Traitement CHOC

Chlore choc Irripool

Chlore choc Irripool

Chlore choc Irripool

  • Pour désinfection choc (début de saison ou périodes chaudes)
  • Elimine les algues et autres résidus
  • Comprimés effervescents pour une action plus rapide

25,70€

Chlore choc Expert Irripool

Chlore choc Expert Irripool

Chlore choc Expert Irripool

  • Traitement choc à base de chlore
  • Sous forme de pastille – Seau de 5Kg
  • Dosage : 10 pastilles / 10 m3

29,95€

Hypochlorite de calcium Irripool

Hypochlorite de calcium Irripool

Hypochlorite de calcium Irripool

  • Désinfection choc au chlore
  • Sans stabilisant (ne sature pas votre eau)
  • Pour remise en route des piscines

32,50€

Comment réaliser un traitement choc ?

Si vous faites des contrôles fréquents sur la qualité de votre eau de piscine. 
Si vous faites un apport suivi et suffisant de produit désinfectant (au moins 2 fois par semaine en période de baignade). 
Si vous faites des entretiens réguliers de votre bassin et du système de filtration.
Si vous laissez un temps de filtration conforme et en adéquation avec la température de votre eau
Alors les traitements chocs de la piscine seront très rares.

Á quoi sert le traitement choc ?

Le traitement choc d’une piscine est un traitement curatif dans la plupart des cas, mais quelques fois, il peut avoir un rôle correctif.
Il permet de détruire rapidement tous les micro-organismes, bactéries, virus, algues, mousses ou champignons. 
Le traitement choc permet d’augmenter de façon importante et immédiate la concentration de désinfectant dans l’eau.
Il est remarquablement efficace, vous retrouvez rapidement une eau claire et cristalline. 
Il a une action ponctuelle dont l’effet est de courte durée. Il ne peut en aucun cas remplacer le traitement habituel.
En quantité moindre, vous pouvez l’utiliser pour soutenir le traitement habituel, notamment lorsqu’il y a une forte fréquentation de votre bassin ou si la température de l’eau reste élevée (28° C et plus) plusieurs jours d’affilés.

Quand faire un traitement choc ? 

Une utilisation indispensable

Uniquement trois opérations de traitement choc sont obligatoires pour l’entretien de la piscine. 
Á la mise en eau de la piscine ou après une vidange complète du bassin. 
Á l’ouverture, lors de la remise en route annuelle
Á la fermeture du bassin lors de l’hivernage

Une utilisation exceptionnelle

Lorsque l’eau de votre piscine manque de produit de traitement, de temps de filtration … elle se trouble, prend une coloration verdâtre et, en moins de 48 heures les algues peuvent l’envahir. 
Le traitement choc devient indispensable, mais comme la charge chimique du traitement choc est assez lourde, il est plutôt conseillé de pratiquer cette opération, quand cas de nécessité et de prendre les dispositions préventives pour éviter d’y recourir.
Voilà trois situations pour laquelle vous avez une action préventive à jouer:

  • Une eau verte, c’est une une eau mal ou pas assez traitée qui entraine l’apparition des algues.Eau verte piscine
    Prenez l’habitude, plusieurs fois par semaine lors de la période de baignade, de contrôler à l’aide de bandelettes test ou d’un testeur électronique les différents paramètres de l’eau : le pH, la présence du produit désinfectant… et ajustez les quantités pour équilibrer l’eau
    N’oubliez pas de mettre régulièrement le traitement de fond. En saison, cela peut-être plusieurs fois par semaine (chaleur, fréquentation…)

Conseil du pro :
Installez un régulateur de pH et un traitement automatique. Ces appareils contrôlent pour vous la qualité de l’eau de votre piscine. La surveillance vous prendra un minimum de temps, vous profiterez un maximum de votre piscine en limitant les contraintes.
Ils peuvent s’installer lors de la construction du bassin ou lors d’une rénovation.

  • Une eau trouble est souvent liée à une forte fréquentation de votre piscine.
    Anticipez. Vérifiez le taux de concentration du traitement et ajustez ou augmentez légèrement le niveau de désinfection avant la baignade intensive. 
  • Un système de filtration insuffisamment entretenu et mal nettoyé entraine une perte de débit, donc un traitement beaucoup moins actif car l’eau circule moins bien. 

Il est donc nécessaire de:

  • Nettoyez régulièrement le filtre de la pompe, videz les paniers de skimmers
  • Pratiquez un contre lavage du filtre principal (filtre à sable, cartouche…) au moins une fois toutes les 2/3 semaines en fonction de l’environnement de la piscine. 

Si vous contrôlez et agissez régulièrement sur le suivi de la qualité de l’eau et sur l’entretien de vos équipements, l’utilisation du traitement choc ne sera pas nécessaire.
Mais il existe beaucoup d’autres facteurs qui peuvent venir contrarier la bonne marche de votre piscine, et cela même si vous êtes attentif et que vous respectez très sérieusement le suivi de la qualité de votre eau :

  • La météo : les fortes pluies, les orages, les coups de vent… les changements de temps brutaux
  • La panne d’un équipement qui entraine l’arrêt du traitement 
  • Le risque d’une contagion (baigneur malade qui contamine l’environnement)

 

Comment faire un traitement choc ?

Avant de faire le traitement choc

Dans la plupart des cas, pas de baignade dans la piscine pendant le déroulement du traitement choc. 
Le bassin est ouvert : pas de volet, ni de bâche d’été, ni aucune autre bâche.
Retirez tous les accessoires et les jeux.
Á l’aide d’une épuisette, ôtez les plus grosses impuretés.
Brossez le fond et les parois.Analyse de l'eau de piscine
Vérifiez l’état du filtre et nettoyez-le si nécessaire.

Analysez et équilibrez votre eau. Voir dossier " L’analyse de l’eau de la piscine et du spa ".
Votre eau est prête à assimiler et réagir au mieux au traitement choc.
Positionnez la vanne de votre filtre sur "recirculation". Ainsi, le traitement choc ne passera pas par la masse filtrante mais uniquement dans le circuit de canalisations.

Le choix du traitement choc

Vous utiliserez le produit approprié à votre traitement de fond, faites attention aux incompatibilités des produits entre eux.
Utilisez les biocides avec précaution. Lisez les informations concernant le produit avant de vous en servir et respectez les conditions d’utilisation.

Quel produit choisir pour son traitement choc au chlore ?


Quel produit choisir pour son traitement choc si vous avec une électrolyse au sel ?

Vous pouvez choisir de faire : 
Un chlore choc, mais dans ce cas préférez prendre plutôt un chlore sans stabilisant

  • Un hypochlorite de calcium comme le Chloryte de Bayrol
  • Si votre électrolyseur possède un mode chloration choc comme le STi II d’irripool, activez-le.

Quel produit choisir pour son traitement choc  si vous avez un traitement  de piscine au brome ?


Il est recommandé d’utiliser un brome choc comme hth brome activator ou l’Aquabrome regenerator de Bayrol. Mais vous pouvez aussi mettre de L’oxygène actif comme le Bayroshock.



Quel produit choisir pour son traitement choc si vous avez un traitement aux minéraux ?

Vous pouvez utiliser un chlore choc sans stabilisant comme hypochlorite de calcium ou de sodium.
Attention : le brome, les désinfectants sans chlore comme PHMB ou les produits qui contiennent du cuivre, sont à bannir.

Si vous traitez à l’oxygène actif

Le produit de prédilection est l’oxygène actif choc comme le hth Oxygen Shock

Si vous avez une lampe UV

Vous opterez pour le Bio-UV choc, spécialement conçu pour les lampes UV.

Comment procéder au traitement choc ?

Dans tous les cas, vous respectez les consignes d’utilisation inscrites sur la notice du produit de traitement.
Appliquez les préconisations de sécurité (gants, lunettes, bras et jambes couverts…) et les instructions concernant les quantités à utiliser qui varient en fonction du volume des piscines.
Trop de produit endommage les équipements, les canalisations, le revêtement.
Effectuez cette opération de préférence le soir. Les produits chimiques sont, plus ou moins rapidement, dégradés par les ultraviolets du soleil. Si vous faites le traitement choc le soir, l’efficacité sera optimum. 
Laissez la filtration en fonctionnement 24 à 48 heures.

Votre traiement choc est sous forme de pastilles ou de galets

Ils se déposent simplement dans les paniers des skimmers. 
Si vous n’avez pas de skimmers mettez les galets dans un Districhlore flottant.

Votre traiement choc est sous forme de poudre ou granules

  • Vous les diluez dans un seau d’eau ou un arrosoir.
  • Remplissez d’abord un seau avec l'eau de votre piscine
  • Versez la quantité de granulés prescrite
    Versez impérativement le produit chimique dans l'eau, mais jamais l'inverse (l'eau sur le produit chimique), cela évite les projections…
  • Mélangez avec soin la solution pour obtenir une solution homogène.
  • Votre système de filtration est en marche, la vanne sur "Recirculation".
  • Versez avec précaution les ¾ du seau devant les skimmers aussi près que possible de la surface de l'eau pour éviter toutes projections.
    En agissant ainsi, le produit ressort par les buses de refoulement, plus fondu et dilué. Le risque que des granules tombent devant les buses et abîment le revêtement de la piscine est quasi nul ! 
  • Remplissez de nouveau le seau avec l’eau de la piscine, mélangez bien le reste des granules qui sont tombées au fond du seau et versez devant les skimmers.

Si vous jetez à la volée la poudre chimique dans l’eau, les risques sont que :

  • Le produit tombe au fond de la piscine. Comme c’est un produit très actif et concentré, il peut fragiliser et décolorer de manière irrémédiable le revêtement. Si toutefois cela arrive, prenez le balai de piscine et frottez de manière énergique pour dissoudre les granules ou les mettre en suspension.
  • Le vent peut dévier une partie de la poudre et l’éparpiller sur la terrasse, la projeter sur vos vêtements ou sur votre peau.

Votre traiement choc est sous forme de traitement liquide


Vous le versez directement dans le bassin. Pour éviter les éclaboussures et le contact direct avec le revêtement piscine, la terrasse ou la peau, versez de manière à ce que le seau soit le plus près possible de la surface de l’eau.
Il est préférable d’épandre le produit à différents endroits de la piscine plutôt que tout dans un seul endroit.


Votre traiement choc est sous forme de traitement automatique

Si des algues se développent dans votre piscine traitée automatiquement, vérifiez que:

  • Le taux de désinfectant présent corresponde à celui préconisé par le fabricant. Complétez si nécessaire.
  • L’électrode (pour le sel), la lampe (pour UV) ou la cartouche (pour le cuivre/argent) ne soit pas en fin de vie 
  • Nettoyez :
    Les électrodes si elle n’est pas autonettoyante, car du calcaire peut s’y déposer et empêcher la production de désinfectant. 
    La lampe UV

Pour faire le traitement choc
Isolez les électrodes pour les électrolyses au sel, au cuivre ou la lampe pour le traitement aux UV. 
Mieux vaut isoler les sondes et les électrodes, car elles n’apprécient pas les changements brutaux, or en faisant un traitement choc, le désinfectant est au-delà de la valeur consignée sur votre appareil.
Généralement ces appareils automatiques sont montés avec un système de by-pass, il suffit donc de fermer les vannes pour les isoler.
Faites le traitement choc approprié (Voir plus haut)
Certaines électrolyses au sel ont la fonction traitement choc, il suffit donc de l’enclencher.
Le traitement choc est en cours, laissez la filtration en fonctionnement au minimum 12 heures, suivez les instructions de la notice du produit.

Après le traitement choc de piscine

Votre eau a retrouvé son éclat, elle est claire.

  • Si vous avez fait un traitement choc au chlore, mesurez, à l’aide de bandelettes tests, que la présence de ce désinfectant soit revenu à la normale. Une eau trop chlorée est dangereuse pour la santé !
  • Mettez votre filtre sur "filtration"
  • Reprenez le traitement de fond de l’eau

Les algues mortes


Hélas ! Si vous avez fait un traitement choc parce qu’il y avait des algues dans votre bassin, il est fort à parier que l’eau ne soit pas cristalline, que des dépôts noirâtres se soient déposés sur le fond. Il va falloir passer par l’étape nettoyage !
Nettoyez la piscine à l’aide 

  • D’un robot munit d’un sac dont la finesse permet de récupérer les algues mortes (amas noirs)
  • D’un balai manuel.

Dans le cas d'un nettoyage au balai manuel voici les étapes :

  • Coupez l’alimentation de la pompe
  • Ouvrez la vanne qui correspond à la canalisation de la prise balai 
  • Mettez le filtre sur la position égout, n’oubliez pas d’ouvrir les vannes de cette canalisation s’il y en a une.
  • Enlevez le capuchon de la prise balai ou installer le skim-vac sur le skimmer 
  • Installez le tuyau d’aspiration du balai. Prenez soin de le remplir d’eau, afin d’éviter les prises d’air qui entrainent une perte de puissance.
  • Il vous reste à parcourir tout le fond de votre piscine avec votre balai. Sans précipitation sinon les algues mortes vont se mettre en suspension et retomber plus tard…
  • Le travail terminé, coupez l’alimentation électrique, fermez la vanne de la canalisation d’égout et celle de la prise balai, mettez la vanne du filtre sur filtration, fermez le capuchon de la prise balai. 

Comme l’eau est évacuée directement à l’égout, pour ne pas encrasser le filtre, il faut procéder à une mise à niveau en rajoutant de l’eau. Faire une analyse et équilibrer l’eau : ph, alcalinité…

De fines particules

Il se peut que de très fines particules soient en suspension dans l’eau, soit:Eau de piscine trouble

  • Après le chlore choc
  • Après le nettoyage du bassin
  • Ou pour d’autres raisons… 

Dans ce cas, vous pouvez éliminer ce problème, en faisant une floculation. 
Ce produit permet d’agglomérer les fines particules afin que le filtre puisse les retenir. 
Vous utiliserez un floculant adapté au mode de filtration. Voir dossier " Caractéristiques du floculant "

Voilà, vous avez retrouvé votre piscine de rêve limpide, accueillante et saine, vous n’avez plus qu’à en profiter ! 

Haut
de
page