupteur différentiel, et un disjoncteur, réaliser le/les branchements électriques adéquates près de votre spa.

 Les produits

  • Pensez à vous fournir en produits de traitement pour l’eau, avant l’arrivée de votre spa.

    Il existe des gammes de produits spécifiques adaptés aux volumes et aux caractéristiques des spas.

    • L’équilibre de l’eau : Bandelettes de tests chimiques, pH plus ou moins, séquestrant calcaire, correcteur de dureté d’eau.
    • Le traitement de l’eau. : Pastille de brome, de chlore, d’oxygène actif en traitement lent et de choc.
    • L’anti-mousse : C’est un traitement préventif qui casse et stop l’apparition de la mousse liée aux traces de savon et aux salissures.

Tout est prêt pour l’accueil de votre spa.

La livraison

Elle s’effectue dans la plupart des cas par camion / semi-remorque sur le trottoir devant la maison, et même parfois par hélicoptère !

Si vous souhaitez mettre votre spa à l’étage, une grue est nécessaire et à prévoir (autorisation voie public). Le grutage ou l’hélicoptère est un coût supplémentaire qui n’est pas compris dans la livraison !

Le spa vous est livré sur champs et/ou sur palette. Il est déposé, au mieux dans votre jardin, à vous de trouver des bras pour amener votre spa à sa place.

La manipulation est délicate et demande des mouvements coordonnés. 3 ou 4 personnes de confiance et musclées sont utiles pour cette étape.

Vous pouvez faire appel à des professionnels du déménagement ou des spécialistes du transport … de piano !

Le déballage

Le camion est là, vous vérifiez le bon état général des protections. Les protections retirées, vérifiez l’ensemble du spa, le revêtement acrylique, les buses, les commandes… Ne laissez rien au hasard !

Avant chaque départ du stock, Irrijardin vérifie chaque spa livré, dans son centre de technique. Une mise en eau est effectuée pour vous assurer un spa en parfait état de fonctionnement.

Prenez le temps de lire attentivement la notice d'utilisation de votre appareil.

La mise en place du spa

Si votre spa est en extérieur, ne le laissez pas en plein soleil sans eau et sans sa bâche de protection, la coque (intérieure) risque d’être endommagée. Il doit être totalement stable sur la dalle de béton. Positionnez votre spa de façon à pouvoir accéder facilement au moteur.

Le branchement électrique du spa

Suivez la notice et le schéma électrique du fabricant pour le branchement électrique. 

Retirez le panneau d’accès et ouvrez le coffret de commande du spa. Assurez-vous que le commutateur du coffret électrique est en position fermée.

Resserrez les connexions électriques du coffret avant la mise sous tension du spa. Le spa est équipé d'un bloc de jonction (ou sucre) de 32 A qu'il vous faut relier à la boite de dérivation étanche. Reliez la terre au bornier extérieur du coffret prévu à cet effet.

 Le nettoyage

Vous pouvez passer un chiffon doux sur la coque intérieur en acrylique pour éliminer toutes traces de poussières. Pas de produit moussant, ni d’éponge abrasive !

Pour la couverture et le revêtement extérieur, un simple coup d’éponge avec de l’eau.

 Le remplissage du spa

Contrôlez le (ou les) filtre cartouche, car il peut être emballé dans un film protecteur mais ne l’installez pas tout de suite. Préférez l’eau de la ville plutôt que l’eau d’un puit. Les eaux de forages ne subissent aucun traitement et contiennent beaucoup de bactéries. Dans votre spa, elles vont proliférer très vite car l’eau est chauffée.

Remplissez votre spa à l’aide d’un tuyau d’arrosage jusqu’à ce que le niveau de l’eau dépasse de 2 centimètres le jet le plus haut. Insérez le tuyau dans le skimmer pour chasser l’air de la pompe. Cela évite les poches d’air.

Laissez la vanne de répartition en position médiane afin de permettre une évacuation de l’air contenu dans les canalisations du spa.

Placez maintenant la cartouche de filtration. 

Cette étape terminée, mettez dans le panier du filtre ou le diffuseur, 1 ou 2 pastilles de Clean Spa en fonction du volume d'eau de votre spa. Puis, mettez la filtration en marche pendant 12 à 24 heures.

Il est préconisé de vidanger le spa, de le rincer à l'eau claire, puis d’effectuer un second remplissage. Cette phase n’est pas obligatoire, elle est conseillée.

 L'équilibre de l'eau

L’eau n’est pas chauffée, à l’aide des bandelettes vous allez la tester, mesurer et rectifier l’alcalinité et la dureté.

  • la dureté ou Th

Si elle dépasse 25° F, vous utiliserez un séquestrant de calcaire comme " Calcinex" qui empêche la précipitation de tartre sur la coque acrylique et sur les équipements. Cela optimise le traitement.

  • le taux d’alcalinité ou le TAC

Si le TAC est trop bas, vous utiliserez un produit rehausseur à base de bicarbonate de sodium comme l’Alcaplus de Bayrol.

Patientez quelques heures avant de passer au traitement choc de votre eau.

Conseil du pro : Attention : ne pas utiliser 2 produits chimiques en même temps.

Si vous devez utiliser du "Calcinex", attendez au moins 6 heures avant de rectifier l’alcalinité.

Suivez les notices d’utilisation des produits chimiques.

 Chauffer l'eau

Faites chauffer l'eau à la température de votre choix, de 32 à 34° C. Elle se réchauffe d'environ 2,5° C à 3° C par m³/ heure. Recouvrez votre spa pendant cette opération. Cela permet de conserver la chaleur.

 Le traitement de l'eau

L'équilibre de l'eau

A l’aide de bandelettes ou d’un testeur électronique, contrôlez le pH, puis rectifiez-le. Vous utiliserez du produit "pH moins" pour faire baisser le taux. Vous utiliserez du produit "Ph plus" pour faire monter le taux.
Le traitement est pleinement efficient, si le pH est compris :

  • Entre 7.2 et 7.4 pour une désinfection à base de chlore
  • A 7.5 pour du brome
  • Entre 7 et 7.6 pour de l’oxygène actif

 Le traitement choc

Il est temps de faire une désinfection choc de l’eau, pour éliminer tous les microbes….
La filtration est en fonctionnement et votre spa est découvert.

  • Vous avez choisi de traiter au brome, vous ferez un brome choc.
  • Vous avez choisi de traiter au chlore, vous ferez un chlore choc.

Une désinfection choc à base d’oxygène actif pour un traitement à l’oxygène. L’opération dure environ 6 heures, vous ne pouvez pas vous baignez durant cette période !

 Le traitement au quotidien

L'eau du spa est à une température idéale pour le développement des virus, des microbes, des bactéries… Il est donc indispensable de traiter votre eau si vous voulez la garder claire et limpide.

  • Le brome

C’est le produit idéal, peu sensible aux variations de pH, il reste efficace à des températures élevées, il est sans odeur, il contient peu de chlore et n’est pas irritant. C’est un traitement plus onéreux que le chlore.

  • Le chlore

C’est un produit simple d’utilisation, très efficace et peu onéreux. Son efficacité décroît dans des températures élevées. Il peut se dégager des odeurs désagréables. Mal dosé, il peut provoquer des irritations et quelques fois des allergies.

  • L'oxygène actif

C’est un puissant algicide qui lutte efficacement contre les virus, les champignons, les bactéries. C’est un traitement moins agressif que le chlore, il est confortable pour le baigneur. Il est parfait en association avec un traitement aux UV ou avec un ozonateur. Mais il perd de son efficacité lors des variations de température et de pH. Il agit très vite, mais sa concentration ne persiste que quelques heures.

  • Les traitements aux UV ou par ozonateur

Ils permettent une désinfection de l’eau avec un minimum de produit chimique. C’est un traitement moins "agressif", plus écologique. Il est cependant indispensable de mettre, dans une moindre proportion un produit rémanent comme de l’oxygène actif ou du brome.

Voilà le moment que vous attendiez avec impatience, votre spa est prêt pour la détente.

 

QUELLE EST LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D’UN SPA ?

Le spa, que l'on appelle aussi par défaut "Jacuzzi" (qui est une marque), est un investissement.

Pour estimer la consommation énergétique d’un spa, vous devez prendre plusieurs critères en considération. Notamment, la puissance de ce dernier, votre utilisation à l'année, la température d'utilisation réglée, et d'autres éléments que nous détaillons dans cette article.

Généralités sur les spas

La température du spa

e spa devient plus gourmand en électricité lorsque l’écart de température est important entre l’eau du spa et l’air ambiant, car il faut plus d’énergie pour maintenir la chaleur. Faire monter la température du spa, va demander également plus de ressources.

Attention : Les grands écarts de températures peuvent modifier la qualité de l'eau. Une eau chauffée en permanence aux alentours de 37°C favorise le développement des algues.

Les appareils 

À l’intérieur de la cuve, le spa est composé de nombreux appareils électriques qui consomment de l’énergie: 

  • Une ou plusieurs pompes de circulation (avec des puissances plus ou moins fortes) 
  • Un filtre qui fonctionne au moins 8 heures par jour !
  • Un blower
  • Un chauffage et/ou un réchauffeur
    Plus votre réchauffeur est puissant, plus vite la température de l’eau monte. Au final, la consommation n’est pas plus importante, qu’un réchauffeur de moindre puissance puisque vous gagnerez en temps de chauffe. 
  • Un boîtier de commande

Auquel s’ajoute :

  • L’éclairage 
  • Une borne audio ou smartphone pour la musique
  • Un ou deux systèmes de désinfection de l’eau…

La consommation annuelle d’un spa peut se situer entre 2 500 et 7 500 kw. Il est donc judicieux de connaître et d’adopter quelques gestes simples qui peuvent limiter cette consommation, ainsi vous pourrez faire des économies ! 

Deux questions se posent :

  • Allez-vous maintenir ou baisser la température de l’eau entre les bains ?
  • Allez-vous, vous servir de votre spa pendant les périodes froides ?

Sachez qu'il existe des fonctions "eco" sur certains modèles de spa, qui vous permet de baisser la température de l'eau sur un certain créneau de la journée pour réduire sa consommation.

Quelle température entre chaque séance de spa? 

Il n'y a pas de règles toutes faites à appliquer. C’est à vous de choisir la meilleure solution en fonction des critères suivants : 

  • Quelle utilisation allez-vous faire de votre spa ? Hebdomadaire, journalière, occasionnelle ?
  • Allez-vous mettre votre spa en intérieur ou en extérieur ?
  • Quelle est la qualité d’isolation de votre spa (cuve, sol...) ?
  • Quelle est la température de l’air ambiant du moment (été, hiver…) ?
  • Quel est le climat général de vote région (venteux, chaud, froid…) ?

Une utilisation quotidienne de votre spa

Si votre spa est bien isolé

La parfaite isolation de la cuve et de la couverture est un atout majeur pour conserver la chaleur de l’eau. C’est un avantage qui vous permet en fin de séance, en plus de couper le blower et de couvrir votre spa, de baisser la température de quelques degrés sous la température de confort et ainsi pouvoir réaliser quelques économies.

Si votre spa est mal isolé

Si votre spa se refroidit vite, lorsque le chauffage est coupé, alors que la couverture est en place, alors l’isolation est défaillante.

Dans ce cas, vous avez plutôt intérêt à laisser l’eau à la température de confort qui vous convient, jusqu’au lendemain. 

Si vous baissez la température de l’eau, vous réaliserez très peu d’économie, d’autant que le lendemain, vous la remontez. Ce qui demande une consommation électrique plus importante.

Dans tous les cas, couvrez le spa  pour limiter les déperditions de chaleur.

Si vous l'utilisez de façon occasionnelle

Si vous faites une utilisation occasionnelle de votre spa, si dans la semaine, vous l’utilisez une ou deux fois, il est plus judicieux entre les bains de:

Baisser de quelques degrés la température pour limiter la consommation d’électrique.

Pour votre prochain bain, vous devrez prévoir un temps de chauffe pour l’eau, avant de vous baigner. 

Conseil du pro : si vous vous absentez ou si vous n’utilisez pas votre spa pendant un long moment, baissez la température, mais laissez la filtration en fonctionnement.

Si vous l'utilisez que l'hiver

C’est en cette période que les spas extérieurs sont les plus utilisés, et les plus gourmands en énergie. Puisque l’écart de température entre l’air ambiant froid et celui de l’eau est très important ! D’autant que votre eau, pour votre confort optimal en cette saison, doit être aux alentours de 38°C. 

Il est évident que si vous utilisez votre spa toute l'année, la facture d'électricité est plus importante que si vous l'hivernez.

Si vous n’utilisez pas votre spa pendant l’hiver

Dans ces conditions, étant donné que le spa est en extérieur, placé dans le froid, qu’il consomme beaucoup d'énergie, vous pouvez vous poser la question de savoir si vous allez l’utiliser pendant cette période. 

Il est peut-être plus raisonnable et plus économique de procéder à un hivernage du matériel. 

Si vous utilisez votre spa pendant l'hiver

Les écarts de température sont très dynamisants pour le corps. 

Allez jusqu’au spa pour y entrer, demande un peu de courage ! La sortie est plus facile et agréable. Le corps a accumulé la chaleur durant la séance dans l’eau chaude, du coup, le froid se ressent peu.

Pour réduire la consommation d’électricité, maintenez la température du spa entre 20 et 25 C° entre 2 bains et surtout, couvrez votre spa !

Comment faire des économies de consommation d'énergie ? 

Choisir un spa bien isolé

Cela se joue lors de l’achat de votre spa. N’oubliez pas de vous pencher sur son isolation. C’est la garantie majeure de pouvoir garder une eau chaude en dépensant le moins possible. 

La bonne isolation de son spa permet :

  • Au système de chauffage d’être performant et plus économique
  • Moins de pertes de chaleur, donc moins de consommation électrique
  • D’éviter les chocs thermiques qui risquent fort de fissurer la cuve.

Isolation de la cuve

La feuille d’aluminium réfléchissante 

C’est l’isolation standard minimum. 

Elle peut être en simple ou en triple épaisseur.

Elle se pose entre l'habillage et la coque du spa.

Elle est peu efficace pour la protection de la plomberie contre le gel.

Son coût est faible et fait baisser le prix du spa… Pas toujours la consommation électrique ! 

La mousse isolante 

Elle protège la tuyauterie et évite les fuites (en cas de gel) au niveau de la plomberie du spa.

Elle réduit aussi le bruit de l'eau en circulation et celui des pompes.

Le coût de fabrication est plus élevé, mais il est efficace et permet de réduire la consommation électrique.

La feuille aluminium et la mousse peuvent être associées.

L'isolation du fond

Il est constitué le plus souvent par un socle en EPDM ou ABS

Une plaque de polystyrène et/ou une feuille d'aluminium peut être placée en complément. 

Isolation de la couverture 

La protection isolante de spa est un élément indispensable et primordial pour faire des économies d’énergie.

Une des clés pour faire baisser sa facture électrique est de couvrir votre spa dès la fin de son utilisation. Sachez que les ¾ des pertes d’énergie se font par le biais de la surface de l'eau. 

Elle permet :

Évite au réchauffeur de fonctionner en continu.
Évite de perdre trop de degrés et restreint l’évaporation de l’eau, si elle est parfaitement étanche.
Permet de préserver la qualité de l’eau en évitant que la pollution ne tombe dans le spa.
Peut garantir la sécurité autour du spa, évitant aux jeunes enfants de tomber dedans par accident.
Elle repose sur le pourtour du spa et n’est pas en contact avec la surface de l’eau. 

Un spa sous abri

Un spa sous abris est indéniablement une source d’économie énergétique !

Car ainsi, le spa est protégé du froid, du vent, des intempéries en général. Le spa d'intérieur est encore moins gourmand en chauffage, car le réchauffeur est moins sollicité. 

Cependant, vous devez penser à installer un déshumidificateur si vous ne voulez pas voir votre pièce se dégrader !

De même, un spa enterré ou semi-enterré, perd moins de chaleur qu’un spa posé sur le sol ! 

Autres conseils

  • Nettoyez régulièrement le filtre de votre spa. Lorsqu’il est encrassé, il freine la circulation de l'eau, votre pompe force davantage et consomme plus de kilowatts.
  • Changez les filtres au moins une fois par an (selon l’utilisation du spa).
  • Le plus souvent, il est déconseillé de couper le système de chauffage après chaque utilisation (Voir plus haut). Vous consommerez plus d’énergie et le réchauffeur peut s’user plus rapidement.
  • Éteignez le blower (injecteur d’air) lorsque vous ne vous servez pas du spa. Le blower permet un effet relaxant. Il injecte de l’air par le fond et crée des bulles. Mais lorsque la température de l’air est inférieure à celle du spa, l’eau du bassin perd en température alors, le réchauffeur va se mettre en fonctionnement pour la remonter.
  • Un spa enterré est moins gourmand en électricité qu’un spa semi-enterré ou hors-sol.

Ces conseils s'appliquent également sur les spas gonfables tel que la gamme Intex, Bestway ou Lay-Z. 

 COMMENT FAIRE SI UNE BUSE DU SPA EST CASSÉE ?

Les buses de spa ne se cassent que très rarement, le plus souvent, ce sont les raccords, les jonctions de plomberie, derrière la buse qui sont défectueux. Dans ce cas, il est souvent inutile de démonter la buse. Vous pouvez réparer la fuite en ouvrant les panneaux extérieurs du spa.

Pourquoi démonter sa buse de spa ? 

  • Si votre buse ne fonctionne pas, vous pouvez la démonter et vérifier l’intérieur. Il se peut que le silicone qui permet de faire l’étanchéité, empêche le passage de l’eau. 

Tous les spas commercialisés par Irrijardin sont testés avant d’être livrés ! 

  • Si une buse a été endommagée par un nettoyage un peu trop énergique ou si elle a été cassée par un mouvement brutal.

Vous pouvez avoir envie de :

  • Changer le type de massage de certaines buses
  • Customiser votre spa avec des buses lumineuses

À condition que la nouvelle buse soit compatible et de même diamètre que l’ancienne, c’est possible.

Vous commanderez la ou les pièces auprès de votre revendeur.

Comment changer la buse de son spa? 

Avant de la démonter, passez la commande de la pièce auprès de votre revendeur.

Le centre technique d’Irrijardin peut vous amener son assistance, n’hésitez pas à lui demander conseil.

Vous pouvez acheter les buses de spa à l’unité.

Comment faire ?

Baissez le niveau d’eau, sous la buse défectueuse.

Les buses peuvent être clipsées ou vissées.

Dans le second cas, il suffit de tourner la buse (pas le cache) dans le sens des aiguilles d’une montre.

Certaines se démontent :

  • À la main
  • D’autres à l’aide d’une pince multiprise (délicatement si vous devez la remettre en place en attendant la nouvelle pièce !)
  • Ou avec une clef à ergot

L’étanchéité de la buse peut être faite par un joint silicone (sur l’arrière de la buse), qu’il faudra refaire lorsque vous la remonterez.

Conseil du pro : 

Si votre appareil est sous garantie, vous pouvez faire appel à un revendeur. Mieux vaut peut-être payer un déplacement, que de perdre la garantie !

COMMENT HIVERNER UN SPA ?

Un spa peut être hiverné comme une piscine. Il existe deux types d’hivernage de spa à découvrir ci-dessous.

Option n°1 : mettre à l'arrêt

Le risque de cette solution, c’est de mal vidanger les canalisations basses du spa !

Coupez l'alimentation électrique. 
Videz la cuve
Retirez le filtre, le nettoyer et le stocker à l’abri du gel
Prenez soin de bien vidanger :

  • Les canalisations. Utilisez un aspirateur soufflant que vous placez sur les buses pour chasser l'eau au maximum.
  • Les pompes 
  • Le blower car le gel peut provoquer des dégâts !

Vous pouvez retirer les jets qui se dévissent et les ranger hors-gel.
Nettoyez la cuve et la couverture. Séchez-les de manière à éliminer toutes traces d’eau.
Mettez-laet couvrez le spa avec une bâche isolante et étanche.
N’hésitez pas à consulter les recommandations du fabricant. 

Option n°2 : laisser actif

Cette deuxième solution hivernage est la plus conseillée.

Vidangez l'eau de la cuve et faites un nettoyage complet 
Nettoyez le filtre et le remettre en place.
Remplissez de nouveau le spa.
Équilibrez l’eau (pH, traitement choc, anticalcaire…)
Montez la température aux alentours de 21°C.
Mettez un désinfectant comme des pastilles de brome dans un diffuseur.
Baissez votre eau à 15°C, pour éviter que les équipements et les canalisations ne gèlent.
Faites fonctionner la filtration 1 à 2 heures par jour et lorsqu’il gèle, entre minuit et 6 heures.
Couvrez votre spa encastrable.

Conseil du pro : 
Au cours de l’hiver, prenez soin de déneiger la couverture, une couche de neige trop épaisse pourrait l’endommager.
Le spa couvert offre aux chats une place de choix : en hauteur et au chaud ! Attention aux griffures qui risquent de la dégrader. Vous pouvez vaporiser un répulsif !

 

 DANS QUELS CAS FAIRE UNE DÉCLARATION DE TRAVAUX POUR INSTALLER UN SPA ?

  • Si le spa est couvert d’une structure d’une hauteur supérieure à 1,80 m.
  • Si le spa est enterré qu’il soit classique, fitness ou de nage.
  • Si le spa n’est ni démontable ni transportable.
  • S’il a une surface de nage de 10 m² ou plus.
  • S’il a une hauteur d’un mètre et plus.
  • S’il est placé à moins de 3 mètres des limites de propriété.

Vous avez opté pour un spa "classique" en extérieur.

Un spa pour la relaxation ou un spa fitness pour allier détente et aqua gym.

Dans la plupart des cas, vous n’aurez pas de demande préalable de travaux à faire pour installer un spa, sauf s’il est enterré. Si vous souhaitez enterrer le spa, il vous est conseillé de vous renseigner auprès de votre mairie et consulter la copropriété.

Vous avez choisi un spa nage

Il est Idéal et c’est un bon compromis entre une piscine et un spa. Vous pouvez faire des activités sportives et vous relaxer ! Il prend peu de place dans votre jardin, et son installation est rapide.

Pour les plus grands spas comme le Spa de nage Trainer 19 Master spas, vous devrez faire des démarches administratives auprès de votre mairie, car sa surface est supérieure à 10 m² et sa hauteur est de 1,30 m. 

Vous souhaitez que votre spa soit en intérieur. 

Vous n’avez pas de demande de travaux à déclarer, car dans ce cas, le spa est considéré comme un accessoire de la maison au même titre que la baignoire.

LA DÉCLARATION PRÉALABLE DE TRAVAUX POUR INSTALLER UN SPA

Prendre contact auprès de la mairie

Prenez contact avec votre mairie qui peut vous informer des particularités de votre commune, de vos biens…

Vous pouvez consulter les réglementations concernant le P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune ou R.N.U. (Règlement National d’Urbanisme). Ils vous permettent de prendre connaissances des règles de droit civil qui s’appliquent à votre terrain comme : les servitudes, les distances à respecter par rapport aux limites de propriétés, aux axes routiers…

Les arrêtés municipaux concernant les piscines et spas vous permettront de connaître l’ensemble des contraintes complémentaires, comme la couleur du revêtement du spa, le matériel à utiliser… 

Le règlement de votre lotissement ou de votre copropriété qui peut également comporter des spécificités concernant l’installation de votre spa

Se procurer le document

Vous pouvez imprimer le document (et le remplir en parti) sur le site : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_13703.do ou vous pouvez retirer la déclaration préalable de travaux (document Cerfa n°13703*02) ainsi que la liste des documents complémentaires à fournir auprès : 

  • De la mairie 
  • De la DDE

Remplir le formulaire 

Le dossier contient 12 pages, mais vous n'aurez que quelques pages à remplir. Il est à faire en 2 exemplaires. 

Vous aurez à fournir des exemplaires supplémentaires si votre projet se situe :

  • près d’un monument historique 
  • près d’un site classé, d’un site inscrit ou d’une réserve naturelle 
  • au cœur d’un parc national.

Restituer le dossier

Votre déclaration préalable de travaux est terminée, vous la remettez en 2 exemplaires :

  • Par courrier, sous forme d’une lettre recommandée avec avis de réception 
  • Vous la déposez en mairie au service de l’urbanisme 

Votre dossier complet est enregistré, (si vous ne recevez pas de courrier qui vous donne une nouvelle date), vous pouvez commencer le terrassement qui recevra votre spa, dès le délai d’un mois passé. Si le dossier est incomplet, ou si votre terrain est sur une zone protégée, un délai supplémentaire vous est notifié par courrier.

Dans les 90 jours qui suivent la fin des travaux, vous devez remettre une déclaration de fin d’achèvement des travaux. La mairie peut contrôler la conformité de la réalisation avec la description du projet, au cours des 3 mois suivants.

Pensez qu’un spa enterré demande un dispositif de sécurité, visant à protéger les jeunes enfants de la noyade.

QUE RISQUEZ-VOUS, SI VOUS NE FAITES PAS LA DÉCLARATION DE TRAVAUX ?

Quels sont les infractions et les délits ?

  • Si vous n’avez pas respecté les éléments décrits sur la déclaration préalable de travaux 
  • Si vous n’avez pas fait la demande préalable de travaux auprès de votre mairie
  • Si vous effectuez les travaux de votre piscine alors qu’ils vous ont été refusés. 

Ces infractions peuvent vous coûter cher, de 1200 € à 30000 €.

Selon l’article L 480- 2 du code de l’urbanisme, le maire à le pouvoir de stopper les travaux en attendant que le tribunal statue sur votre « sort » et il peut saisir le matériel présent sur le chantier. 

La sanction du tribunal peut vous imposer de démolir votre bassin et remettre le sol selon son état initial.

S'il y a récidivé, la sanction peut aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement.

Pour vous éviter des tourments, mieux vaut faire une déclaration préalable de travaux, cela vous prendra que quelques heures et vous aurez l’esprit tranquille !

COMMENT GÉRER LA TEMPÉRATURE D'UN SPA ?

Pour qu’une séance de spa reste un moment de détente, du début à la fin, la température doit être réglée de manière à ce que vous vous y sentiez bien. 

C’est un facteur essentiel dans ce moment privilégié que vous vous accordez.

Il serait dommage de "gâcher" ou de raccourcir votre session de relaxation, d’aquagym ou de natation parce que l’eau est trop chaude ou trop froide ! 

La chaleur de l’eau conditionne votre confort tout au long de la séance et influe sur la consommation énergétique.

Augmenter la température

À la mise en eau de votre spa, lorsque vous serez amené à remplacer l’eau ou si vous souhaitez augmenter l’eau de quelques degrés, vous devrez faire une manipulation simple.

Vous installerez la couverture pour faciliter la montée en chauffe de l’eau. Avec le temps, elle peut s'alourdir. Si c’est le cas, c'est que de l’eau s’y infiltre, son pouvoir isolant en est réduit, il est donc conseillé de la remplacer.

Lorsque vous ne vous servez pas de votre spa, elle,est indispensable. Elle permet :

  • D’éviter la déperdition d’eau  
  • De limiter la baisse de température (économie d’énergie !) 
  • Si elle est sécuritaire, elle empêche les enfants d’accéder au spa.

Sur le tableau de commande de votre spa, vous réglerez la température à + ou - 34°C, si vous faites une mise en eau ! Si c’est pour une séance, choisissez la température qui vous convient le mieux.

Laissez l’eau monter à la température voulue. Le temps de chauffe du spa va dépendre :

  • De la puissance du réchauffeur
  • Du volume de votre spa
  • De la température extérieure 

Lors de la première chauffe, le délai peut être plus long. 

Dans la plupart des cas, lorsque l’eau atteint la température programmée, le réchauffeur se désactive automatiquement.

Baisser la température

Pendant la période estivale, vous pouvez être amené à baisser la température de l’eau aux alentours de 30°C, pour profiter d’un bain rafraîchissant dans votre spa. Vous pourrez alors constater qu’il n’est pas aussi facile d’abaisser la chaleur de l’eau. En effet, comme votre spa est bien isolé, et que la température ambiante est élevée, vous devrez attendre plusieurs jours avant que la température ne soit à votre convenance. 

Pour accélérer le processus, vous pouvez :

Installer la couverture isolante et sur le tableau de commande, faire descendre de quelques degrés la programmation du chauffage.

Choisir de faire une vidange partielle du spa. En ajoutant de l’eau froide dans votre spa, vous abaissez la température, par la même occasion. N’oubliez pas de rééquilibrer votre eau !

QUELLE EST LA BONNE TEMPÉRATURE POUR UNE SÉANCE DE SPA ?

Votre spa de relaxation, d’aqua-fitness ou de nage vous permet de régler la température de votre eau pour une séance tout confort. 

Il n’y a pas de règle définie et imposée. Beaucoup d’éléments entrent en ligne de compte : 

  • Votre spa est-il à l’extérieur ou à l’intérieur ?
  • L’utilisez-vous en toutes saisons ?
  • Est-ce un spa détente, de nage ou fitness ?
  • Quel est le but de votre séance de spa ?
  • Pendant combien de temps, va durer votre séance ?
  • Quel est l’âge des baigneurs ?
  • Êtes-vous en parfaite santé ?
  • Êtes-vous frileux ou craignez-vous la chaleur ?

Selon le type de bain que vous souhaitez

Un bain dynamisant 

La température corporelle à la surface de notre peau est d’environ 33°C. Si l’eau du spa est :

  • En dessous de 33°C, vous aurez froid.
  • Aux alentours de 33 °C, et même, en dessous, l’eau est plus fraîche et plus agréable pour votre corps. C’est un atout pendant la période estivale surtout si votre spa est en extérieur.
  • Entre 32 et 35°C, le temps de la séance peut être supérieur à 15 minutes.
  • À 35°C et plus, la baignade est déconseillée pour les enfants et les femmes enceintes. 

Vous pouvez choisir une température en fonction de vos besoins, d’un état physique ou psychique ponctuel.

Entre 34 et 38°C, l’eau du spa est considérée comme la plus agréable, c’est le compromis !

Un bain relaxant 

Une eau entre :

  • 30 et 40° C va faire baisser votre stress et votre tension nerveuse
  • 36 et 40° C va soulager vos maux de tête, vos douleurs rhumatismales 
  • Autour de 36/38°C : c’est la température conseillée, si votre spa est en extérieur, pour une séance détente pendant la période hivernale. Vous évitez ainsi à votre organisme de se refroidir et vous avez un ressenti très agréable de chaleur.
    Comme la température de l’eau est proche de la température corporelle, votre corps se sent bien, il est sans contrainte, vous l’oubliez et cela permet à votre esprit de se détendre à son tour, de s’évader. 
  • Entre 38 et 40°C, votre séance est courte, moins de 10 minutes (pour les adultes). Car au-delà de ce temps, vous pouvez ressentir de la fatigue, votre rythme cardiaque peut augmenter ainsi que votre pression sanguine… 
  • À 40°C la chaleur peut devenir néfaste pour votre santé (Problèmes cardio-vasculaires, de pression sanguine…).

La température idéale pour profiter de son spa se situe entre 35 et 38°C.

Un avis médical

Il est vivement recommandé aux personnes âgées, aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes qui ont des problèmes de santé, de prendre conseil auprès de leur médecin traitant pour qu’il :

  • Détermine la meilleure température
  • Vous prodigue des conseils 
  • Définisse les termes d’utilisation du spa (notamment en matière de pression des jets). 

Vous serez concerné si, vous avez : 

  • Des difficultés respiratoires 
  • Des problèmes cardio-vasculaires ou de circulation sanguine (phlébites, varices…)
  • Du diabète
  • Des maladies graves