Pompe à chaleur

Pompe à chaleur de piscine IR Irripool

Pompe à chaleur de piscine IR Irripool

Pompe à chaleur de piscine IR Irripool

  • Niveau sonore faible
  • Dégivrage par inversion de cycle
  • Pompe à chaleur non réversible

à partir de 695,00€

ruban Pompe à chaleur piscine Calea Irripool by Hayward

Pompe à chaleur piscine Calea Irripool by Hayward

Pompe à chaleur piscine Calea Irripool by Hayward

  • Fabriquée en collaboration avec Hayward
  • Interface avec écran d’affichage LCD
  • Enveloppe en ABS et réversible (chaud/froid)

1 135,00€ 1 895,00€

Pompe à chaleur de piscine IR Inverter 4S Irripool

Pompe à chaleur de piscine IR Inverter 4S Irripool

Pompe à chaleur de piscine IR Inverter 4S Irripool

  • Pompe à chaleur réversible
  • Adapte sa vitesse de compression selon la température
  • Housse d'hivernage incluse

à partir de 1 995,00€

Les pompes à chaleur pour piscine

Les différents types de pompe à chaleur de piscine

La pompe à chaleur est un chauffage de piscine performant, souvent utilisé pour les piscines privées.
La pompe à chaleur est choisie en fonction des caractéristiques de la piscine, mais certaines particularités liées à la place disponible, à la région ou à l’utilisation de la piscine, doivent être prises en compte.

Quelle place disponible pour la pompe à chaleur de piscine ?

En fonction de l’espace disponible sur la terrasse de la piscine, il sera peut-être nécessaire de choisir une pompe à chaleur verticale plutôt qu’horizontale.

La pompe à chaleur verticale est plutôt utilisée pour des espaces restreints. Elle est plus compacte que la pompe à chaleur horizontale, moins large mais plus haute, elle paraît plus massive !
Le ventilateur est placé sur le dessus de l’appareil, l’air froid est soufflé vers le haut et non pas sur le plan horizontal. De par le positionnement du ventilateur, les feuilles, et tous ce qui tombe du ciel peut passer au travers des grilles et se glisser dans la pompe à chaleur. 

La pompe à chaleur horizontale est la plus utilisée en Europe. Elle est plus longue et moins haute que la pompe verticale. Elle est plus discrète, plus esthétique et s’intègre mieux à l’environnement. Cette fois, le ventilateur est placé en façade et projette l’air froid sur le devant. Il faut donc déterminer son emplacement de manière à éviter d’avoir le souffle froid dans les jambes ! 

La température de l’eau de piscine bas des records de chaleur !

La région est chaude, très chaude en plein été. Il arrive même que l’eau de la piscine ne soit plus rafraîchissante. Il est dans ce cas, préférable de choisir une pompe à chaleur pour piscine qui soit réversible. Ainsi l’appareil peut chauffer et maintenir une température plus chaude en début et en fin de saison, mais aux semaines les plus chaudes, la pompe à chaleur pourra refroidir l’eau, la baignade reste un vrai plaisir quelle que soit la période.

Une pompe à chaleur de piscine avec ou sans un dégivrage

Si la piscine est destinée à être utilisée tout au long de l’année, il faudra choisir une pompe à chaleur capable de résister aux conditions hivernales. 
Elle devra être équipée d’un dégivrage. La condensation crée de la glace autour de l’évaporateur, et freine l’échange thermique. Le dégivrage se déclenche pour faire fondre la glace et permettre le bon fonctionnement de l’appareil. Ce phénomène se produit lorsque la pompe à chaleur est utilisée en hiver, ou si elle marche lorsque la température extérieure se situe entre 10°C et 15°C . 

Le choix d’une pompe à chaleur à dégivrage automatique est essentiel si la piscine est en intérieur ou sous abri et qu’elle est utilisée toute l’année ou si l’eau est chauffée alors que la température extérieure est entre 12°C à 15°C. La pompe à chaleur auto-dégivrante fonctionne avec des températures pouvant atteindre -10°C.
Le dégivrage automatique s’effectue grâce à de l’air pulsé ou par inversion de cycles, ce dernier est plus rapide et plus efficace.

La fonction dégivrage n’est pas obligatoire lorsque la pompe à chaleur est utilisée quand les températures extérieures sont au-dessus de 16°C (consulter la notice) et si la piscine n’est pas utilisée pendant l’hiver. Le bassin et la pompe à chaleur sont, dans ce cas, hivernés. 

Les caractéristiques techniques de la pompe à chaleur pour piscine

Quels sont les spécificités d’une pompe à chaleur de piscine ?

La pompe à chaleur pour piscine, est un appareil de chauffage simple d’utilisation qui renferme  différents éléments techniques. À quoi servent-ils ? Pourquoi la pompe à chaleur se givre ? Pourquoi s’intéresser a cette donnée : la Cop ? 

La pompe à chaleur piscine et ses différents composants

La pompe à chaleur est composée d’un évaporateur, d’un condensateur, d’un compresseur et d’un détendeur. Le fluide frigorigène circule dans ces différentes parties.

L’évaporateur est un radiateur qui capte la chaleur de l’environnement. Plus il est grand, plus la pompe à chaleur est efficace.
L’échangeur récupère les calories du condenseur pour chauffer l'eau. Les échangeurs en titane, sont particulièrement résistants aux produits d'entretien de piscine (chlore, brome, sel...) et permettent d'optimiser le rendement calorique grâce à sa grande conductivité.
Le condenseur restitue les calories à l'échangeur intégré à la pompe à chaleur. Il prélève la chaleur (du gaz) et la restitue amplifiée à l’eau. 
Le compresseur permet de comprimer le fluide frigorigène (état gazeux) et de ce fait, produire de la chaleur. Il a deux connexions, la plus petite sert pour le refoulement du gaz, la plus grosse sert à l’aspiration.
Le compresseur à piston est le moins performant et il est à éviter (pour les piscines).
Le compresseur rotatif à un ou deux étages. Quelle que soit la température de la source, il permet de délivrer une puissance constante.
Le compresseur Scroll a un rendement important, c’est un compresseur rotatif, avec une plus grande longévité et moins de nuisance sonore qu'un compresseur à pistons.

Le détendeur permet au fluide frigorigène de passer d’un état de haute pression à basse pression. Le détendeur a l’effet contraire du compresseur.
Le produit frigorigène permet de réchauffer les calories récupérées dans l’air, l’eau ou le sol.
C’est un gaz d’origine synthétique exclusivement. Le plus utilisé est le HFC, il ne détériore pas la  couche d’ozone, mais favorise l’effet de serre. Il change d’état en fonction de la pression : liquide quand la pression baisse ; gazeux quand la pression augmente.

Le givrage et le dégivrage des pompes à chaleur de piscine

À partir d'une température d'air comprise entre 10 et 15 °C, il est tout à fait normal qu'une pompe à chaleur givre. Un cycle de dégivrage se met alors automatiquement en route.
Suivant le type de pompe à chaleur pour piscine, le dégivrage s'effectue selon deux méthodes différentes. Soit l’air est pulsé, dans ce cas, le compresseur s'arrête lorsque l'évaporateur est pris en glace et le ventilateur envoie de l'air à température ambiante pour le dégivrer. Soit par inversion des cycles, une vanne 4 voies inverse le sens du fluide frigorigène, ce qui permet de chauffer l'évaporateur pris dans la glace. C’est un dégivrage plus rapide et plus efficace que par air pulsé.

Qu’est ce que le COP d’une pompe à chaleur de piscine?

Le COP ou coefficient de performance d’une pompe à chaleur de piscine, représente la différence entre l’énergie consommée par la pompe à chaleur et l’énergie qu’elle restitue. Par exemple, un appareil consomme 10 watts d’électricité et produit 10 watts de chaleur, le COP est de 1. Le COP le plus élevé est de 7.

Il se calcule en prenant en compte différents paramètres environnementaux, la température de l’air extérieure, de l’eau du bassin, l’hydrométrie … En règle générale, le COP est entre 4 et 5. Une pompe à chaleur qui à un COP de 4, va produire 4 fois plus de d’énergie qu’elle n’en consomme. Plus le cop est élevé, plus la pompe à chaleur est performante.

D’un fabricant à l’autre, un COP de 5 pour une pompe à chaleur piscine ne sera pas équivalente car les données de base comme la température de l’air, de l’eau… ne sont pas les mêmes. Il faut donc porter l’attention sur les informations des constructeurs et les comparer.

Comment choisir une pompe à chaleur de piscine ?

Quelle pompe à chaleur choisir pour chauffer une piscine ?

La pompe à chaleur est le chauffage de piscine le plus répandue, en particulier pour les piscines privées.
Le choix de la pompe à chaleur pour piscine se fait en fonction des caractéristiques de la piscine, des contraintes budgétaires, aux attentes… Un temps de réflexion s’impose, pour analyser et définir les besoins, se poser les bonnes questions, contrôler les caractéristiques qui seront utiles pour choisir la pompe à chaleur idéale. Le but est de faire correspondre les caractéristiques de la piscine avec les propriétés de la pompe à chaleur.

Quels critères prendre en compte pour choisir une pompe à chaleur de piscine ? 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir une pompe à chaleur idéal pour une piscine.
La zone climatique est déterminante pour le choix d’une pompe à chaleur, car le même modèle ne sera pas conseillé pour une zone ensoleillée ou une région montagneuse. 

Il faut aussi tenir compte des caractéristiques de la piscine, si elle est enterrée ou hors-sol, sous abri, à l’intérieur, à l’extérieure, son volume, le traitement de son eau, si elle près de l’habitation ou des voisins, son exposition au vent et au soleil. 
Tout aussi important, il faut connaitre la fréquence des baignades, profiter de la piscine toute l’année ou simplement pendant l’été. 
Enfin, les souhaits des utilisateurs en matière de température désirée 25°C ou 28° C mais aussi en fonction du budget.

Choisir la pompe à chaleur pour piscine en fonction de ses caractéristiques

L’alimentation électrique doit être compatible avec celui de l’habitation monophasée ou triphasée.

Le débit de la pompe à chaleur, exprimé en m³/heure, doit être en adéquation avec le volume de la piscine.
Le débit nécessaire au fonctionnement de la pompe à chaleur est assuré par un By-pass. Le jeu des vannes augmente ou diminue la pression et le volume d’eau dans la pompe à chaleur

La puissance de l’appareil est un critère essentiel qui dépend de plusieurs facteurs. Les fabricants sont obligés d’indiquer la puissance restituée de la machine pour une température d’air à 15 °C. Car il est plus difficile de chauffer l’eau avec une température extérieure de 15° C plutôt que si elle est à 25° C. Cet indice de performance devient un moyen de comparaison. Plus la puissance restituée est élevée, plus vite la piscine est réchauffée.
 
Le COP ou coefficient de performance, représente la différence entre l’énergie consommée par la pompe à chaleur et l’énergie qu’elle restitue. En règle générale le COP est entre 4 et 5. Plus il est élevé, plus la pompe à chaleur est performante.

La pompe à chaleur réversible permet de refroidir l’eau du bassin, car se baigner dans une eau à 30° C n’est pas forcément agréable ni rafraîchissante.
 
La fonction dégivrage n’est pas obligatoire si la pompe à chaleur n’est utilisée que lorsque les températures extérieures sont au-dessus de 16° C ou si l’hivernage du bassin et de la pompe à chaleur est effectué.
Le choix d’une pompe à chaleur à dégivrage automatique s’impose si la piscine intérieure ou sous abri est utilisée toute l’année ou si l’eau du bassin est chauffée avec la pompe à chaleur alors que la température extérieure est entre 12°C à 15° C ou moins.

L’échangeur en titane de la pompe à chaleur est un choix indispensable si l’eau de la piscine est basique ou si le traitement est une électrolyse au sel. Cet alliage est inaltérable et protège de la corrosion.

Le compresseur est un élément essentiel au fonctionnement de la pompe à chaleur. Il vaut mieux éviter de choisir une pompe à chaleur avec un compresseur à pistons, car il est moins performant. Le compresseur rotatif délivre une puissance constante quelle que soit la température extérieure. Tandis que le compresseur Scroll a un rendement important et génère moins de vibration et de bruit.

Le principe de la pompe à chaleur Inverter est de lisser son fonctionnement sur une plage de puissance pour des conditions données. Cette fois, le compresseur fonctionne de manière continue, plus par à-coups, les régimes sont moins importants et sont contrôlés par un régulateur, ce qui à pour effet de prolonger la durée de vie de la pompe à chaleur et de limiter sa consommation énergétique.

Le ventilateur de la pompe à chaleur verticale est placé sur le dessus, l’air froid est soufflé vers le haut donc pas d’air frais qui se dégage sur le devant de l’appareil. Elle est plus haute que large, donc idéale pour les espaces restreints.

La pompe à chaleur horizontale est la plus couramment utilisée en Europe. Le ventilateur est placé en façade, et projette l’air froid sur le devant, ce qui n’est pas forcément agréable, il faut alors bien choisir son emplacement pour limiter les désagéments.

Si la pompe à chaleur est proche de la piscine ou d’un lieu de vie, il faut penser à vérifier son niveau sonore, car elle fonctionne, au moins 8 heures par jour et génère un bruit plus ou moins fort selon les modèles. La nuisance sonore peut être un critère pour déterminer le choix final.

Il est préférable de choisir une pompe à chaleur labélisée par des normes qualités comme, NF pompe à chaleur en France, Eurovent et EHPA en l’Europe, CRAA en Chine, ou un produit de marque offrant une garantie de sérieux et un suivi en cas de panne.

Comment installer une pompe à chaleur pour piscine ?

Quelles sont les bonnes conditions pour installer la pompe à chaleur de piscine ? 

La pompe à chaleur de la piscine s’installe assez simplement mais elle demande du temps et de la rigueur. En amont il faut prévoir son positionnement et faire les travaux nécessaires en électricité.

Préparer l’installation électrique de la pompe à chaleur de piscine

Il faut s'assurer que l'installation électrique soit suffisamment dimensionnée pour supporter la puissance électrique de la pompe à chaleur de la piscine. 

L’installation électrique doit répondre aux normes NF C 15 100. Si, dans ce domaine, aucune compétence sérieuse et confirmée n’est recensée dans l’entourage, mieux vaut faire appel à un électricien professionnel. En effet, il y a un certain nombre de règles primordiales à appliquer qu’il faut connaître, comme par exemple savoir installer un disjoncteur ou un fusible qui protège exclusivement la pompe à chaleur ou une protection différentielle dont la puissance varie en fonction du métrage de câble entre la pompe à chaleur et le bornier.

Où installer la pompe à chaleur de piscine ?

Avant même d’envisager d’installer la pompe à chaleur de la piscine, il est recommandé de vérifier que le revêtement de la piscine supporte des températures d'eau supérieures à 28 °C. En effet, une chaleur excessive associée à une désinfection trop importante peut détériorer le revêtement.

L’emplacement de la pompe à chaleur pour piscine doit être judicieux et tenir compte de certaines contraintes. Elle est installée en extérieur, en dehors de tout local. Elle est posée sur un terrain stable et de niveau, l’idéale est de la mettre sur une dalle béton avec un écartement de dix centimètres au-dessus du sol pour éviter l’humidité et la neige. Les silentblocs peuvent remplir cette condition tout en amortissant les vibrations et le bruit. 

Si la pompe à chaleur est installée le long d’un mur, un espace de 50 centimètres est à prévoir entre l’appareil et le mur et au moins quatre mètres de vide libres de tous obstacles sur l’avant pour une pompe à chaleur horizontale (certaines ont besoin de moins d’espace).

La distance de sécurité pour poser la pompe à chaleur par rapport à la piscine est aux minimums de trois mètres (norme C 15 100). L’espace, préconisé, entre la pompe à chaleur et la pompe de piscine ne doit pas excéder 8 mètres. Plus il y a de distance entre ces deux éléments, plus les pertes de chaleur sont importantes.

Il faut éviter que la pompe à chaleur soit surélevée par rapport à la pompe de la piscine, sinon celle-ci risque de ne pas avoir assez de puissance pour assurer une bonne circulation de l’eau.

La pompe à chaleur ne doit pas être installée face aux vents dominants ou à proximité d’une route à cause de projections diverses. Elle ne doit pas être proche d’une source de chaleur, de matériaux combustibles, ou d’une bouche de reprise d’air d’un bâtiment. La ventilation ne doit pas rejeter l’air en direction d’une fenêtre ou d’une ouverture.

Si elle fonctionne pendant l’hiver, elle doit être à l’abri des chutes de neige.

Lors de son fonctionnement, la pompe à chaleur génère de la condensation qui doit être drainée par un tuyau. Pour une piscine intérieure, il faut absolument faire installer un déshumidificateur si l’on ne veut pas voir s’abimer ou moisir les murs, les fenêtres…

Comment installer une pompe à chaleur de piscine ?

VIDEO : Le principe de la pompe à chaleur piscine

Les pompes à chaleur récupèrent dans l'air extérieur toutes les calories, captées par un évaporateur. C'est le seul système de chauffage restituant plus d'énergie qu'il n'en consomme.

Le fluide frigorifique, dans l'évaporateur, passe dans le compresseur de l'état liquide à l'état gazeux. La chaleur du gaz est transférée dans le condenseur où le gaz frigorifique reprend sa forme liquide.

Pendant cette phase, le gaz très chaud cède sa chaleur à l'eau de la piscine à travers l'échangeur titane.

Présentation en Vidéo par Hayward :

Fonctionnement d’une pompe à chaleur de piscine

Comment la pompe à chaleur réchauffe-t-elle l’eau de la piscine ?

La pompe à chaleur est un appareil pour chauffer l’eau de la piscine. Que se passe-t-il dans la pompe à chaleur, comment transforme-t-elle de l’air en chaleur ? Quels sont les éléments qui la composent et à quoi servent-ils ? 

Le rôle des différents éléments de la pompe à chaleur de piscine

La pompe à chaleur de piscine est constituée de 4 éléments fondamentaux. 

  • L’évaporateur qui capte et aspire les calories de l’air
  • Le compresseur, qui comme son nom l’indique comprime les fluides
  • Le condensateur se charge de prendre la chaleur du gaz et de la transmettre à l’eau de la piscine 
  • Le détendeur qui permet au fluide de passer d’un état de haute pression à celui de basse pression et abaisse sa température.

 
L’évaporateur à plaques ou à ailettes récupère l’air environnant du milieu naturel. L’air aspiré entre dans l’évaporateur et est en contact avec le fluide frigorigène qui est extrêmement froid. La chaleur de l’air extérieur captée par l’évaporateur va réchauffer le fluide frigorigène qui monte en température, boue et se transforme en vapeur. 

Le fluide maintenant sous forme de gaz est aspiré par le compresseur et comprimé à haute pression. Cette compression produit une chaleur transmise au gaz qui atteint la température de 90° C.
Puis le gaz chaud entre dans le condensateur. Le gaz se liquéfie, entre en contacte avec l’eau de la piscine préalablement aspirée et la chauffe. Lors de cette étape, le gaz se refroidit en restituant une partie de sa chaleur à l’eau. L’eau et le gaz sont alors tous deux à une température de 45 °C.

À la sortie du condensateur, le fluide frigorigène se condense et se transforme à nouveau, de l’état gazeux il redevient liquide. Il est toujours sous haute pression mais, à température ambiante.

Enfin, le fluide passe dans le détendeur qui crée un environnement sous basse pression. La chute brutale de la pression à pour effet de faire passer le fluide à une température de -20° C. Puis il est à nouveau diriger vers l’évaporateur et le cycle recommence.

Le système Inverter pour une pompe à chaleur ?

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur classique

Son fonctionnement

La pompe à chaleur air/eau classique fonctionne en "tout ou rien". C’est-à-dire que le compresseur est sollicité par à-coups et développe une seule puissance de chauffe :

Lorsque la température de l’eau est trop basse, la pompe enclenche 100% de sa puissance pour la réchauffer

Puis, dès que le point de chaude est atteint, elle se coupe. 

Le cycle "marche/arrêt " recommence dès que l’eau se refroidit. 

Inconvénient

Ces départs répétitifs et fréquents, finissent par nuire aux performances de la pompe à chaleur et diminuent sa durée de vie.

La pompe à chaleur Inverter

Son fonctionnement

Inventée par des Japonais pour réguler la puissance, la vitesse du compresseur. Le mot "Inverter" désigne le variateur électronique.

Le principe de la pompe à chaleur Inverter est de lisser son fonctionnement sur une plage de puissances pour des conditions données.

Cette fois, le compresseur fonctionne de manière continue, plus par à-coups, les régimes sont moins importants et sont contrôlés par un régulateur.

Conseil du pro :

Une pompe à chaleur Inverter couplée avec une pompe de piscine à vitesse variable vous fera faire encore plus d’économies.

Les avantages d’une pompe à chaleur avec Inverter 

Comme le fonctionnement continu est favorisé, la technique Inverter permet à votre PAC :

  • Une meilleure fiabilité
  • Une durée de vie plus longue 
  • Avec le Inverter le COP est amélioré. 

COP : est un indice désignant le coefficient de performance d'une pompe à chaleur. C’est le rapport entre la puissance thermique et sa consommation électrique. 

Plus le COP est élevé plus le matériel est compétitif.

  • Comme il n’y a plus de pic de courant au démarrage, la consommation énergétique de la pompe à chaleur est diminuée entre 10% et 20% par rapport à une PAC classique.
  • Moins d'énergie consommée, vous faites plus d’économies 
  • Moins de bruit

La température dans votre piscine reste dans une zone de chaleur de manière constante et permanente, avec très peu de variation de température dans le temps.

Une meilleure efficacité pour le plus grand confort des baigneurs.

Comment monter un système by-pass ?

Comment entretenir une pompe à chaleur de piscine ?

Les bons gestes pour l’entretien d’une pompe à chaleur de piscine

La pompe à chaleur est l’appareil idéal pour réchauffer l’eau de la piscine. Pour assurer ses performances et sa longévité, il est nécessaire de lui prodiguer quelques attentions. Certains entretiens sont effectués par le propriétaire d’autres demandent l’intervention d’un professionnel.

L'entretien quotidien de la pompe à chaleur de piscine

La lecture des conseils d’entretien du fabricant reste indispensable pour entretien au quotidien la pompe à chaleur de piscine. Ces interventions se réalisent rapidement et par ses propres moyens, mais avant toutes manipulations, il faut la déconnecter du circuit électrique.

Le nettoyage de l’extérieur ou celui de la grille de protection, est à faire régulièrement pour éviter que des poussières, les feuilles ou les brindilles pénètrent à l’intérieur de la machine et empêche l’air de circuler aisément. L’arrière de l’appareil est nettoyé au moins 2 fois par an. Il faut simplement utiliser un chiffon et de l’eau savonneuse.
 
L’évaporateur peut être frotté avec une brosse souple et le ventilateur est débarrassé des impuretés qui auraient pu passer par la grille de protection.
Un contrôle régulier du manomètre, des circuits hydrauliques, des raccords électriques permet une intervention rapide. 

Il faut s’assurer que la pompe à chaleur de piscine n’ait aucun élément autour d’elle qui puissent gêner la circulation de l’air. Les arbres et la végétation qui l’entourent sont élagués, la grille est dégagée, il ne faut pas qu’il y ait d’arroseurs de jardin à proximité immédiate de l’appareil.
 
Ces contrôles sont indispensables car si la poussière, les feuilles et autres intrus… qui semblent insignifiants ne sont pas enlevés, nettoyés, ils augmentent la consommation électrique et diminuent le rendement de l’appareil. Il vaut donc mieux agir, et pratiquer ces gestes simples d’entretien qui ont un impact sur le bon fonctionnement de la pompe à chaleur.

L’entretien de la pompe à chaleur passe aussi par l’équilibre de l’eau de la piscine. Des valeurs de pH, de chlore, de TAC ou de sel, hors-limites l’endommagent de manière définitive. De même, le filtre piscine doit être propre.
Une manière simple de prolonger la durée de vie de la pompe à chaleur est de réduire son temps de fonctionnement en couvrant le bassin la nuit. Cela permet, non seulement d’éviter de perdre de précieux degrés durement gagnés, mais aussi de faire des économies d’eau, car cela freine la déperdition d’eau.

L’entretien annuel de la pompe à chaleur de piscine

Lorsque puissance frigorifique de la pompe à chaleur piscine est inférieure à 12 kW, le contrôle annuel par un professionnel n’est pas obligatoire. Cependant, afin de garantir sa longévité, d’assurer ses performances optimales et de détecter d’éventuelles fuites du fluide frigorigène, des opérations de maintenance sont à effectuer une fois par an par un professionnel agréé (manipulation des fluides frigorigènes).
Il va vérifier le bon écoulement des condensats, le serrage des raccords hydrauliques et électriques, contrôler l’étanchéité hydraulique du condensateur et la pression du fluide frigorigène, mesurer la surchauffe ou/et le sous-refroidissement et éventuellement changer les pièces défectueuses ou usées. Ainsi, la pompe à chaleur de piscine est prête pour la prochaine saison de baignade !

L’hivernage de la pompe à chaleur de piscine 

Comment bien hiverner une pompe à chaleur pour piscine ?

Lorsque les premiers frimas arrivent, il est temps de penser à hiverner la piscine et la pompe à chaleur. Que l’hivernage de la piscine soit actif ou passif, la pompe à chaleur est elle aussi hivernée. C’est une opération simple, rapide qui peut se faire par ses propres moyens. 

Les bons gestes pour hiverner une pompe à chaleur de piscine

Comme tout appareil technique, il faut avoir pris connaissance et suivre les conseils qui sont inscrits sur la notice d’utilisation du fabricant.

Tout d’abord la pompe à chaleur est mise en mode "off". L’alimentation électrique et l’alimentation en eau de la pompe à chaleur sont coupées. La vanne du by-pass est fermée et les raccords unions d’entrée et de sortie d’eau sont dévissés.
Pour protéger la pompe à chaleur des risques du gel, l’eau stagnante du condensateur est vidée. Les canalisations de la sortie et l’entrée d’eau de la pompe à chaleur sont obstruées afin d’éviter que des corps étrangers y entrent.
Les conduites d’eau qui ne peuvent pas être vidangées (pas de raccord union), sont protégées contre le gel avec des tubes en mousse. 
Enfin, la pompe à chaleur piscine est couverte avec une housse ou une bâche qui laisse passer l’air mais qui la protège de la pluie et de la neige. Certaines personnes préfèrent démonter et stocker la pompe à chaleur dans un endroit à l’abri du gel, dans un garage par exemple. 
 

Que faire en cas de panne de la pompe à chaleur de piscine ?

Comment détecter et réparer une pompe à chaleur piscine ?

La pompe à chaleur de piscine est très sollicitée au début et à la fin de la saison estivale. Plus encore, si la baignade se prolonge pendant l’hiver, car l’appareil de chauffage reste actif ! 
Malheureusement, c’est quand on en a besoin de chauffer l’eau, que la pompe à chaleur de piscine peut montrer des défaillances. C’est pourquoi, il est judicieux de la faire contrôler par un professionnel et de la faire réparer, plutôt que de subir une panne au moment où elle est indispensable pour chauffer l’eau de la piscine. 

Détecter les pannes possibles de la pompe à chaleur piscine

Si la pompe à chaleur de piscine émet des bruits inhabituels, des frottements, des grincements…, le bon réflexe est de l’éteindre. Ces sonorités singulières sont surement les signes précurseurs d’une panne. Il est plus prudent d’arrêter le fonctionnement de la pompe à chaleur, ainsi les risques d’aggraver les dommages sont limités. La réparation aura certainement un coût moindre !

Le compresseur de la pompe à chaleur de piscine

Le compresseur de la pompe à chaleur de piscine est l’une des pièces majeures. Ce dispositif aspire les vapeurs basses pression qu’il chauffe puis il les transfère vers le condenseur sous forme de vapeur haute pression.

Lorsque le compresseur de la pompe à chaleur ne tourne pas, les premières vérifications à faire sont simples et indispensables. Il faut avant tout contrôler que la pompe soit sur la position "on", il suffit peut-être d’éteindre puis rallumer le disjoncteur et enfin il est possible que la température de la consigne soit inférieure à la température de l’eau de la piscine.
Les seconds contrôles concernent la tension, le disjoncteur, les fusibles et le panneau électrique de la pompe à chaleur. Il faut aussi s’assurer que le débit d’eau (vannes de by-pass ouvertes correctement ou filtre trop encrassé), soit suffisant pour alimenter la pompe à chaleur.

Si le compresseur de la pompe à chaleur ne s’arrête pas, diverses causes sont possibles. Cela peut provenir du système électrique qui peut avoir une puissance insuffisante pour faire fonctionner la pompe à chaleur, il peut s’agir d’un manque ou d’un excès de fluide frigorigène ou encore, l’échangeur est couvert de givre.

Quand le compresseur de la pompe à chaleur est bruyant, il peut s’agir d’un manque ou d’un excès d’huile ou si la pompe à chaleur à quelques années, des pièces mécaniques sont peut-être usées.

Le détenteur de la pompe à chaleur de piscine 

Le détendeur permet au fluide frigorigène de passer d’un état de haute pression à celui de basse pression et abaisse la température jusqu’à -20°C.

Le détendeur peut se bloquer, la panne provoque un défaut de pression, il faut, alors, vider le fluide frigorigène et le remplacer. Si cette panne n’est pas grave, c’est obligatoirement un professionnel qui intervient !
Un problème de pression peut provenir d’un défaut d’échange thermique. Il faut vérifier la propreté des filtres, des évaporateurs, des condensateurs… Cette fois encore, c’est un professionnel qui va faire la réparation. Mais il est important de retirer régulièrement les saletés qui empêchent le passage de l’air, cela peut éviter cette situation !

Comment réparer les pannes de la pompe à chaleur piscine

La pompe à chaleur de piscine est un appareil complexe. Certes, il est possible d’avoir une idée sur les causes du dysfonctionnement, faire un diagnostic dans certains cas, mais la réparation reste, dans la plupart des cas, du domaine des professionnels. Il est préférable de faire intervenir un frigoriste, un chauffagiste ou un spécialiste si personne n’a les capacités à réparer la panne ou si l’on ne connaît pas parfaitement le fonctionnement de cet appareil, d’autant que la pompe à chaleur renferme des fluides frigorifiques qui ne peuvent être manipulés que par un professionnel et avec un matériel adéquat. Attention, l’intervention d’un non professionnel risque d’entrainer l’annulation de la garantie.

Le plus souvent, il est possible d’intervenir sur des dysfonctionnements secondaires comme par exemple après une panne électrique ou lorsque le disjoncteur a sauté, si le système de sécurité de la pompe à chaleur s’est activé…

Les autres situations de pannes ou de dysfonctionnements nécessitent le savoir-faire d’un professionnel.
Notamment si la panne concerne :

  • le circuit frigorifique qui demande des compétences et des règles strictes sur la manipulation de ce produit 
  • le brasage qui nécessite souvent l’utilisation d’azote 
  • les détections de fuite sous pression qui ne peuvent être effectuées qu’à l’aide d’azote déshydratée ou d’un mélange azote plus un réfrigérant indiqué sur la plaque 
  • le remplacement des tuyauteries en cuivre qui doivent répondre à la norme NF EN 12735-1 et certains NF EN 10204 

Les conséquences d’une réparation aléatoire d’une pompe à chaleur de piscine

Il faut être conscient que toutes soudures effectuées avec d’autres produits, comme l’oxygène ou l’air sec, peuvent provoquer des incendies, des explosions…
Toutes modifications du circuit frigorifique, tous changements de pièces autres que celles d’origine, tous remplacements du fluide frigorigène autre que celui indiqué par le fabricant, entraine l’annulation de la conformité de l’appareil et engage la responsabilité de celui qui a effectué les modifications.
 

Pourquoi choisir une pompe à chaleur Irripool ?

Deux gammes Irripool s'offrent à vous : la gamme "On/Off" (voir les produits) et la gamme Full Inverter (voir les produits).

La gamme de pompes à chaleur "On/Off" Irripool

Cette gamme présente un excellent rapport qualité/prix pour les personnes souhaitant simplement chauffer leur piscine pour prolonger la période de baignade.

Quatre déclinaisons sont disponibles en fonction du volume de votre piscine, allant ainsi de 25 m³ à 75 m³.

Nos pompes à chaleur IR Irripool possèdent de nombreux avantages :

  • Inversion de cycle
  • Carter ABS
  • Affichage LED sur la pompe
  • Température minimum de fonctionnement : -5°C

La gamme de pompes à chaleur "Full Inverter" Irripool Expert

Cette gamme de pompes à chaleur IR Inverter Irripool Expert adapte sa vitesse de compression en fonction de la température de l'air et de celle de l'eau. Sa puissance et la vitesse du compresseur qui fonctionne en continu sont régulées. La consommation électrique et les nuisances sonores dues à l'allumage de la pompe à chaleur s'en trouvent donc diminuées. 

Les principaux avantages à attendre de nos pompes à chaleur IR Inverter sont donc :

  • Economie d'énergie
  • Baisse de la nuisance sonore
  • Longévité accrue de la pompe à chaleur
  • Température homogène de votre eau
  • Connexion Wi-Fi de série
  • Toutes saisons
  • Carter ABS
  • Inversion de cycle
  • Température minimum de fonctionnement : -12°C

Mais pourquoi choisir nos pompes à chaleur Irripool ?

Choisir une pompe à chaleur Irripool, c'est l'assurance de choisir un service de qualité.

En effet, afin de choisir avec vous la pompe à chaleur Irripool la plus adéquate à votre piscine, vous pouvez réaliser avec nos conseillers un bilan thermique en magasin. Bénéficiez ainsi de l'engagement "Satisfait ou remplacée" (voir conditions en magasin).

Nos conseillers sont là pour vous accompagner dans votre achat et notre volonté est de vous proposer un produit qui corresponde parfaitement à vos besoins. 

Le gros avantage de nos pompes à chaleur Irripool est la garantie : en effet, nos pompes à chaleur sont garanties 3 ans (toutes pièces) et 5 ans pour l'échangeur sur la version Inverter). Si vous rencontrez un problème avec votre pompe à chaleur, votre magasin Irrijardin se chargera même du SAV et trouvera la solution la plus adéquate à votre problème.

Haut
de
page

Afin de vous proposer des services et offres les plus adaptés à vos centres d’intérêts, Irrijardin utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
OK En savoir plus