Filtres de piscine et accessoires

Retrouvez notre sélection de filtres de piscine et accessoires !

Trier par

16 articles

Filtre de piscine Powerline Top Hayward
À partir de
195,00 
Filtre à sable Triton TR Pentair
À partir de
549,00 
Filtre à sable Filclar Irripool
À partir de
499,00 
Filtre à sable Méditerranée Astral
À partir de
299,00 
Platine de filtration Intex
À partir de
179,00 
Filtre à sable Broadex
À partir de
Prix spécial 465,00  Prix normal 550,00 
Cuve speciale nettoyage
99,00 
Filtration monobloc encastree Skimfiltre
899,00 
Filtration monobloc hors-bord O'Filtre
3550,00 
Mur filtrant encastré GS14
2350,00 
Filtre à cartouche Clean & Clear Plus Pentair
À partir de
Filtre à cartouche Nanofiber Astral
À partir de
1065,00 
Filtre à cartouche 6-Clone
Nouveau
À partir de
Prix spécial 403,00  Prix normal 459,00 
Recharge C5 Weltico
Recharge C6 Weltico
Recharge C7 Weltico
Exclu Web
Trier par

16 articles

QUEL SYSTÈME DE FILTRATION CHOISIR ?

Le filtre est un élément hydraulique indispensable à la bonne marche de votre piscine. 

Il débarrasse l’eau du bassin des impuretés en les retenant dans sa masse filtrante.

Il n’a aucun système électrique ou électronique. Il fonctionne en adéquation et obligatoirement avec une pompe de piscine. C’est la pompe qui fait circuler l’eau dans le circuit hydraulique et donc dans le filtre.

Le filtre peut être à sable, à cartouche ou à diatomées. 

La filtration à sable

La masse filtrante du filtre à sable peut être du sable, du verre pilé recyclé ou de la Zéolite. 

Le filtre à sable est le plus souvent choisi dans la plupart des constructions de piscine enterrée.

Il s’installe dans un local technique déporté ou un local technique à enterrer.

 Les avantages

  • Il demande peu d’entretien et s’adapte à tous types de traitement.
  • Ce filtre robuste est le mieux adapté aux eaux calcaires.
  • Vous pouvez le poser vous-même assez facilement.

 Les inconvénients 

  • Il est assez volumineux.
  • La qualité de la filtration est bonne mais moins que les autres filtres.
  • Le lavage du filtre demande 200 à 300 litres d’eau.

Le groupe de filtration à sable 

C’est une platine compacte, qui regroupe une pompe et un filtre à sable pour piscine.

Il est destiné généralement à équiper des piscines hors-sol ou autoportées, d’un volume pouvant aller jusqu’à 65 m³.

 Les avantages
  • Une parfaite adéquation entre les performances du filtre et de la pompe.
  • Le coût d’achat est de l’ordre de 400 euros pour les platines les plus grosses.
 Les inconvénients 

Il n’est pas très discret dans le jardin. Vous pouvez prévoir un petit local en bois pour le dissimuler.

Les filtrations à cartouche

Il s’installe uniquement dans un local technique "classique".

  • Le volume d’eau traité par un filtre à cartouche peut aller jusqu’à 150 m³.
  • Il faut que l’eau de votre région soit douce et non calcaire.
  • Vous avez besoin d’un local technique suffisamment grand pour accueillir ce filtre assez volumineux.
  • Si vous aimez la simplicité, il est très facile à installer et à utiliser car il n’a ni vannes, ni raccordement à l’égout, seulement une entrée et une sortie d’eau.
  • Il est idéal si vous souhaitez une filtration fine.

 Les avantages 

  • Il s’adapte à la plupart des traitements (sauf le PHMB).
  • La finesse de filtration est supérieure à celle du filtre à sable (entre 10 et 20 micron).
  • Il est facile à installer et à utiliser (une entrée et une sortie d’eau uniquement).
  • Économique et écologique, il ne nécessite que 20 litres d’eau en moyenne pour le lavage des cartouches contre plus de 200 à 300 litres d’eau pour un filtre à sable.

 Les inconvénients 

  • Si l’eau de votre piscine est calcaire les cartouches vont se colmater très rapidement.
  • Il n’est pas compatible avec un traitement de l’eau au PHMB, les floculants et certains algicides.
  • Vous ne pourrez pas utiliser un robot hydraulique (colmatage de la cartouche). 
  • La durée de vie des cartouches est limité. 
  • Le nettoyage des cartouches peut être contraignant (une à deux fois par semaine, en saison.).

 La filtration monobloc à cartouche pour piscine 

C’est une filtration traditionnelle compacte qui regroupe uniquement le nécessaire vital pour filtrer l’eau de la piscine :

  • l’ensemble des pièces à sceller comme les buses de refoulement, le skimmer et une lumière.
  • le groupe de filtration incluant la pompe, le filtre à cartouche et le coffret électrique.

Il est idéal pour une rénovation ou à la construction de votre bassin. 

Le volume de la piscine est limitée jusqu’à 48 m³.

 Les avantages

  • Vous n’avez pas la possibilité d’implanter un local technique près de votre bassin.
  • La filtration monobloc permet un gain de place important et minimise les travaux de terrassement.
  • Il n’y a pas de tuyaux autour du bassin et pas de découpe du liner. 
  • Il est facile et rapide à installer.

 Les inconvénients 

Ceux sont les mêmes inconvénients que ceux d’un filtre de piscine à cartouche.

L’espace dans le monobloc ne laisse pas toujours de place pour installer des équipements complémentaires comme le chauffage, une électrolyse, un régulateur de pH….

 Le groupe de filtration à cartouche 

C’est une platine compacte, qui regroupe une pompe et un filtre cartouche pour piscine. 

Il s’utilise pour des piscines hors-sol jusqu’à 55 m³.

Il remplace idéalement l’épurateur d’une piscine autoportante.

 Les avantages

  • Il est moins volumineux qu’un groupe de filtration à sable et plus efficace que l’épurateur d’une piscine autoportée de petite ou moyenne taille (type Intex).
  • La compatibilité entre le filtre et la pompe est parfaite.
  • La platine à cartouche est plus discrète dans votre jardin que le groupe de filtration à sable.

 Les inconvénients 

Les inconvénients sont les mêmes que pour un filtre de piscine à cartouche normale.

 

 

COMMENT BIEN DIMENSIONNER SON FILTRE PISCINE ?

 

Si la pompe de piscine est le cœur de votre système de filtration, le filtre est son poumon. C’est l’un des facteurs majeurs qui va déterminer le choix de votre pompe. 

C’est la pompe qui fait démarrer la filtration et circuler le flux d’eau, mais c’est le filtre qui recycle l’eau. 

Il est défini et adapté à votre pompe. Ces 2 éléments sont tributaires du volume de votre piscine et du débit qui lui est nécessaire pour que l’eau soit propre et saine.

Il s’agit de déterminer les besoins de votre bassin, en matière de débit. 

En effet : 

  • Si le débit est trop fort, l’eau va passer trop rapidement dans le filtre :
    • Des impuretés retourneront dans la piscine
    • Le filtre s’engorge et se met en surpression
  • Si le débit est trop faible, l’eau n’est pas assez rapidement filtrée et lorsque le filtre est encrassé, il n’est pas possible de le nettoyer.

Le but est de trouver la meilleure adéquation entre le filtre et la pompe afin d’optimiser le débit de circulation de l’eau, et de la nettoyer le mieux possible et le plus rapidement possible.

 

COMMENT CHOISIR SON FILTRE À SABLE ?

Il faut, dans un premier temps, définir le débit nécessaire pour que l’eau de votre piscine soit filtrée en moins de 4 heures. Pour cela, vous aurez besoin de connaître le volume de votre piscine. 

(Longueur X Largueur) X profondeur moyenne = volume du bassin

Pour déterminer le débit minimal, vous faites l’opération suivante: 

Volume du bassin : 4 heures (maxi, 3h30 si vous voulez !) = Débit minimum

Afin de coller au plus juste à la réalité, vous appliquez un coefficient multiplicateur de 1,2 au débit minimum que vous avez déterminé. Cela, pour compenser les pertes de charge, l’encrassement du filtre, la surface du bassin…

Le coefficient est de 1,3, si l’environnement de la piscine est très polluant (arbres autour de la piscine, par exemple) ou s’il y a beaucoup de pertes de charges (local technique éloigné, hydraulique complexe…).

Cela, vous permet de déterminer le débit que doit fournir votre pompe pour permettre un nettoyage de l’eau dans les meilleures conditions, selon le temps imparti.

Vous avez le débit de votre filtre et de votre pompe de piscine.

C’est le débit qui va déterminer la taille de votre filtre et le choix de votre pompe.

Prenons un exemple 

Vous avez une piscine de 8 x 4 et d’une profondeur de 1,30 mètre d’eau.

Son volume est de : 41,6 m³

Son débit Minimal de : 10,4 m³/heure

Son débit corrigé de : 12,5 m³/heure

Vous choisirez donc un filtre avec un débit égal ou légèrement supérieur à 12,5 m³/heure.

Conseil du pro :

Le débit du filtre est le plus souvent, légèrement supérieur au débit de la pompe.

Équipez votre filtre d’un manomètre.

Vous pourrez :

  • Mesurer la pression 
  • Contrôler le niveau d’encrassement, si la pression monte, votre filtre est sale !

Il vous reste à choisir la pompe en fonction du débit du filtre et en adéquation avec le besoin de pression du système hydraulique de votre piscine.

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE FILTRES DE PISCINE

 

Dans la plupart des cas, l’installation du filtre à sable est conseillée, car il est le plus facile d’utilisation et il demande moins d’entretien que les autres filtres.

Il s’adapte à  tous types de traitement.

Il s’installe dans le local technique, dans un local enterré, ou  dans une filtration monobloc.

Filtre à sable

Le filtre à sable se présente sous la forme d’une cuve cylindrique ou sphérique.

Il peut être :

  • soit en polyester et fibre de verre.
  • soit en polyéthylène, ou en polypropylène. 
  • soit en polyéthylène, ou en polypropylène armé.

Son fonctionnement

La pompe envoie l’eau vers le filtre. 

L’eau est répartie par un diffuseur, et traverse de haut en bas la couche de sable qui emprisonne les impuretés d’une grosseur de 30 à 40 microns.

Pour être efficace la masse filtrante remplit la cuve au 2/3.

L’eau est récupérée par les crépines, et renvoyée vers le bassin, par la vanne multivoies.

Les différents éléments d'un filtre à sable

  • Le manomètre : il indique la pression dans votre cuve. Cet outil vous montre le degré d’encrassement,  de colmatage du filtre. Quand il affiche une pression entre 1,3 et 1,5 Bar, Il est temps de faire un lavage.
  • Les crépines : l’eau propre est aspirée par l’intermédiaire des crépines placées en étoile au fond du filtre, et dirigée vers la crépine centrale qui renvoie l’eau filtrée vers les buses de refoulement. Certains filtres sont équipés de crépines escamotables, cela facilite le nettoyage de la cuve.
  • La vanne 4 ou 6 voies : elle permet de choisir les différentes actions de filtrage : filtration, lavage, circulation et rinçage. Les piscines enterrées ont souvent des 6 voies qui permettent de fermer le circuit et la mise à l'égout.
  • La masse filtrante : il s'agit du média qui permet de filtrer l'eau. Il s'agit souvent de sable mais cela peut-être du verre ou d'autres médias.

L'entretien 

Le filtre doit être nettoyé une à deux fois par an avec un produit détratrant adapté comme le decalcit de BAYROL. Il peut être fait à la remise en route de votre piscine en début d'année ou lors de l'hivernage. 
Il est aussi conseillé de réaliser régulièrement un contre-lavage, en moyenne toutes les 2 semaines.

Quand le manomètre augmente de 0,5 bars au dessus de la pression de service, il est temps de procéder  au nettoyage du filtre.

Voici la procédure : 

  • Stopper la pompe
  • Positionner la vanne sur "contre-lavage"
  • Relancer la pompe pendant environ 5 minutes
  • Stopper la pompe
  • Positionner la vanne sur "rinçage"
  • Relancer la pompe pendant 1 minute
  • Stoppez la pompe
  • Positionner la vanne sur "filtration"
  • Relancer la pompe

Avantages 

  • Le filtre à sable est robuste, c’est le mieux adapté aux eaux dures (calcaire).
  • Il est facile à poser soi-même.
  • Il est simple d’utilisation et demande peu d’entretien.

Inconvénients 

  • Le sable est le média filtrant le moins performant, mais tout à fait suffisant pour obtenir une eau limpide.
  • La Zéolite, ou le verre recyclé sont des alternatives plus efficaces mais, plus onéreuses.
  • Il est consommateur d’eau, 200 à 300 litres d’eau à chaque lavage.
  • Il est volumineux et son encombrement est  important.

Filtre à cartouches

Le filtre à cartouche est le plus utilisé après le filtre à sable. 

Quel que soit le volume de votre bassin.

Il s’adapte à  tous types de traitement sauf le PHMB.

Il est d’un encombrement équivalent au filtre à sable.

Il s’installe dans un local technique. 

Il est très simple d’utilisation et d‘installation (pas de vanne, pas de raccord avec l’égout, une entrée et une sortie d’eau).

Son fonctionnement

Le filtre à cartouche s’installe, de façon traditionnelle, après la pompe.

L’eau du bassin est aspirée par la pompe et dirigée vers le filtre, entre dans la cuve par l’extérieur de la cartouche, passe à travers la surface plissée, ressort par le tube central de la cartouche, puis l’eau est renvoyée dans la piscine débarrassée des impuretés.

Il n’y a pas de raccordement à l’égout (pas de vanne multivoies). 

Les différents éléments d'un filtre à cartouche

  • D’une cuve cylindrique (en duralon, permaglass …..) résistant à la corrosion et aux produits chimiques. Elle dispose d’une entrée et d’une sortie d’eau, souvent d’une purge.
  • D’un manomètre  qui vous permet de vérifier  l’état de propreté de votre filtre (une augmentation de 0,3 à 0,4 bars par rapport à la pression normal) indique qu’il est temps de nettoyer les cartouches.
  • La ou plus souvent  les cartouches sont accessibles grâce à un couvercle amovible. 

Les cartouches sont en fibres végétales ou en synthétique (dacron, polyester…), pliées en accordéon pour optimiser la surface de filtration. Cette bande plissée est disposée autour d’un tube  central creux qui assure le maintien de la cartouche et le passage de l’eau.  Le but est d’avoir la plus grande surface de filtration possible dans un minimum d’espace.

Le débit maximum filtré par une cartouche en synthétique est de 3 m³/h par m², cela veut dire qu’une cartouche qui a une surface dépliée de 5 m², aura un débit de 15 m³/heure.

La finesse de filtration se situe entre 10 microns pour les fibres synthétiques et 40 microns pour les fibres végétales. Elle peut être améliorée grâce à un floculant spécial pour filtre à cartouche, le FlovilSuperklar de Bayrol® (suivre notice utilisation), ces derniers ne colmatent pas les cartouches.

La durée de vie des cartouches, pour ce type de filtre varie d’une ou deux saisons. Cela dépend de la qualité, de la taille de la cartouche et des conditions d’utilisation de votre bassin (environnement, temps de filtration, nombre de baigneurs, température…..)

L'entretien 

Pendant la période d’été, le nettoyage de la cartouche peut varier : d’une fois par semaine, une fois tout les quinze jours ou à 1 fois par mois (tout dépend de la qualité de la cartouche, de la taille du filtre, de l’environnement….).

  • Stopper le moteur.
  • Fermer la circulation de l’eau, refoulement et aspiration.
  • Ouvrer le couvercle du filtre et retirer la/les cartouches de leurs logements.
  • Laver et frotter les méticuleusement en écartant chaque pli, à l’aide d’un jet d’eau d’une brosse souple. Il est possible de détartrer les cartouches en les trempant dans une solution soit de Décalcit, soit dans du Détartrant Irripool.
  • Nettoyer et vidanger la cuve.
  • Remettre en place les cartouches.
  • Refermer le couvercle du filtre en prenant garde de bien mettre en place le joint.
  • Ouvrer les vannes de circulation d’eau, refoulement et aspiration.
  • Redémarrer la pompe.

Conseils du pro : Pour réduire la fréquence de nettoyage  de votre cartouche, vous pouvez : Utiliser des chaussettes de skimmer Netskim qui se fixent autour des paniers de skimmer ; récupèrent et retiennent les plus grosses impuretés du bassin, limitant l’encrassement du filtre. Utiliser deux jeux de cartouches. Pendant que l’un filtre, vous avez le temps de nettoyer l’autre.

Avantages 

  • Sa qualité de filtration est supérieure au filtre à sable.
  • Facile à installer.
  • Une faible consommation d’eau au lavage. 20 litres d’eau en moyenne pour le lavage d’une cartouche contre plus de 200 à 300 litres d’eau pour un filtre à sable.

Inconvénients 

  • Il est déconseillé si l’eau du bassin est calcaire.
  • Il nécessite des lavages fréquents.
  • Prendre en considération le prix des cartouches (changer une fois 1 par an).
  • Il limite l’utilisation de certains produits (floculant et le PHMB).
  • Le robot hydraulique est déconseillé. 

Filtre à diatomées

La diatomée, c’est des résidus d’algues ou de carapaces fossiles. Ils sont très fins et très poreux, seule l’eau passe au travers. Sa finesse de filtration est  de 5 microns.

Son fonctionnement

Le fonctionnement d’un filtre à diatomées, est sensiblement le même que le filtre à sable. La diatomée vient se placer sur une toile synthétique filtrante.

Quand l’eau arrive dans le filtre, elle à deux obstacles à franchir : la diatomée en suspension au dessus de la membrane, et la membrane filtrante. L’eau est renvoyée dans la piscine, nettoyée de toutes saletés. Un manomètre vous indique quand procéder à un lavage. Un nettoyage complet est à faire tous les ans.

Les différents éléments d'un filtre à diatomée

  • D’une cuve cylindrique  résistant à la corrosion et aux produits chimiques. Elle dispose d’une entrée et d’une sortie d’eau, souvent d’une purge.
  • D’une vanne multivoie
  • D'une membrane synthétique qui retient les diatomées.

L'entretien 

L’entretien du filtre à diatomée se fait au mieux, toutes les 4 semaines, tout dépend de l’environnement, du temps de filtration, de la chaleur, du nombre de baigneurs….. Il doit être rigoureux et  prend du temps, car l’opération se répète 3 fois de suite. Cela peut devenir fastidieux.

Lorsque vous nettoyez  le filtre, une partie de la diatomée s’évacue vers l’égout en même temps que les saletés. Il faut donc réajuster le média filtrant. 

Quand le manomètre augmente de 0,5 bars au dessus de la pression de service, il est temps de procéder  au nettoyage du filtre.

  • Couper la pompe au coffret électrique.
  • Positionner la vanne sur « lavage » ou « back wash ».
  • Ouvrir la vanne à bille du circuit hydraulique de l’égout.
  • Faire fonctionner la pompe pendant 1 minute maxi.
  • Contrôler le passage de la saleté au témoin de lavage, quand il devient transparent, 
  • Couper le moteur.
  • Mettre la vanne sur la position « rinçage » ou « rince ».
  • Remettre le moteur en marche pendant 10 à 15 secondes.
  • Couper à nouveau le moteur.
  • Répéter cette procédure 3 fois.
  • Refermer la vanne à bille du circuit égout.
  • Remettre la vanne en position « filtration » ou «filter ».
  • Vérifier que les vannes à bille du refoulement et de l’aspiration (skimmer et bonde de fond) soient ouvertes.
  • Remettre la pompe en marche.
  • Ajouter 9 litres de poudre de diatomées (via les skimmers), elle vient se déposer sur le dessus du filtre. La filtration est en marche.

Avantages 

  • L’eau est parfaitement limpide et claire.
  • Une filtration entre 3 et 5 microns, 4 à 8 fois plus fine que le sable.
  • Une faible consommation d’eau lors des lavages.
  • Diminue la quantité de produit de traitement.

Inconvénients 

  • Une  eau trop calcaire risque de colmater assez rapidement le filtre à diatomées.
  • La manipulation du nettoyage peut-être fastidieuse.
  • Il faut recharger régulièrement le filtre en diatomées. Et changer la membrane filtrante, à chaque changement complet de la poudre (1 fois par an).
  • L’utilisation de floculant est à proscrire, ainsi que certains anti-algues.
  • L’utilisation d’un robot hydraulique est à exclure.