Demander
un devis

Panier

0 article

0 article

TOTAL : 0,00 €

Démarche environnementale : un investissement pour l’avenir, un défi pour chacun !

Démarche environnementale Irrijardin

Véritable enjeu pour nos sociétés actuelles, la gestion des déchets est au cœur des préoccupations  et nécessite une implication de tous. 

De la responsabilité de l’entreprise…

Afin de développer le recyclage et la valorisation de certains déchets, les politiques ont élaboré le concept de la filière « REP » (Responsabilité Elargie du Producteur) qui s’appuie sur le principe du « pollueur-payeur » : les producteurs, importateurs et distributeurs sont tenus de contribuer, notamment financièrement, à l’élimination des déchets issus des produits qu’ils ont mis sur le marché et qui sont arrivés en fin de vie.

 

En pratique, et afin d’assumer sa responsabilité, Irrijardin a choisi d’adhérer et verser sa contribution financière à Eco-systèmes, un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics. Cette structure à but non lucratif est chargée d’organiser la filière de collecte et de traitement des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). La contribution perçue (ou éco-participation) correspond au montant payé par les producteurs pour chaque équipement mis sur le marché et est répercutée à l’identique jusqu’au consommateur final. Elle est ensuite essentiellement reversée aux collectivités locales ou aux prestataires de collecte et traitement des déchets. 

...À la responsabilité du consommateur

Cette éco-participation, principale ressource financière de la filière de gestion des DEEE, est donc une contribution collective et transparente pour le consommateur ; son montant étant intégré aux prix de vente et signalé de façon visible à proximité du prix des produits concernés. Ainsi, en tant que consommateurs, vous ne devez plus jeter vos Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques  avec les autres déchets ménagers. En effet, ces équipements contiennent des substances et composants dangereux pour l’environnement et la santé. Par ailleurs, les matériaux qui les composent présentent un fort potentiel de recyclage. 

De la théorie à la pratique

Au sein de cette filière, la collecte sélective repose donc principalement sur l’apport volontaire des consommateurs et s’organise autour de plusieurs acteurs :

  • Les distributeurs (dont Irrijardin) : obligation de reprendre gratuitement les DEEE ménagers rapportés par les consommateurs lors de la vente d’un équipement similaire (dispositif de reprise dit du « 1 pour 1 ») ;
  • Les collectivités locales : mise en place volontaire d’un dispositif de collecte sélective des DEEE ménagers (dans le cadre de leurs déchetteries notamment) ;
  • Les structures de l’économie sociale et solidaire et de la réinsertion (Emmaüs, ENVIE…) : acteurs du réemploi, ces structures sont susceptibles de collecter les DEEE ménagers. 

Une fois collectés sélectivement, ces DEEE sont alors récupérés par des prestataires des éco-organismes afin d’être dépollués. Ils peuvent ainsi être réutilisés, recyclés, valorisés énergétiquement ou éliminés sans valorisation : des filières qui assurent un traitement respectueux de l’environnement. 

 
Haut
de
page