Aide à la nage

Conseils pour les premières baignades

Comment se déroule les premières baignade de bébé

Les baignades ! Tout le monde en rêves, des plus grands aux plus petits ! 

Mais pour les bébés et les enfants en bas âge ? 

Que se soit en piscine collective ou privée ou même à la mer, avant l’âge de 4 mois, les baignades sont souvent déconseillées car les risques d’infections, pour les petits enfants, sont trop importants.
Mais, entre 4 et 6 mois, vous pourrez emmener votre bébé à la piscine. Cependant, il est fortement recommandé, que l’enfant ait reçu la deuxième injection du vaccin Pentacoq.


Comment se déroule la séance ?

La découverte de l’eau doit rester un plaisir pour l’enfant et les parents qui l’accompagnent. Il y a quelques règles qu’il ne vaut mieux connaître ou s’en inspirer pour le bien de tous et le bon déroulement de la session.

Certains établissements commencent à prendre les enfants à l’âge de : 4, 6 ou 8 mois. De même le port du bonnet de bain peut être obligatoire et certaines vaccinations sont demandées. 
N’hésitez pas à prendre connaissance des dispositions relatives à l’établissement que vous avez choisi. 

Les contre-indications

Pas de baignade si l’enfant en bas-âge :

  • N’a pas reçu la deuxième injection du vaccin DTP (diphtérie, tétanos, polio) 
  • A peur, ou ne veut pas aller dans l’eau
  • Est enrhumé, malade, souffre d’asthme ou de diarrhée
  • Porte des yoyos posés après une otite séreuse
  • Vient de manger

Un avis médical est souhaitable, et encore plus si votre enfant souffre :les premières baignades

  • D’affections cutanées
  • D’otites à répétition
  • De problèmes respiratoires

 

Combien de temps pour une séance ?

Cela va dépendre de l’âge de l’enfant, de sa condition physique, de ses envies…
De la naissance et jusqu'à 6 mois, avec un peu d’aide, votre bébé est capable de " nager ". Il est aussi capable de retenir sa respiration quelques secondes sous l’eau et les yeux ouverts !
Les premières fois, les séances peuvent ne durer que quelques minutes, et guère plus que 10 minutes.
L’idéal est de faire régulièrement des pauses durant la séquence de baignade. Sortir de l’eau, réchauffer bébé, puis en fonction de l’enfant, retourner quelques instants dans l’eau…
Avec le temps, les sessions vont se rallonger.

En tous cas :

  • À l’âge de 9 mois, elles ne devront pas excéder 20 minutes 
    Et dès les premiers signes d’hypothermie, frissons, lèvres bleues, peau marbrée, visage pâle, sortez-le de l’eau et séchez-le 
  • Pas plus de 30 minutes pour les enfants de moins d’un an.
  • À l’âge de 2 ans, il est capable de jouer de 10 à 15 minutes sans avoir froid (selon les enfants !). 
  • À l’âge de 5 / 6 ans, si l’enfant est actif dans la piscine, le temps de baignade peut durer facilement une demi-heure. C’est à cet âge que les enfants commencent à bien savoir coordonner leurs mouvements et gérer leurs équilibres. C’est le moment d’apprendre à nager.

Comment entrer dans l’eau ? 


La peau et les cheveux des jeunes enfants sont fragiles et délicats. C’est pourquoi il est recommandé d’appliquer généreusement une crème protectrice émolliente avant de rentrer dans l’eau chlorée de la piscine ! 
Les premiers contacts avec l’élément eau et votre bébé vont se faire aussi délicatement que possible. 
Votre petit enfant est dans vos bras, vous entrez dans l'eau de manière très progressive. 
Laisser lui le temps de s'habituer aux mouvements de l'eau, à la température, à l’environnement, aux sensations…
Mouillez-le petit à petit, très doucement, par étape et avec bien vaillance. 
Commencez par les orteils et remontez jusqu’au épaule s’il est à l’aise. Arrêtez la progression de l’immersion dès que votre enfant montre des signes de réticence : s’il se débat, grimace ou pleurs…
Dialoguez avec lui. Soyez attentif à ses réactions qui guideront votre progression dans l’eau !

À la sortie de l’eau

Passez sous la douche est indispensable pour éliminer les résidus de chlore. Un savon et un shampoing doux pour le bambin sont vivement recommandés.
Séchez bébé, avec attention.
Hydratez sa peau avec une crème adaptée, car le chlore a tendance à dessécher la peau.

Les caractéristiques de la piscine


La température de l’eau 

 

  • Si l’eau est en dessous de 30° C, les enfants risquent d’avoir froid très rapidement, car ils régulent mal leur température, en effet ils perdent environ 1° C toutes les 20 minutes… 
  • Une eau à partir de 32° C convient bien aux bambins. Pour connaître la température de l’eau dans une piscine collective, vous pouvez demander l’information aux maîtres-nageurs.
  • Pour les enfants qui commencent à marcher, la température de l’eau peut être à 30° C, ainsi vous pouvez allonger la durée de la séance à 30 ou 40 minutes.

Température de l’air ambiant


Pour les piscines extérieures, privées ou collectives, l’idéal pour se baigner avec bébé, c’est que la température de l’air ne dépasse pas les 25° C. 
Il faut prévoir de couvrir la tête de l’enfant avec un chapeau et le protéger du soleil avec une crème.

Le traitement de l’eau


Piscine publicLes bébés nageurs


La plupart du temps les piscines publiques collectives traitent leurs eaux avec du chlore. Produit chimique très efficace pour la désinfection de l’eau mais qui peut être allergisant dans certains cas. 
Certains établissements utilisent des traitements alternatifs comme le PHMB, ou l’ozone, et ainsi diminuent l’utilisation du chlore (et les risques d’allergies) ou ils s’équipent de déchloraminateurs pour limiter les chloramines et améliorer la qualité de l’eau et de l’air.

Dans le cadre de séances programmées pour les Bébés nageurs, les conditions hygiéniques doivent être absolues. La piscine doit répondre à des normes dictées par le ministère de la jeunesse et des sports, comme :

  • Le taux de chlore libre actif doit être entre 0.4 mg/l et 1.4 mg/l s’il est sans stabilisant et supérieur à 2 mg/l si le chlore est stabilisé
  • Le taux de chlore combiné (c’est-à-dire les chloramines) est inférieur à 0.6 mg/l dans l’eau, ou à 0.3 mg/m³ dans l’air (recommandation ANSES juin 2010), mais il est de 0.4 mg/L en présence de bébés nageurs.
  • Le pH se situe entre 6.9 et 7.7
  • La fréquentation maximale dans le bassin est d’une personne / m² 
  • Le renouvellement en eau est au minimum de 30 litres par jour et par baigneur supplémentaires

Les parents et leur progéniture sont des acteurs actifs pour garder une qualité d’eau optimale et éviter la prolifération des virus et microbes.

Les petits baigneurs :

  • Ne doivent pas être malade 
  • Porter un maillot de bain adapté 
  • Avoir pris une douche avant de rentrer dans l’eau. Les parents aussi d’ailleurs !

En dehors de ces activités spécifiques et encadrées, réservées aux bébés (et à leurs parents !), les conditions de baignade pour les petits, dans une piscine public collective, sont moins propices : l’eau est plus froide, il y a plus de monde, plus de bruit… 

Pour choisir votre établissement
Avant de faire trempette avec votre bambin, n’hésitez pas à vérifier, qu’il soit conforme aux règles soumises par la loi :

  • Les contrôles d’hygiène et de sécurité doivent être réguliers
  • Consultez les résultats d’analyses (ponctuelles ou/et bilan annuel) qui sont affichés et soumis à la DDASS.
  • Constatez visuellement que les bassins et les locaux soient entretenus, propres, désinfectés.
  • Vérifiez que la ventilation de la piscine soit suffisante. Si vous sentez une odeur de chlore, c’est que l’espace n’est pas assez aéré, que le taux de chloramines est trop présent. La chloramine est particulièrement irritante pour les voies respiratoires. 

 

Piscine familiale privée

Soyez vigilant sur la température de l’eau et sa désinfection. Pas question de baigner bébé si :

  • L’eau est sale, verte
  • Si il y a des ados qui sautent et font les fous
  • Si un traitement choc est en cours
  • Le pH doit se situer entre 6.9 et 7.7. 

Attention, une eau cristalline est une eau propre, mais l’eau est peut-être basique, C’est-à-dire avoir un pH bas, trop bas. Dans ce cas, elle est corrosive… Pas bon pour les grands et encore moins pour les petits !
Si vous voulez un traitement plus doux pour vos enfants en bas âge, vous pouvez choisir un traitement : 

  • À l’oxygène actif, notamment pour les petits bassins ou les piscines hors-sol. 
  • Aux UV ou à l’ozone qui demandent un produit rémanent comme le chlore mais en quantité minimale
  • Aux minéraux comme le Purificateur 2 fusion ou le Ioniseur cuivre/argent 

 

Les avantages et les inconvénients des piscines pour un bébé

Dans une piscine publique, il y a plus de bruit, plus de mouvements, plus de personnes que dans une piscine privée. Des facteurs qui peuvent ajouter un peu d’appréhension aux petits. Pour être plus tranquille avec bébé, choisissez d’aller à la piscine collective, le matin par exemple, car il y a moins de fréquentation. Éviter d’y allez les jours d’affluence comme le samedi notamment et préférez le dimanche matin ! 
Vous ne rencontrerez pas de problème d’affluence dans les piscines privées ! 
Il est plus facile de changer bébé si vous êtes dans une piscine privée plutôt que dans les cabines d’une piscine collective.

Quelle piscine pour les petits enfants?

De 4 mois et jusqu’à 18 mois

Privilégiez la pataugeoire des piscines collectives ou participez au cours des "bébés-nageurs". 
L’eau y est plus chaude, entre 32° et 37° pour les séances de bébé nageurs
Les dimensions sont plus adaptées à sa taille. 
Ce bassin est plus calme aussi, plus rassurant. 
Votre bébé reste dans vos bras pour découvrir l’environnement. 
Durant ce laps de temps, votre enfant :

  • Découvre le milieu aquatique, de nouvelles sensations 
  • Se familiarise en douceur avec l’élément eau
  • S’épanouit dans cet espace 
  • Fait ses expériences
  • Prend de l’assurance 

Tout cela, à son rythme, sans obligation et sans contrainte. Dès 18 mois, la piscine devient son terrain de jeux. 

Chez vous, en été, optez pour une piscinette, une piscine destinée et adaptée à vos enfants. Ainsi, ils vont pouvoir faire leurs premières baignades, se rafraichir et découvrir le bonheur de l’eau. 
Vous pouvez consulter le dossier « Une piscine pour vos enfants ».

Vers 3 ans


Vous pouvez accompagner votre enfant dans le petit bain de la piscine. Mais seulement si l’enfant est à l’aise dans l’eau et à envie d’y aller. 
Il peut faire du toboggan (s’il est adapté à son âge) seul ou dans vos bras
Il fait des « ballades » accroché à votre cou ou sur votre dos
Il peut commencer à faire ses premiers sauts dans l’eau. Pour le moment, pour sa position de départ, il est assis sur le bord de la piscine. Vous êtes dans la piscine pour lui tenir la main lors des premiers départs et pour le réceptionner ! Très vite, lorsqu’il sera confiant, il sautera seul dans vos bras !

Que mettre dans le sac de piscine ?

Il est nécessaire de prévoir un sac adapté aux besoins de l’enfant pour cette activité
Une couche spéciale piscine ou un maillot de bain avec couche clipsable. 
Elle est indispensable car si l’eau de la piscine est « souillée » par des matières fécales (même petite !) cela entraîne la fermeture du bassin et un recyclage complet de l’eau!

  • Un sac plastique pour mettre les couches usagées !
  • Un accessoire de flottaison adapté à son âge : 
    Tapis de flottaison, bouée culotte, bouées de cou pour les bébés
    Brassards pour les plus petits… Et les plus grands ! 
    Bouée ronde, frites, ceinture ou maillot de flottaison, pour les plus grands
  • Le bonnet, les lunettes de piscine ne sont pas indispensables. Sauf si votre enfant craint les éclaboussures!
  • De même, si votre enfant ne fait pas d’otite à répétition, il n’est pas forcément utile de lui mettre des bouchons d’oreille. Si vous lui en mettez, maintenez-les par un bandeau ou par le bonnet de bain. 
  • Des jouets, ceux qu’il utilise dans la baignoire, ses préférés. Ils le rassureront et lui donnent des repères.
  • Une grande serviette ou un peignoir à capuche. Les 2 : une pour sécher, l’autre pour réchauffer !
  • Un goûter ou son biberon chaud. 
    L’activité piscine demande beaucoup d’énergie pour les petits. S’ils ont froid, les sucres rapides comme les fruits secs et les pâtes de fruits reboost très vite les organismes.
  • Une crème hydratante
  • Des doses de sérum physiologique pour nettoyer les yeux 
  • En hiver, n’oubliez pas le bonnet pour la sortie.

 

La sécurité

Sécurité piscine no stress
Les accessoires d’aide à la flottaison ne sont pas des équipements infaillibles. 
Il est impératif que vous ayez une attention et une vision permanente sur votre petit enfant. Non seulement lorsqu’il est dans l’eau, mais aussi lorsqu’il est au bord du bassin, s’il est en âge de marcher. 
Restez toujours dans son champs de vision, ainsi, il est rassuré de vous voir et plus confiant.
Apprenez-lui les règles de base : ne pas courir car le sol est glissant, plonger en faisant attention à ceux qui sont dans l’eau… 
Si vous vous baignez avec votre bambin dans une piscine privée, n’oubliez pas de mettre en place le système d’alarme imposé par la loi dès que vous sortez de la baignade.
La piscine est une activité sous haute surveillance, qui demande aux parents (ou à l’adulte) une vigilance de tous les instants car un accident peut vite survenir et à tous moments.

Haut
de
page