Piscine bois

Retrouvez toute notre sélection de produits autour de la piscine bois !

Trier par

5 articles

Coffre piscine bois Urbaine
Exclu Magasin
1295,00 
Kit piscine bois Pool'N'Box
Exclu Magasin
5890,00 
Piscine bois Urbaine 650
Exclu Magasin
13190,00 
Piscine hors-sol Tropic "Octo" Procopi
À partir de
3450,00 
Piscinette hors-sol bois Pistoche
1230,00 
Trier par

5 articles

POURQUOI CHOISIR UNE PISCINE BOIS ?

Il existe différents types de piscines hors-sol, dont celle en bois qui présente plusieurs avantages.
Avant de faire votre choix, réfléchissez à votre projet :

  • Vous souhaitez une parfaite intégration de votre piscine dans votre environnement.
  • Vous avez une attirance pour les matériaux naturels.
  • Vous envisagez une forme simple pour votre piscine (carrée, rectangulaire, octogonale).
  • Vous souhaitez profiter rapidement de votre piscine familiale.
  • Vous voulez construire vous-même votre bassin.
  • Vous souhaitez une installation facile.
  • Vous êtes un bon bricoleur, vous savez tirer un cordeau pour aligner les poteaux, vous savez vérifier un niveau.
  • Vous êtes soucieux de respecter la notice, et vous savez lire un plan. 

Si la réponse à ces questions est oui, alors la piscine hors-sol en bois est faite pour vous.

Les caractéristiques d'une piscine en bois

Les atouts du bois 

Le bois, un matériau naturel, esthétique et au charme inimitable. 

C’est un matériau résistant soit naturellement, soit par traitement autoclave.

Il offre un résultat très esthétique et s’intègre parfaitement à votre environnement.

C’est un matériau recyclable et durable, et isolant qui vous permet de gagner 2 °C ou 3 °C.

Caractéristiques et avantages

Si vous avez un terrain difficile d’accès et qu’aucun engin ne peut y accéder. La piscine bois est livrée en kit, il sera alors facile de transporter les madriers jusqu’à l’emplacement de votre chantier.

Si vous êtes situé dans une zone protégée, Bâtiment de France par exemple, une piscine bois peut avoir un meilleur accueil auprès des organismes. 

La piscine en bois s’implante dans la plupart des terrains, elle absorbe facilement les mutations du sol.

Elle peut-être hors-sol, semi-enterrée, ou enterrée (selon le modèle) vous pouvez laisser un côté sans remblai !

Le bois est malléable, il permet de réaliser des bassins de forme : octogonales, carrés ou rectangulaires, mais il n’y a que 3 possibilités d’angles : 45°, 90° ou 135°.

La dimension d’une piscine en bois reste limitée. Vous trouverez rarement des piscines de plus de 8 m, sauf pour des piscines sur-mesure.

Elle est compatible avec tout type de traitement, avec un bloc de filtration, un local enterré ou un local technique, vous pouvez aussi prévoir une nage à contre-courant.

Vous pouvez la construire vous-même, et ainsi réaliser une économie de 40 %.

Facile à installer, il suffit d’empiler les madriers, suivant le plan et la notice de montage, les emplacements pour les pièces à sceller sont pré-percés.

Sa mise en place est plus rapide qu’une structure traditionnelle. De plus, les piscines en bois sont accessibles à tous les budgets. 

Les inconvénients

La piscine bois comprend de multiples avantages, mais aussi quelques inconvénients : 

  • Le plus souvent, l’accès au bassin se fait par une échelle.
  • L’installation d’un volet roulant immergé est souvent difficile.
  • Vous souhaitez une forme plus originale, vous choisirez une piscine sur-mesure, plus onéreuse qu’une forme « classique » ou un « kit ». Elle peut, dans certaines conditions, aller jusqu’à des dimensions de 12 x 6 m et une profondeur de 1,40 m.
  • Il n’est pas possible d’avoir une piscine en bois ronde, elle est octogonale.   

Malgré ces inconvénients, elle reste un bon compromis lorsque l’on souhaite une piscine sans les inconvénients administratifs. 

 

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT D’ACHETER

Le traitement du bois 

Le bois se dégrade plus ou moins vite (naturellement entre 10 et 25 ans), selon les conditions environnementales dans lesquelles il se trouve. C’est pourquoi certains bois sont traités afin d’offrir la meilleure résistance.

Par imprégnation ou autoclave : le bois est traité à cœur, par imprégnation de produits chimiques insecticide et fongicide jusqu’à saturation. 

Le bois est mis sous vide pour extraire l’humidité. Il est immergé dans les produits chimiques. Il y a pressurisation pour faire pénétrer le produit à cœur. La mise sous vide permet d’éliminer le surplus de produit. Enfin, le bois est séché.

Traitement de surface : les bois trop durs sont traités avec des produits fongicides et insecticides sur leur surface. 

Ces traitements, appliqués aux différentes essences de bois, leur confèrent + ou - des propriétés, des caractéristiques, qui sont ordonnées en classes, de 1 à 5.

La classe 4 et 5 correspondent à des bois résistants à un contact permanent avec l’humidité et la terre, elles sont donc fortement conseillées pour les piscines en bois.

Si vous choisissez une structure en bois de classe 4 ou 5, vous n’aurez aucun souci, votre piscine est installée pour de nombreuses années, sans aucun risque de pourrissement du bois, même enterrée.

Le liner 

L’épaisseur du liner peut-être entre 50/100 et 85/100. Plus le coefficient est élevé, meilleur est sa résistance et plus le coût d’achat est élevé. Le liner 75/100 est un bon compromis. 

Dans un kit, le coloris uni bleu peut-être imposé, mais de plus en plus souvent, une gamme de couleurs est proposée, ou une option pour des liners marbrés ou avec frise, moyennant un sur-coût. 

La filtration 

La filtration à sable est le moyen de filtration le plus conventionnel, c’est pourquoi il est proposé dans la plupart des kits.

Vérifiez, lors de votre achat, la bonne adéquation du système de filtration avec le volume d’eau de la piscine. 

L’eau doit être filtrée en totalité 4 à 6 fois par 24 heures et au minimum 3 fois par 24 h.

La pompe et le filtre ont sensiblement le même débit.

Une fois encore, vous avez, le plus souvent (avec modification du prix de base) la possibilité de choisir soit la filtration proposée (basique), soit une filtration moyen ou haut de gamme, soit vous pouvez choisir un autre mode de filtration, une filtration monobloc par exemple.

Pensez aussi à :

  • L’évolution de votre local technique

Vous pouvez ajouter, un régule de pH, un traitement automatique, un réchauffeur ou un échangeur… Ces équipements supplémentaires améliorent la qualité de l’eau et de baignade et vous facilitent la vie.

La sécurité : pour répondre à la loi sur la sécurité des piscines (voir Normes NF 90- 306,307,308, 309), pensez à installer un système de prévention pour protéger de la noyade les enfants de moins de 6 ans, il est obligatoire, une bâche de sécurité, un abri ou une barrière.

Seul le volet roulant immergé est déconseillé et est souvent difficile à installer pour des piscines en bois.

  • Ce que comprend un kit piscine bois

La composition et la qualité des kits sont différentes d’un revendeur à l’autre, le prix est aussi différent. N’hésitez pas à comparer.

Que contient le pack  La structure bois, madriers, poteau, filtration, pompe et filtre, le liner……

Qui y a-t-il d’autres :

  • Électricité : le coffret, le disjoncteur, les câbles (quelle longueur ?) , la lumière…
  • Des accessoires : nombre de buses, de skimmers, une prise de balai (pour nettoyer sa piscine).
  • Un escalier ou une échelle (intérieur et extérieur pour les hors-sol)… ?
  • Le géotextile, le sable… ?
  • Les margelles ?

 

 

COMMENT MONTER SA PISCINE EN BOIS ?

Les outils dont vous avez besoin 

Pour la dalle : 

  • un cordeau, 
  • une grande règle en aluminium, 
  • un niveau, un crayon.

Pour le montage des madriers :

  • Un mètre ruban, un cutter et une scie à métaux.
  • Une perceuse et un jeu de foret correspondant aux besoins de la construction.
  • Des clés de serrage, des clés plates et à pipe, un tournevis plat et/ou cruciforme.
  • Un maillet, une cale en bois ou "pièce martyre" à utiliser entre le maillet et les madriers, cela évite l’écrasement du bois.
  • Des cales, des gants.
  • Du papier de verre pour bois.

Les étapes à suivre

Le bois est une matière vivante qui réagit au contact de l’air et travaille selon les conditions climatiques ; il peut se déformer, se fissurer, ce qui peut compliquer le montage.

Stockez les madriers dans un endroit frais et ventilé, si vous ne montez pas votre piscine prochainement.

La réalisation de la structure

Le dallage

L’emplacement qui va recevoir la piscine bois doit être parfaitement plat et stable, il est donc conseillé de faire une dalle de béton.

C’est vivement recommandé, surtout pour les piscines de grand format, car il y a un réel risque d’affaissement du terrain qui entraîne la déformation du bassin.

Sinon, décaissez le sol pour le planifier. Enlevez racines, cailloux, pierres saillantes, puis posez du géotextile et une couche de sable parfaitement plane.

Si vous enterrez votre piscine en bois, il est fortement conseillé d’installer un puits de décompression.

Les parois

Avant le montage, commencez par faire l’inventaire complet des pièces.

Repérez bien les différents type de planches. Vous pouvez être confronté à différents cas de figure :

  • Les madriers s’emboîtent dans une tige de métal

Positionnez au sol un basting sur deux.

Enfilez une tige de métal à chaque extrémité (le bois est pré percé.).

Comblez les vides avec d’autres bastings de bois.

Vérifiez les diagonales et monter les parois.

 

  • Les madriers s’emboîtent simplement les uns dans les autres

La pose d’un berceau destiné à renforcer la paroi latérale est préconisée.

Vous aurez besoin dans ce cas d’une pioche, d’une pelle, d’un niveau.

Creusez les saignées dans la largeur et positionnez les berceaux en métal que vous avez préalablement montés.

Mettez-les de niveau et comblez les saignées avec du sable mouillé et tassez bien.

Lorsque la structure en bois de votre piscine est montée, mettez le berceau d’aplomb et vissez-le sur la paroi.

 

  • Certains modèles peuvent avoir des jambes de renfort extérieur.

Les jambes de force permettent de rigidifier les parois et absorbent la pression de l’eau.

C'est la plupart du temps des poteaux qui se vissent à la verticale, depuis l’intérieur et sur tout le pourtour extérieur du bassin.

Ils sont coupés au ras du dernier de madriers.

Le montage

  1. Les planches doivent s’emboîter parfaitement et à fond. Aidez-vous du maillet et de la pièce martyre pour bien les ajuster. Vérifiez le bon positionnement des pièces de bois et contrôlez les diagonales dès la première rangée posée puis régulièrement pendant le montage et à la fin de la construction.
  2. Repérez les bastings prédécoupés skimmers, buse de refoulement, lampe, nage à contre-courant et positionnez-les à la hauteur préconisée.
    Selon les modèles, les pièces à sceller sont à encastrer avant de superposer la planche supérieure, donc pendant le montage des murs ; Tandis que d’autres sont à installer une fois la construction des murs de bois terminée.

  3. Poncez avec du papier de verre les échardes ou les défauts du bois.
  4. Fixez avec soin et solidement le support d’échelle et les supports de margelle. Soit des pièces en bois triangulaires ou des équerres métalliques.
    Elles se positionnent sur l’extérieur de la paroi au ras de la dernière planche.
  5. Pré-percez les parois avant de fixer les consoles de margelle grâce à des vis depuis l’intérieur du bassin. Poncez les éventuelles échardes. Respectez l’écartement entre chaque support, car les margelles sont très sollicitées (prise d’appui pour les plongeons !). Les margelles sont parfois fixées après le remplissage du bassin (se reporter à votre notice).
  6. Vérifiez et rectifiez si nécessaire à l’aide du niveau à bulle toute la périphérie du bassin afin que les 2, 4 ou 6 diagonales (selon la forme de votre bassin) soit parfaitement égales.
  7. C’est le moment d’installer des jambes de renfort. Installez les raccordements au système de filtration (installation de la pompe, etc…).
  8. Posez le liner, après avoir fixé les rails Hung sur la ligne de madriers la plus haute à fleurs de la structure.

Le remblai

Votre piscine n’a pas de poteaux de renfort, remplissez 1/3 d’eau votre bassin, puis 1/3 de remblai…

Votre structure est munie de renforts en bois ou métalliques, vous pouvez remblayer en fin de chantier.

Dans tous les cas, suivez les préconisations de la notice de montage.

Le bois pour piscine est le plus souvent traité autoclave et il est donc imputrescible. Cependant, avant de remblayer, mettez une protection sur la façade extérieure.

Si possible, vous installez une bâche d’un seul tenant. Collez ou agrafez la protection en haut de la paroi extérieure. Vous pouvez aussi séparer le remblai de la terre par du géotextile.    

Utilisez du gravier pour le remblai permet un meilleur drainage. Le gravier est incompressible, il n’y a pas de tassement de terrain autour de la piscine.

Procédez au remplissage du remblaiement par couches successives sur tout le pourtour du bassin.

 

 

POURQUOI CHOISIR UN BOIS DE CLASSE IV OU V ?

Ces bois naturels ou traités autoclave sont protégés des agressions biologiques, des insectes et champignons. 

Ils sont résistants aux intempéries, ils sont imputrescibles.

Ils garantissent la pérennité de vos réalisations.

Ils évitent la maintenance annuelle, vous faites des économies de temps et d’argent.

Classification des bois

Les essences de bois sont classées selon la norme NF EN 335-2

  • Les bois de classe 1 sont utilisés pour des travaux d’intérieur et toujours à l’abri des intempéries. Ils permettent de fabriquer les parquets, les meubles, le lambris…
  • Les bois de classe 2 peuvent être installés en intérieur ou en extérieur, mais, sous abri comme les charpentes
  • Les bois de classe 3 placés en extérieur sont soumis à des alternances d’humidité et de séchage
  • Les bois de classe 4 sont utilisés en extérieur et soumis à une humidité fréquente ou permanente. Ils peuvent être en contact avec le sol ou immergés dans l’eau douce. Vous le choisirez pour construire une terrasse, des clôtures, une pergola par exemple.
  • Les bois de classe 5 peuvent être en contact permanent avec l’eau de mer. Ils sont donc utilisés pour les jetées, les pontons, les piscines.

Le traitement autoclave

Le bois de nos régions subit un traitement en profondeur afin d'être protégé des agressions biologiques comme les insectes et les champignons, assurant une meilleure résistance et une plus grande qualité du bois ainsi qu’une longévité supérieure.

 Le procédé

  • Dans une cuve, le bois est mis sous vide.
  • Le produit de traitement remplit la cuve.
  • L’autoclave est pressurisé pour permettre au produit de pénétrer au cœur du bois.
  • La cuve est vidée du produit de traitement puis mit sous vide pour évacuer l’excès de produit.
  • Il peut être de classe 3, 4 ou 5.

Les ennemis de votre piscine en bois

L’humidité 

Le bois est une matière vivante. Il a la capacité d’absorber et de rejeter l’eau. 

Mais une humidité persistante déforme le bois, favorise la prolifération des champignons, des insectes et peut laisser des marques. 

Si des traces bleu et noir apparaissent sur le bois, c’est qu’il est en train de pourrir !

La plupart du temps, les parties enterrées sont mal protégées de l’humidité. Si vous ne réagissez pas rapidement la structure pourrit en quelques années.

Il est indispensable lors de la construction d’un bassin en bois enterré ou semi-enterré, de bien isoler la structure de la terre. 

En fonction de l’humidité de la zone, vous protégez la piscine en bois avec :

  • Un film géotextile entre la terre et le remblai et/ou une bâche d’un seul tenant agrafée à la structure extérieure du bassin
  • Un drainage ou un puits de décompression (obligatoire) 

Pour une piscine hors-sol, installez un feutre géotextile sous la structure.

Les conditions environnementales

Les couches supérieures du bois sont exposées : 

  • Aux chocs thermiques 
  • Aux UV 
  • Aux éclaboussures et aux produits de traitement souvent corrosifs
  • Aux intempéries et aux conditions climatiques

La structure de votre bassin en bois devient naturellement terne et grise et peut demander un entretien de temps à autre si cette couleur ne vous convient pas.

Vous aurez besoin de faire un nettoyage de votre structure pour qu’elle retrouve l’éclat des premiers jours.

 La bâche de sécurité de la piscine en bois

Comme les bassins maçonnés, il est possible de sécuriser et protéger une piscine hors-sol en bois. Il existe plusieurs types de bâches de sécurités adaptées à votre bassin :

  • la couverture d’hivernage : elle protège tout l’hiver votre piscine des agressions extérieures et des impuretés. Mais surtout, elle sécurise votre bassin. Par exemple, les bâches Irricover sont équipées d'œillets, de sandows et de pitons qui leur concèdent une tension constante. 
  • la bâche à barres : été comme hiver, elle sécurise et protège votre bassin. Il s’agit d’une toile de PVC enduit, renforcée de barres raidisseurs. Elle empêche toute chute grâce à ces débords de 25 à 30 cm autour de la piscine. Moins chère qu’un volet, mais aussi sécurisée. Elle peut se débâcher à l’aide d’un enrouleur motorisé comme le Vektor adapté aux bâches à barre Irricover.

Pour assurer la sécurité autour de votre bassin, vous pouvez aussi opter pour un système d’alarme piscine ou pour des barrières de sécurité

 

 

ENTRETENIR UNE PISCINE EN BOIS

Il vous faudra : une brosse à chiendent, du savon noir, un tuyau d’arrosage, une toile abrasive pour bois, un chiffon, un pinceau ou un rouleau, un produit dégriseur et un saturateur de bois.

Lavage des parois et des margelles en bois

Procédez à un lavage scrupuleux des parois et des margelles en bois.

  • Diluez le savon noir dans un seau d’eau et à l’aide de la brosse à chiendent, retirez toutes les salissures.
  • Rincez abondamment au tuyau d’arrosage pour faire disparaître les souillures et le savon (glissant sur les margelles)
  • Pour plus de rapidité, cette opération peut se faire avec un nettoyeur haute-pression réglé à une puissance de niveau moyen. Pas besoin de savon ni de brosse !
  • Laissez sécher.

Dégriser le bois

Les margelles et les terrasses sont particulièrement soumises aux UV et ont souvent plus besoin d’un dégrisage que les parois de la piscine.

Dégrisez le bois, uniquement si c’est nécessaire.

  • Poncez avec une toile abrasive fine dans le sens de la fibre du bois et dépoussiérez avec un chiffon ou un aspirateur de chantier.
  • Agitez le produit dégrisant et étalez-le copieusement sur une surface de 8 à 10 m².
  • Appliquez-le dans le sens du veinage du bois ou de haut en bas pour les parois verticales à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau. 
  • Laissez agir une quinzaine de minutes avant de rincer très abondamment.
  • Le bois doit sécher au moins 3 jours.

À ce stade, le bois est propre et débarrassé des marques d’eau et de sa couleur grisâtre, mais il reste mat et terne. 

Appliquer le saturateur

Le saturateur va redonner à votre bois sa couleur et son éclat d’origine.

Certains saturateurs ont des agents protecteurs d’UV.

Il est conseillé de faire 2 applications par an de saturateur pour les terrasses et les margelles, pour les parois de la piscine 1 fois tous les 2 ans.

  • Agiter le saturateur avant d’imprégner le bois à l’aide d’un rouleau à peinture.
  • Passez du produit en couches consécutives sans temps de séchage, jusqu’à saturation du bois.
  • Enlevez l'excédent de produit avec un chiffon propre.

Vous pouvez aussi, en appliquant un mélange de térébenthine et d’huile de lin, préserver la teinte du bois, le protéger contre les agressions du climat et de l’usure, lui apporter une protection hydrofuge.

 

 

POURQUOI CHOISIR UNE PISCINE EN BOIS ?

Il y a plusieurs raisons de choisir une piscine hors-sol en bois : 

  • Moins chère qu’une piscine maçonnée, 
  • Moins de travaux à réaliser (seulement la dalle béton),
  • Matériau élégant, qui s'intègre facilement, 
  • Peut-être hors-sol, semi-enterrée ou enterrée,
  • Facile à monter et entretenir,
  • Pas de déclaration de travaux ni d'autorisation administrative si inférieure à 10 m²

Certains modèles ont également des équipements intégrés comme une couverture de sécurité ou d’un local piscine intégré.

 



QUEL PRIX POUR UNE PISCINE EN BOIS ?

Le prix d’une piscine hors-sol en bois dépendra de la taille et des équipements de cette dernière. 

Pour une piscinette, de 2,5m3 à 6m3, comptez entre 800 à 1200 €.

Pour une piscine standard, comptez entre 3000 à 8000 €. 

Pour connaître le coût réel de votre piscine, n’oubliez pas de compter les éventuels travaux de préparation du terrain (raccordement, dalle béton,...), d’un local piscine, de la sécurité et de l’entretien.



COMMENT VIEILLIT UNE PISCINE EN BOIS ?

La piscine en bois vieillit bien, à condition qu’elle soit régulièrement entretenue. 

En effet, le bois est une matériau naturel qui est sensible à l’humidité. Les piscines hors-sol en bois Irrijardin sont toutes traitées autoclave 4, qui est l’un des plus hauts niveaux de traitement. Il permet de protéger le bois sur la durée, cependant, il est nécessaire de traiter le bois tout au long de la vie du bassin. 

Pour que la piscine en bois vieillisse bien, il vous faudra : 

  • Nettoyer régulièrement les parois et les margelles (voir plus haut le procédé),
  • Appliquer un dégriseur de bois,
  • Finir par un saturateur

Vous pouvez aussi préserver la teinte du bois en appliquant de l’huile de lin et térébentine.

Ce matériau noble, s’il est nourri et protégé, gardera sa robustesse et son élégance de nombreuses années.

 



COMMENT FAIRE POUR ENTERRER UNE PISCINE BOIS ?

Un autre des avantages de la piscine en bois est qu’elle s’adapte à toutes les configurations : enterrée, semi-enterrée ou hors-sol. 

Si vous souhaitez enterrer votre bassin, voici les étapes à suivre : 

  1. Procéder au terrassement,
  2. Réaliser une dalle,
  3. Monter la piscine,
  4. Contrôler l’étanchéité du circuit,
  5. Protéger les parois avec une nappe d’étanchéité et un géotextile,
  6. Remblayer autour de la piscine au fur-et-à-mesure du remplissage du bassin.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel, notamment pour le terrassement et la réalisation de la dalle.

COMMENT MONTER SA PISCINE EN BOIS ?

Les outils dont vous avez besoin 

  • Pour la dalle : un cordeau, une grande règle en aluminium, un niveau, un crayon.
  • Pour le montage des madriers :
    • Un mètre ruban, un cutter et une scie à métaux.
    • Une perceuse et un jeu de foret correspondant aux besoins de la construction.
    • Des clés de serrage, des clés plates et à pipe, un tournevis plat et/ou cruciforme.
    • Un maillet, une cale en bois ou "pièce martyre" à utiliser entre le maillet et les madriers, cela évite l’écrasement du bois.
    • Des cales, des gants.
    • Du papier de verre pour bois.

Les étapes à suivre

Le bois est une matière vivante qui réagit au contact de l’air et travaille selon les conditions climatiques ; il peut se déformer, se fissurer, ce qui peut compliquer le montage.
Stockez les madriers dans un endroit frais et ventilé, si vous ne montez pas votre piscine prochainement.

La réalisation de la structure

Le dallage

L’emplacement qui va recevoir la piscine bois doit être parfaitement plat et stable, il est donc conseillé de faire une dalle de béton.
C’est vivement recommandé, surtout pour les piscines de grand format, car il y a un réel risque d’affaissement du terrain qui entraîne la déformation du bassin.
Soit vous décaissez le sol pour le planifier. Vous enlevez racines, cailloux, pierres saillantes, vous posez du géotextile et une couche de sable parfaitement plane.
Si vous enterrez votre piscine en bois, il est fortement conseillé d’installer un puits de décompression.

Les parois

Avant le montage, commencez par faire l’inventaire complet des pièces.
Repérez bien les différents type de planches. Vous pouvez être confronté à différents cas de figure :

  • Les madriers s’emboîtent dans une tige de métal

Positionnez au sol un basting sur deux.
Enfilez une tige de métal à chaque extrémité (le bois est pré percé.).
Comblez les vides avec d’autres bastings de bois.
Vérifiez les diagonales et monter les parois.

 

  • Les madriers s’emboîtent simplement les uns dans les autres

La pose d’un berceau destiné à renforcer la paroi latérale est préconisée.
Vous aurez besoin dans ce cas d’une pioche, d’une pelle, d’un niveau.
Creusez les saignées dans la largeur et positionnez les berceaux en métal que vous avez préalablement montés.
Mettez-les de niveau et comblez les saignées avec du sable mouillé et tassez bien.
Lorsque la structure en bois de votre piscine est montée, mettez le berceau d’aplomb et vissez-le sur la paroi.

 

  • Certains modèles peuvent avoir des jambes de renfort extérieur.

Les jambes de force permettent de rigidifier les parois et absorbent la pression de l’eau.
C'est la plupart du temps des poteaux qui se vissent à la verticale, depuis l’intérieur et sur tout le pourtour extérieur du bassin.
Ils sont coupés au ras du dernier de madriers.

Le montage

  1. Les planches doivent s’emboîter parfaitement et à fond. Aidez-vous du maillet et de la pièce martyre pour bien les ajuster. Vérifiez le bon positionnement des pièces de bois et contrôlez les diagonales dès la première rangée posée puis régulièrement pendant le montage et à la fin de la construction.
  2. Repérez les bastings prédécoupés skimmers, buse de refoulement, lampe, nage à contre-courant et positionnez les à la hauteur préconisée.
    Selon les modèles, les pièces à sceller sont à encastrer avant de superposer la planche supérieure, donc pendant le montage des murs ; Tandis que d’autres sont à installer une fois la construction des murs de bois terminée.

  3. Poncez avec du papier de verre les échardes ou les défauts du bois.
  4. Fixez avec soin et solidement le support d’échelle et les supports de margelle. Soit des pièces en bois triangulaires ou des équerres métalliques.
    Elles se positionnent sur l’extérieur de la paroi au ras de la dernière planche.
  5. Pré-percez les parois avant de fixer les consoles de margelle grâce à des vis depuis l’intérieur du bassin. Poncez les éventuelles échardes. Respectez l’écartement entre chaque support, car les margelles sont très sollicitées (prise d’appui pour les plongeons !). Les margelles sont parfois fixées après le remplissage du bassin (se reporter à votre notice).
  6. Vérifiez et rectifiez si nécessaire à l’aide du niveau à bulle toute la périphérie du bassin afin que les 2, 4 ou 6 diagonales (selon la forme de votre bassin) soit parfaitement égales.
  7. C’est le moment d’installer des jambes de renfort. Installez les raccordements au système de filtration (installation de la pompe, etc…).
  8. Posez le liner, après avoir fixé les rails Hung sur la ligne de madriers la plus haute à fleurs de la structure.

Le remblai

Votre piscine n’a pas de poteaux de renfort, remplissez 1/3 d’eau votre bassin, puis 1/3 de remblai…
Votre structure est munie de renforts en bois ou métalliques, vous pouvez remblayer en fin de chantier.
Dans tous les cas, suivez les préconisations de la notice de montage.
Le bois pour piscine est le plus souvent traité autoclave et il est donc imputrescible. Cependant, avant de remblayer, mettez une protection sur la façade extérieure.
Si possible, vous installez une bâche d’un seul tenant. Collez ou agrafez la protection en haut de la paroi extérieure. Vous pouvez aussi séparer le remblai de la terre par du géotextile.    
Utilisez du gravier pour le remblai permet un meilleur drainage. Le gravier est incompressible, il n’y a pas de tassement de terrain autour de la piscine.
Procédez au remplissage du remblaiement par couches successives sur tout le pourtour du bassin.
 

POURQUOI CHOISIR UN BOIS DE CLASSE IV OU V ?

Ces bois naturels ou traités autoclave sont protégés des agressions biologiques, des insectes et champignons. 

Ils sont résistants aux intempéries, ils sont imputrescibles.

Ils garantissent la pérennité de vos réalisations.

Ils évitent la maintenance annuelle, vous faites des économies de temps et d’argent.

Classification des bois

Les essences de bois sont classées selon la norme NF EN 335-2

  • Les bois de classe 1 sont utilisés pour des travaux d’intérieur et toujours à l’abri des intempéries. Ils permettent de fabriquer les parquets, les meubles, le lambris…
  • Les bois de classe 2 peuvent être installés en intérieur ou en extérieur, mais, sous abri comme les charpentes
  • Les bois de classe 3 placés en extérieur sont soumis à des alternances d’humidité et de séchage
  • Les bois de classe 4 sont utilisés en extérieur et soumis à une humidité fréquente ou permanente. Ils peuvent être en contact avec le sol ou immergés dans l’eau douce. Vous le choisirez pour construire une terrasse, des clôtures, une pergola par exemple.
  • Les bois de classe 5 peuvent être en contact permanent avec l’eau de mer. Ils sont donc utilisés pour les jetées, les pontons, les piscines.

Le traitement autoclave

Le bois de nos régions subit un traitement en profondeur afin d'être protégé des agressions biologiques comme les insectes et les champignons, assurant une meilleure résistance et une plus grande qualité du bois ainsi qu’une longévité supérieure.

 

Le procédé

  • Dans une cuve, le bois est mis sous vide.
  • Le produit de traitement remplit la cuve.
  • L’autoclave est pressurisé pour permettre au produit de pénétrer au cœur du bois.
  • La cuve est vidée du produit de traitement puis mit sous vide pour évacuer l’excès de produit.
  • Il peut être de classe 3, 4 ou 5.

Les ennemis de votre piscine en bois

L’humidité 

Le bois est une matière vivante. Il a la capacité d’absorber et de rejeter l’eau. 

Mais une humidité persistante déforme le bois, favorise la prolifération des champignons, des insectes et peut laisser des marques. 

Si des traces bleu et noir apparaissent sur le bois, c’est qu’il est en train de pourrir !

La plupart du temps, les parties enterrées sont mal protégées de l’humidité. Si vous ne réagissez pas rapidement la structure pourrit en quelques années.

Il est indispensable lors de la construction d’un bassin en bois enterré ou semi-enterré, de bien isoler la structure de la terre. 

En fonction de l’humidité de la zone, vous protégez la piscine en bois avec :

  • Un film géotextile entre la terre et le remblai et/ou une bâche d’un seul tenant agrafée à la structure extérieure du bassin
  • Un drainage ou un puits de décompression (obligatoire) 

Pour une piscine hors-sol, installez un feutre géotextile sous la structure.

Les conditions environnementales

Les couches supérieures du bois sont exposées : 

  • Aux chocs thermiques 
  • Aux UV 
  • Aux éclaboussures et aux produits de traitement souvent corrosifs
  • Aux intempéries et aux conditions climatiques

La structure de votre bassin en bois devient naturellement terne et grise et peut demander un entretien de temps à autre si cette couleur ne vous convient pas.

Vous aurez besoin de faire un nettoyage de votre structure pour qu’elle retrouve l’éclat des premiers jours.

 

 

COMMENT NETTOYER LA STRUCTURE D'UNE PISCINE BOIS ?

Il vous faudra : une brosse à chiendent, du savon noir, un tuyau d’arrosage, une toile abrasive pour bois, un chiffon, un pinceau ou un rouleau, un produit dégriseur et un saturateur de bois.

Le déroulement du nettoyage

Première étape 

Procédez à un lavage scrupuleux des parois et des margelles en bois.

  • Diluez le savon noir dans un seau d’eau et à l’aide de la brosse à chiendent, retirez toutes les salissures.
  • Rincez abondamment au tuyau d’arrosage pour faire disparaître les souillures et le savon (glissant sur les margelles)
  • Pour plus de rapidité, cette opération peut se faire avec un nettoyeur haute-pression réglé à une puissance de niveau moyen. Pas besoin de savon ni de brosse !
  • Laissez sécher.
Deuxième étape

Les margelles et les terrasses sont particulièrement soumises aux UV et ont souvent plus besoin d’un dégrisage que les parois de la piscine.

Dégrisez le bois, uniquement si c’est nécessaire.

  • Poncez avec une toile abrasive fine dans le sens de la fibre du bois et dépoussiérez avec un chiffon ou un aspirateur de chantier.
  • Agitez le produit dégrisant et étalez-le copieusement sur une surface de 8 à 10 m².
  • Appliquez-le dans le sens du veinage du bois ou de haut en bas pour les parois verticales à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau. 
  • Laissez agir une quinzaine de minutes avant de rincer très abondamment.
  • Le bois doit sécher au moins 3 jours.

À ce stade, le bois est propre et débarrassé des marques d’eau et de sa couleur grisâtre, mais il reste mat et terne. 

Troisième étape

Le saturateur va redonner à votre bois sa couleur et son éclat d’origine.

Certains saturateurs ont des agents protecteurs d’UV.

Il est conseillé de faire 2 applications par an de saturateur pour les terrasses et les margelles, pour les parois de la piscine 1 fois tous les 2 ans.

  • Agiter le saturateur avant d’imprégner le bois à l’aide d’un rouleau à peinture.
  • Passez du produit en couches consécutives sans temps de séchage, jusqu’à saturation du bois.
  • Enlevez l’excédant de produit avec un chiffon propre.

Vous pouvez aussi en appliquant un mélange de térébenthine et d’huile de lin, préserver la teinte du bois, le protéger contre les agressions du climat et de l’usure, lui apporter une protection hydrofuge.