Local technique

Besoin d'une solution de financement ?

Besoin d'une solution de financement ?

Besoin d'une solution de financement ?

  • Financez votre projet avec Cetelem - Crédit amortissable
  • Réglez en 3x ou 4x CB avec Facily Pay
  • Réglez en 2x ou 3x chèque sans frais avec Transax

Tarif sur demande

Quel local technique pour votre piscine ?

Vous arrivez à imaginer sans problème votre piscine, sa forme, sa couleur, son emplacement… Mais avez-vous pensé au local technique ?

Il est pourtant indispensable pour le bon fonctionnement de votre bassin ! Mais, il n’est pas toujours évident de le positionner de manière à l’intégrer le plus discrètement et le mieux possible dans votre espace piscine.

Il y a une multitude de choix et de solution pour placer le local technique de manière à ce qu’il garde son efficacité mais qu’il reste le plus discret ! Cela va dépendre :

  • De la place dont vous disposez dans notre jardin
  • De la configuration de l’espace autour de votre bassin
  • De vos besoins et de vos envies
  • De votre budget

Pourquoi un local technique ?

C’est un abri indispensable pour garder les différents équipements de votre piscine, notamment la pompe, le filtre, le coffret électrique, les passages et les raccordements des canalisations… au sec et à l’abri des intempéries.

Il est plus ou moins grand, mais prévoyez l’évolution de vos équipements de piscine comme le chauffage, l’électrolyse, un régulateur de pH….

Le local technique peut, aussi se transformer en pièce de rangement pour le robot, les produits de traitement, les manches et les différents brosses de nettoyage, les jeux, les matelas, le parasol… 

Ou implanter son local technique ?

La construction du local technique se fait (au moins) en même temps que la construction de votre piscine. 

Le plus souvent il est construit près de la piscine. Dans l’idéal, il se situe entre 5 et 10 mètres du bassin pour optimiser le système de filtration. La difficulté reste qu’il soit le plus discret possible !

Si votre local technique est trop éloigné, vous aurez besoin :

  • De canalisations plus longues avec un diamètre supérieur, donc un coup financier supplémentaire
  • La mise en œuvre sera plus complexe
  • Les risques de fuite sont multipliés.

Il en résulte une perte de charge du circuit hydraulique, donc il faudra prévoir :

  • Une pompe de piscine plus puissante 
  • Un filtre plus volumineux (adéquation pompe/filtre !), là encore un coup financier plus important !

Les caractéristiques du local technique

Le local technique doit être :

  • Aéré et étanche
  • Non inondable
  • Isolé (phonique et thermique) 
  • Bien éclairé 
  • Le sol doit être propre et dans l’idéal, équipé d'un siphon. 

Prévoyez une porte qui ferme à clef, notamment si vous stockez les produits de traitement. Vous n’aurez pas à craindre qu’un enfant entre dans le local et manipule par jeux les produits chimiques …

L’accès aux équipements doit être pratique et dégagé, vous devez pouvoir paramétrer et entretenir facilement vos appareils.

N’hésitez pas à faire un plan de votre local technique avec le positionnement des équipements, n’oubliez pas leur évolution !

Prévoyez :

Une surface minimum de 5 m², 10 m² c’est mieux ! 

Une dimension de local de 1,5 m x 1,5 m est jouable pour les locaux de piscine hors-sol.

Une hauteur minimum de 1,30 à 1,50 mètre et jusqu’à 2 mètres, 2.20 mètres si vous avez un filtre à diatomées.

Pensez que les interventions seront plus compliquées si vous ne voyez pas votre bassin depuis local technique (robot Polaris, lavage filtre…).

Il est conseillé :

De surélever la pompe pour la protéger en cas d'inondation.

De monter la pompe sur des silent blocs pour amoindrir son bruit. Même si les pompes sont de plus en plus silencieuses !

Respectez :

  • Les normes électriques C 15-100 comme :

Le local doit être bloqué par un verrouillage de sécurité

L’installation doit être conforme et protégée par un différentiel 30 m A.

  • Les règles d’urbanisme de votre commune. Notamment si vous construisez un bâtiment :
    D’une surface de plus de xx m²
    Que la hauteur est de plus de 1,80 mètre
    Si vous êtes en bordure de propriété…
    Vous devez remplir un formulaire de déclaration préalable de travaux, voir un permis de construire.

Quel local technique chosir pour votre piscine ?

Il n’y a pas une mais des solutions pour définir l’emplacement de votre local technique. Chacune avec des avantages et des inconvénients par rapport à votre projet et la configuration de votre espace. 

Á vous de choisir celle qui est la plus adaptée à votre mode de vie, votre projet global et/ou à votre budget.

Un local existant

C’est souvent la formule la plus plébiscité et la plus économique, à condition que l’emplacement ne soit pas trop éloigné de la piscine !

Un garage, une dépendance, un abri de jardin, une grange, vous n’aurez peut-être que quelques transformations à faire comme le sol, l’isolation, l’éclairage… 

Un local enterré ou semi-enterré

Le local technique enterré Local technique piscine enterré

C’est une solution très esthétique, puisqu’on ne voit pas le local, seule la piscine se laisse admirer ! 

Le plus souvent lorsque l’on parle de local enterré, on fait référence à un coffre qui contient le système de filtration comme le Local technique à enterrer Keops

Vous pouvez préférer en construire un. Dans ce cas, le coût d’investissement est plus élevé, vous passez plus de temps à le monter, mais vous pouvez le dimensionner à votre convenance.

Il est placé près de la piscine, entre 5 et 10 mètres maximum. 

Il est idéal si vous avez peu d’espace disponible sur votre terrain.

Les avantages

La pompe se trouve en dessous du niveau de l’eau. 

L’amorçage est donc en permanence assuré, pas besoin d’une pompe auto amorçante.

Comme il est près de la piscine, la perte de charge est minimum

Vous pouvez contrôler facilement toutes les interventions en ayant un œil sur le bassin

Le coût de votre local est réduit. 

Les inconvénients

La pompe se trouve sous le niveau de l’eau :

  • S’il y a des fuites, le local peut être immergé
  • Si vous avez des travaux à effectuer. Il faut prévoir lors de la mise en place des appareils, une isolation des circuits par des vannes ou des by-pass, ou vous devez baisser le niveau du bassin (de 50 centimètres environ) pour intervenir dans le local sans risque de l’inonder !

Il est plus difficile d’accès

L’espace d’un local technique enterré est réduit, l’équipement est minimaliste, une pompe, le filtre…

Il reste peu de place à l’évolution des équipements (chauffage, régulateur de Ph …).

Le local semi-enterré

Vous choisirez ce type de local si vous avez un muret ou une haie à proximité de la piscine qui peut servir à dissimuler la partie haute du local, par exemple.

Les avantages

Comme le local est situé à mi-hauteur de l’eau du bassin, vous n’avez pas forcement besoin d’une pompe auto amorçante.

Il est plus discret d’un abri et se fond avec le décor. À condition de l’avoir intégré dans vos plans lors de la conception de votre piscine et de sa terrasse !

Les inconvénients

La construction d’un local semi-enterré est plus complexe qu’un local enterré.

Un local technique intégré à la piscine

Il y a deux types de local intégré à la piscine : le mur filtrant et la filtration monobloc.

Ils sont préformés et souvent tout équipé.

Une filtration monobloc installée sur la piscine Monobloc filtration piscine

Elle se pose sur une largeur de bassin lorsque celui-ci est terminé.

C’est la plus petite filtration pour piscine enterrée tout le matériel essentiel à la filtration tien dans un volume de 40 cm x 80 cm x 100 cm.

Les avantages 

Elle est facile et rapide à installer.

Vous n’avez pas de canalisations qui "courent" autour de bassin, il y a donc moins de terrassement et peu de risque de fuite de ce coté !

Dans la plupart des cas, vous n’avez pas à percer le liner car le skimmer, les buses de refoulement, la prise balai et le projecteur sont inclus dans le bloc de filtration.

Les inconvénients

Le monobloc est visible, car il est légèrement surélevé par rapport à la terrasse

La circulation de l’eau est moins naturelle qu’une filtration classique. 

L’espace est réduit. Vous pourrez peut-être installer une régulation de pH ou un réchauffeur, mais c’est tout !

Si vous avez une piscine avec un monobloc de filtration d’un coté et un escalier extérieur de l’autre :

Vous ne pouvez pas installer une couverture immergée de sécurité

Sous certaines conditions, vous pourrez installer un volet hors sol (l’axe est sur élevé et sur rail, découpe bloc)

Vous pourrez  mettre une bâche à barre. Le coté enroulement est du coté de l’escalier. La bâche est rectangulaire avec une découpe pour le bloc mais sans découpe escalier.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Irrijardin, il vous conseillera

La position allongée sur la terrasse est la meilleure posture pour faire les manipulations dans ce type de local technique, mais ce n’est pas la meilleure posture pour effectuer les manipulations !

Un mur filtrant intégré au bassinMur filtrant piscine

C’est un compartiment technique préfabriqué, séparé de l’eau par une paroi.

Il se trouve directement derrière le bassin, au plus près de la piscine sous le niveau de l’eau. 

Il est à intégrer lors de la construction de votre bassin. 

Sur un panneau de la structure se trouve (au minimum) l’aspiration et le refoulement. 

Vous pouvez avoir un projecteur et pour certains modèles des options : nage à contre courant, réchauffeur et électrolyse sont proposés. Vous devez donc prévoir dés la conception de votre bassin les équipements que vous souhaitez, quitte à les installer plus tard !

Vous accédez au local grâce à une trappe.

Les avantages 

Plus esthétique qu’un bloc, il est discret et se place sous l’escalier ou sur un coté de la piscine.

Il est de faible encombrement par exemple L : 1 m, Haut : 1 m à 1,50 m, P : 1 m.

L’espace est toute fois plus important qu’un bloc de filtration

L’accès est facilité par une trappe qui doit pouvoir être verrouillée.

Il est compatible avec tous types de construction comme des panneaux, de la maçonnerie, des blocs à bancher…

Très peu de canalisation enterrée autour du bassin donc moins de risque de fuite

Les inconvénients

Le local peut-être assez exigu et la plupart du temps vous serez dans l’obligation de manipuler les vannes dans des positions peu confortables comme accroupi ou à genoux.

Il peut-être inondé en cas de fuite, pensez à sur élever votre pompe.

Il faut prévoir dès la construction de la piscine les futures évolutions du bassin.

Un local technique hors-sol

Vous souhaitez construire une structure indépendante Local technique hors sol de piscine

Une multitude de solutions s’offre à vous. Vos préoccupations principales seront d’intégrer le plus harmonieusement votre local technique au style de votre maison, tout en préservant la meilleure capacité de filtration de vos appareils.

Vous préférez un local durable que vous agencerez selon votre convenance et vos besoins. Cependant il vous faut prévoir un budget conséquent !

Vous avez la possibilité de construire le local technique:

Accolé à votre résidence ou à votre garage, dans le style de votre habitat : crépi, pierres…

Indépendant près de la piscine comme :

  • Un chalet en bois pour un esthétisme et un prix abordable 
  • Un pool-house, alliant local technique et confort de baignade

Vous pouvez prévoir d’aménagez un vestiaire avec des porte-manteaux, une cabine de douche, un WC… Pourquoi pas une cuisine d’été, un espace sauna /spa ? Un espace couvert pour les repas ?

Vous pouvez construire vous-même votre local technique si vous êtes un bricoleur avertit. Car il faut faire le terrassement, les fondations, monter la structure de l’abri avec porte, fenêtre et toit, mettre en place les arrivées d'eau et l'électricité, faire l’isolation, les finitions…

Conseil du pro :

N’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie, concernant ces travaux. Vous aurez surement au moins une déclaration préalable de travaux, ou un permis de construire à faire. Déposez votre demande en même temps que celle de la piscine !

Les avantages

Le local s’intègre parfaitement à votre habitat et son environnement.

Vous avez un endroit ou se concentrent tous les accessoires pour la piscine, pompe, filtre, le robot, les jeux, les matelas…

Vous avez suffisamment d’espace pour faire évoluer vos équipements (réchauffeur, régulateur ph…)

Les inconvénients

La pompe se situe au dessus du niveau de votre piscine. Choisissez votre pompe avec un amorçage automatique, autrement dit auto-amorçante.

Vous n'avez pas besoin de vidanger partiellement votre piscine si vous avez à faire de la maintenance sur le système hydraulique ou si vous ajoutez un équipement supplémentaire.

 

Les installations à prévoir

Le plaisir de la baignade ne doit pas faire oublier les dangers. Pas de bricolage ! Un matériel réglementaire et conforme aux normes doit rester un objectif majeur dans l’équipement du local technique.

Ces normes ont deux principaux objectifs : la sécurité des personnes et la protection des biens.

La sécurité des personnes

Un disjoncteur différentiel se déclenche dès qu’il détecte une fuite d’électricité. Celle-ci peut avoir pour origine une coupure de câble ou un défaut d’isolement sur un appareil électrique, un sol conducteur ou une humidité fréquente.

Principe : le disjoncteur différentiel compare l’intensité du courant en direction de l’installation à celle qui revient, c’est-à-dire quand le circuit fait une boucle.

Calibrage usine : la sensibilité du disjoncteur différentiel est essentielle, chaque modèle réagit à une valeur donnée, calibrée en usine. Pour les installations extérieures, choisir un déclenchement à 30 mA.

Le disjoncteur et l'interrupteur différentiels : attention à ne pas confondre ces deux types d’équipements. Le disjoncteur différentiel joue le rôle de disjoncteur et de différentiel en se déclenchant à la fuite de courant, à la surcharge ou au court circuit. L’interrupteur différentiel ne contrôle que les fuites électriques. Il faut donc choisir un modèle en phase avec le circuit qu’il protège, c’est-à-dire que son intensité de fonctionnement doit être au moins égale à celle du circuit qu’il protège.

La sécurité des biens

Le coffret électrique : il regroupe tous les équipements pour l’alimentation, la protection, la commande et la régulation des différents récepteurs électriques (pompe de piscine, projecteur, réchauffeur, etc…). Le coffret doit être logé dans un boîtier de protection mini IP55 (norme EN 60439-1, EN 60335-1).

L’horloge : suivant votre programmation, l’horloge définit les heures de filtration.

Le contacteur : il gère les informations provenant de l'horloge, supporte les démarrages et assure une coupure totale de la pompe de votre piscine.

Les câbles : ils obéissent à des règles de couleur et de section et sont adaptés à chaque utilisation. Attention à l’alimentation du coffret en lui même, la section du câble doit être en rapport avec le matériel à alimenter.

Les transformateurs :

  • Ferriques : ils permettent l’échange et la transformation par champ magnétique grâce à un enroulement en cuivre sur un noyau ferrique.
  • Electroniques : ils redressent le courant et le redécoupent pour recréer un signal sinusoïdal en basse tension.

Comment installer un local technique de piscine ?

Haut
de
page