Demander
un devis

Panier

0 article

0 article

TOTAL : 0,00 €
Cuve horizontale sous pression

Photos non contractuelles

Cuve horizontale sous pression

Réf.: 420039
  • Limite le démarrage de la pompe d'arrosage
  • Avec supports pompe
  • Capacité : de 22 à 200 litres
  • Capacité : 43 litres ; ; ø A : 350 mm
  • Raccord : 1" mâle ; Volume d'eau réel : 15 litres
Livraison à domicile : 
Livré en 2 à 10 jours 0,00 €
Livraison au
magasin de :

89€

Un doute ? Une question ? 0970 818 918

Description

Une cuve horizontale avec supports pompe

Un réservoir à vessie est un système qui assure l’alimentation en eau à une pression pré-établie, indépendamment de la pression d'entrée.

Ce dispositif évite donc les enclenchements intempestifs de la pompe de puits.

Le choix de la cuve

Le volume de cuve à installer doit prendre en compte de la consommation en eau journalière envisagée, afin de limiter les démarrages de la pompe d’arrosage.

Cependant, lorsque la plupart du temps l’eau est consacrée à l’arrosage, un équilibre se produit rapidement entre le débit de la pompe et le débit d’utilisation final.

Pour l’alimentation en eau d’une habitation de 4 personnes (machine à laver, toilettes, robinets extérieurs...), préférez un grand volume minimum de 200 litres afin d’optimiser au maximum l’efficacité du réservoir.

Si vous envisagez uniquement l’alimentation d’un arrosage enterré haut débit, une petite cuve est suffisante. Elle servira uniquement à automatiser votre installation.

Dans le cas où votre arrosage comprend également un système de goutte à goutte et différents points d’eau, une cuve au volume plus important est préférable. Elle jouera ainsi un effet tampon entre le petit débit qu’a besoin le goutte à goutte et le gros débit que fournit la pompe.

Comment fonctionne une cuve ?

Le fonctionnement du groupe surpresseur est fondé sur la compressibilité de l’air et l’incompressibilité de l’eau. L’eau refoulée dans la vessie par la pompe comprime l’air contenu dans la cuve du réservoir.

Dès que la pression, pour laquelle le contacteur manométrique a été réglé, est atteinte, il coupe l’alimentation électrique de la pompe qui s’arrête.

Dès l’instant où un circuit s’ouvre, l’air comprimé dans la cuve, pousse l’eau contenue dans la vessie. Au fur et à mesure des soutirages d’eau, la pression diminue et atteint le seuil minimum pré-réglé du contacteur, l’alimentation électrique fonctionne de nouveau et la pompe de puits se rallume.

Haut
de
page