Cuves à pression

Retrouvez notre sélection de cuves d'arrosage !

Trier par

12 articles

Flexible
Exclu Magasin
28,00
Câble électrique immergé
Exclu Magasin
4,95
Cuve verticale avec pieds
139,90
Cuve verticale avec pieds
234,90
Flexible 50 cm filetage en coudé mâle/femelle 26/34
24,50
Flexible 70 cm filetage en coudé mâle/femelle 26/34
Exclu Magasin
26,50
Cuve à pression horizontale 100L
Nouveau Exclu Magasin
244,90
Cuve à pression horizontale 200 L
Nouveau Exclu Magasin
444,90
Cuve à pression verticale 50 L
Nouveau Exclu Magasin
119,90
Cuve à pression verticale 100 L
Nouveau Exclu Magasin
234,90
Cuve à pression horizontale 50 L
Nouveau Exclu Magasin
149,90
Cuve à pression verticale 200 L
Nouveau Exclu Magasin
399,90
Trier par

12 articles

LES RÉCUPÉRATEURS D'EAU DE PLUIE

Face à une consommation toujours croissante, l’eau est devenue un enjeu économique et écologique primordial pour ce siècle. Chacun d’entre nous, particuliers, collectivités, entreprises, associations,  à notre niveau avons le pouvoir d’agir pour une meilleure gestion de l’eau.

Ce système de pompage facilite votre entretien du jardin, tout en vous faisant faire des économies !

Comment installer un réservoir d’eau enterré ?

La mise en conformité et le système de double réseau (rendre impossible toute connexion entre les eaux pluviales et le réseau d’eau potable) ne s’improvisent pas, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel (tout ou une partie du travail). 

  • Choisissez un emplacement facile d’accès pour la grue (fils électriques…), si possible sur une zone hors passage de  véhicules, et au minimum à 1,20 mètres de la maison.

Une pose en profondeur, et/ou une dalle de répartition des charges autoportantes posée sur le dessus de la cuve peut permettre le passage d’un véhicule.

Faites creuser un mètre plus large que votre cuve. Pour la profondeur : la hauteur de votre cuve + la hauteur du lit de sable ou du radier + la hauteur de la dalle et du recouvrement, creusez assez profond afin qu’elle reste hors gel.

  • Creusez les tranchées, des gouttières vers la cuve, de 0,70 à 1 mètre de profondeur en respectant la déclivité, sur 40 cm de large.

Pour l’évacuation du trop-plein, une pente suffisante est nécessaire.

Les circuits de pompage vers les réseaux de distribution.

Le sol doit être plat et  débarrassé des pierres, recouvert d’un lit de sable de 10 cm, (ou gravier 8/16) si le fond de la fouille est sec.

Si le fond est argileux, humide ou inondable, un radier de béton et des points d’ancrage avec sangles sont obligatoires.

Il est impossible que la cuve repose dans une nappe d’eau qui atteigne plus du tiers sa hauteur.

  • La grue positionne votre citerne à eau dans le terrassement.

  • Avant de remblayer, si vous avez une cuve en synthétique, remplissez-la d’eau au tiers de sa contenance (évite les déformations).

  • Reliez la cuve au système de pompage

Conseil du pro : si vous installez une cuve en béton, vous devez laisser l’eau  4 à 5 mois au repos, afin que le pH se stabilise à 7.

Comment choisir son récupérateur d'eau de pluie ?

Pour bien choisir son récupérateur d'eau de pluie, il est essentiel de prendre en compte plusieurs critères, notamment les besoins en eau, l'espace disponible, la quantité d'eau récupérable, le matériau et l'esthétique.

Évaluer vos besoins en eau. Déterminez la quantité d'eau dont vous aurez besoin pour l'arrosage, le nettoyage et les autres usages domestiques. Cette estimation vous permettra de choisir un récupérateur d'eau de pluie avec une capacité adaptée à vos besoins.

Calculer la quantité d'eau récupérable. Estimez la quantité d'eau que vous pouvez récupérer en fonction de la surface de votre toiture et des précipitations annuelles dans votre région. Utilisez la formule suivante pour déterminer la quantité d'eau récupérable : Quantité d'eau récupérable (en litres) = Surface de toiture (en m²) x Précipitations annuelles (en mm) x Coefficient de récupération (0,8 à 0,9)

Le coefficient de récupération tient compte des pertes d'eau dues à l'évaporation et aux fuites et varie généralement entre 0,8 et 0,9.

Prendre en compte l'espace disponible. La taille et le type de récupérateur d'eau de pluie doivent être adaptés à l'espace dont vous disposez. Si vous manquez d'espace, optez pour des cuves enterrées ou des cuves hors-sol de forme verticale qui occupent moins de surface au sol. En revanche, si vous avez suffisamment d'espace, vous pouvez choisir des cuves hors-sol plus volumineuses et de forme horizontale.

Choisir le matériau du récupérateur d'eau de pluie. Les récupérateurs d'eau de pluie sont disponibles en différents matériaux, tels que le plastique, l'acier galvanisé, la résine ou le béton. Chaque matériau présente des avantages et des inconvénients en termes de durabilité, de poids, de coût et d'entretien. Choisissez un matériau adapté à vos besoins et à votre budget.

Tenir compte de l'esthétique et de l'intégration dans le paysage. Enfin, choisissez un récupérateur d'eau de pluie qui s'intègre harmonieusement dans votre environnement extérieur. Certains modèles sont conçus pour ressembler à des éléments décoratifs, tels que des jarres, des pots de fleurs ou des fontaines, et peuvent ainsi ajouter une touche esthétique à votre jardin ou votre terrasse.

Les avantages des cuves de récupération d'eau de pluie

L'eau de pluie est gratuite et livrée sur place ! 

Elle est naturellement douce et ne contient pas de calcaire ni d’autres substances, comme le chlore. 

Comme elle est faiblement minéralisée, vous utilisez donc en moins grande quantités les produits de lavage.

Elle est assez proche de l’eau douce.

Vous  participez à l'effort commun et au mouvement citoyen de la gestion de l'eau.

Vous n’avez plus à vous soucier des arrêtés préfectoraux en cas de pénurie d’eau, vous pourrez continuer à arroser votre jardin, laver votre voiture ou remplir votre piscine.

Vous souhaitez préserver et respecter cette ressource naturelle et vitale.

Vous  désirez utiliser une eau non potable pour arroser le jardin, laver la voiture, remplir votre piscine, alimenter les W.-C.  et le lave-linge. 

Il vous tient à cœur de protéger les nappes phréatiques, les rivières, en diminuant votre consommation d’eau potable.

Vous voulez faire baisser votre facture d’eau et sauvegarder l’environnement.

Comment entretenir sa cuve ?

Vous devez pouvoir entrer dans votre cuve pour la nettoyer et la vidanger, car malgré les filtres des boues s’accumulent au fond. 

Si vous alimentez en eau vos w.-c., ou si vous avez un robinet dans votre cave distribuant de l’eau de pluie, alors vous êtes soumis à des obligations d’entretien régulier.  

Tous les 6 mois vérifiez

  • La propreté de la toiture, des gouttières de la cuve.

  • La présence de la signalétique.

  • Le bon fonctionnement des systèmes de déconnexion.

Tous les ans, il faut 

  • Nettoyer les filtres.

  • Faire une vidange.

  • Désinfecter la cuve de stockage.

  • Vérifier le bon fonctionnement des robinets et des vannes.

  • Vérifier l’étanchéité.

Comment fonctionnent les récupérateurs d'eau ?

Ceux sont des systèmes de collecte et de stockage d'eau pluviale, dans l’optique d'une utilisation ultérieure.

Ils sont plus ou moins volumineux, et s’adaptent à vos besoins, selon l’utilisation que vous souhaitez.

  • Des cuves de 300, 500 litres et jusqu’à 800litres.

  • Des réservoirs de surface d’un volume de 30 000 litres

  • Des réservoirs de stockage enterré d’un volume qui peut atteindre 66 000 litres.

Ces trois types de récupération sont reliés à votre gouttière, mais l’usage que vous allez en faire est bien différent. 

L’utilisation des cuves devient une pratique de plus en plus courante, car économique et écologique.

Les récupérateurs d’eau sont une alternative viable et efficace.

Les produits complémentaires

Vous aurez besoin impèrativement d’une pompe immergée,ou d’une pompe de surface .

Vous pouvez installer une cuve  (ou réservoir sous pression) de 200 litres, pour éviter la mise en route systématique de votre pompe (pour une petite quantité d’eau), ainsi vous prolongez la durée de vie de votre moteur (dossier cuve sous pression). Cette cuve est obligatoire si vous alimenté en eau les sanitaires. 

Une sécurité manque d’eau,  une crépine anti retour pour l’aspiration vers la pompe.

Si vous utilisez l’eau du réservoir pour les W.-C., le lave linge, il est judicieux d’installer une filtration primaire avec des cartouches filtrantes 20 microns suivit d’une filtration  à 10 microns. 

Pour connaitre votre consommation d’eau pluviale, vous pouvez installer un compteur d’eau pour réseau de distribution.

 

FAQ

Comment garder l'eau propre dans un recuperateur d'eau ?

Pour garantir la propreté de l'eau stockée dans un récupérateur d'eau, il est important de suivre quelques bonnes pratiques.

  • Filtration : Installer un filtre à l'entrée du récupérateur permet de retenir les débris, les feuilles et les impuretés, préservant ainsi la qualité de l'eau.

  • Entretien : Nettoyer régulièrement votre récupérateur d'eau, notamment en retirant les débris et les dépôts qui peuvent s'accumuler au fond de la cuve.

  • Protection contre les UV : Les rayons ultraviolets du soleil peuvent favoriser la prolifération des algues et des bactéries. Choisissez un récupérateur d'eau opaque ou protégé contre les UV pour limiter ce phénomène.

  • Brassage : Brasser l'eau de temps en temps, par exemple à l'aide d'une pompe, permet d'empêcher la stagnation et le développement de bactéries.

  • Traitement : Si nécessaire, utilisez un traitement adapté pour désinfecter l'eau et prévenir la formation de micro-organismes.

Comment protéger un recuperateur d'eau du gel ?

Pour protéger votre récupérateur d'eau en période de gel, voici quelques conseils.

  • Vidange : Lorsque les températures descendent en dessous de 0°C, il est recommandé de vider complètement votre cuve pour éviter que l'eau ne gèle à l'intérieur et n'endommage les parois.

  • Isolation : Vous pouvez isoler votre récupérateur d'eau en l'entourant de matériaux isolants, tels que des plaques de polystyrène ou de la laine de roche. Cela permettra de maintenir une température plus élevée à l'intérieur de la cuve et de retarder la formation de glace.

  • Emplacement : Installez votre récupérateur d'eau dans un endroit abrité des vents froids et à proximité de sources de chaleur, comme un mur de la maison, pour profiter de la chaleur résiduelle.

  • Chauffage : Des dispositifs de chauffage spécifiques pour cuves de stockage d'eau sont disponibles sur le marché. Ils permettent de maintenir une température suffisamment élevée pour éviter le gel.

  • Antigel : Ajouter un additif antigel à l'eau du récupérateur peut également aider à prévenir la formation de glace. Toutefois, assurez-vous que l'additif est compatible avec les usages prévus pour l'eau récupérée et sans danger pour l'environnement.