Comment choisir une pompe à chaleur de piscine ?

Quelle pompe à chaleur choisir pour chauffer une piscine ?Piscine bois avec pompe à chaleur

La pompe à chaleur est le chauffage de piscine le plus répandue, en particulier pour les piscines privées.
Le choix de la pompe à chaleur pour piscine se fait en fonction des caractéristiques de la piscine, des contraintes budgétaires, aux attentes… Un temps de réflexion s’impose, pour analyser et définir les besoins, se poser les bonnes questions, contrôler les caractéristiques qui seront utiles pour choisir la pompe à chaleur idéale. Le but est de faire correspondre les caractéristiques de la piscine avec les propriétés de la pompe à chaleur.

Quels critères prendre en compte pour choisir une pompe à chaleur de piscine ? 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir une pompe à chaleur idéal pour une piscine.
La zone climatique est déterminante pour le choix d’une pompe à chaleur, car le même modèle ne sera pas conseillé pour une zone ensoleillée ou une région montagneuse. 

Pompe à chaleur en fonction de la zone géographique


Il faut aussi tenir compte des caractéristiques de la piscine, si elle est enterrée ou hors-sol, sous abri, à l’intérieur, à l’extérieure, son volume, le traitement de son eau, si elle près de l’habitation ou des voisins, son exposition au vent et au soleil. 
Tout aussi important, il faut connaitre la fréquence des baignades, profiter de la piscine toute l’année ou simplement pendant l’été. 
Enfin, les souhaits des utilisateurs en matière de température désirée 25°C ou 28° C mais aussi en fonction du budget.

Choisir la pompe à chaleur pour piscine en fonction de ses caractéristiques

L’alimentation électrique doit être compatible avec celui de l’habitation monophasée ou triphasée.

Le débit de la pompe à chaleur, exprimé en m³/heure, doit être en adéquation avec le volume de la piscine.
Le débit nécessaire au fonctionnement de la pompe à chaleur est assuré par un By-pass. Le jeu des vannes augmente ou diminue la pression et le volume d’eau dans la pompe à chaleur

La puissance de l’appareil est un critère essentiel qui dépend de plusieurs facteurs. Les fabricants sont obligés d’indiquer la puissance restituée de la machine pour une température d’air à 15 °C. Car il est plus difficile de chauffer l’eau avec une température extérieure de 15° C plutôt que si elle est à 25° C. Cet indice de performance devient un moyen de comparaison. Plus la puissance restituée est élevée, plus vite la piscine est réchauffée.
 
Le COP ou coefficient de performance, représente la différence entre l’énergie consommée par la pompe à chaleur et l’énergie qu’elle restitue. En règle générale le COP est entre 4 et 5. Plus il est élevé, plus la pompe à chaleur est performante.

La pompe à chaleur réversible permet de refroidir l’eau du bassin, car se baigner dans une eau à 30° C n’est pas forcément agréable ni rafraîchissante.
 
La fonction dégivrage n’est pas obligatoire si la pompe à chaleur n’est utilisée que lorsque les températures extérieures sont au-dessus de 16° C ou si l’hivernage du bassin et de la pompe à chaleur est effectué.
Le choix d’une pompe à chaleur à dégivrage automatique s’impose si la piscine intérieure ou sous abri est utilisée toute l’année ou si l’eau du bassin est chauffée avec la pompe à chaleur alors que la température extérieure est entre 12°C à 15° C ou moins.

L’échangeur en titane de la pompe à chaleur est un choix indispensable si l’eau de la piscine est basique ou si le traitement est une électrolyse au sel. Cet alliage est inaltérable et protège de la corrosion.

Le compresseur est un élément essentiel au fonctionnement de la pompe à chaleur. Il vaut mieux éviter de choisir une pompe à chaleur avec un compresseur à pistons, car il est moins performant. Le compresseur rotatif délivre une puissance constante quelle que soit la température extérieure. Tandis que le compresseur Scroll a un rendement important et génère moins de vibration et de bruit.

Le principe de la pompe à chaleur Inverter est de lisser son fonctionnement sur une plage de puissance pour des conditions données. Cette fois, le compresseur fonctionne de manière continue, plus par à-coups, les régimes sont moins importants et sont contrôlés par un régulateur, ce qui à pour effet de prolonger la durée de vie de la pompe à chaleur et de limiter sa consommation énergétique.

Le ventilateur de la pompe à chaleur verticale est placé sur le dessus, l’air froid est soufflé vers le haut donc pas d’air frais qui se dégage sur le devant de l’appareil. Elle est plus haute que large, donc idéale pour les espaces restreints.

La pompe à chaleur horizontale est la plus couramment utilisée en Europe. Le ventilateur est placé en façade, et projette l’air froid sur le devant, ce qui n’est pas forcément agréable, il faut alors bien choisir son emplacement pour limiter les désagéments.

Si la pompe à chaleur est proche de la piscine ou d’un lieu de vie, il faut penser à vérifier son niveau sonore, car elle fonctionne, au moins 8 heures par jour et génère un bruit plus ou moins fort selon les modèles. La nuisance sonore peut être un critère pour déterminer le choix final.

Il est préférable de choisir une pompe à chaleur labélisée par des normes qualités comme, NF pompe à chaleur en France, Eurovent et EHPA en l’Europe, CRAA en Chine, ou un produit de marque offrant une garantie de sérieux et un suivi en cas de panne.
 

Haut
de
page