Demander un devis

appel non surtaxé

Panier

0 article

0 article

TOTAL 0,00 €
Valider mon panier
Accueil ›  › Arrosage enterré

Arrosage enterré

  Afficher tout
  • Turbine 3504 Rain Bird

    Facile à utiliser et à régler
    Arroseur silencieux

    14,95€

  • Electrovanne fem/mâle 24 V

    Installation facile
    Système marche/arrêt
    Pression : 1 à 10 bar

    18,90€

  • Electrovanne mâle/mâle 24 V

    Régulateur de débit
    Facile à utiliser
    Solide et performante

    22,95€

  • Programmateur X-Core

    3 modèles : 4, 6 et 8 voies
    4 départs journaliers
    3 programmes indépendants

    à partir de
    79,00€

  • Programmateur ESP-RZX Rain Bird

    Chaque zone peut être programmée de façon indépendante
    Fonction sauvegarde du programme personnalisé
    Alimentation sur secteur

    à partir de
    85,00€

  • Regard rectangulaire super jumbo

    Accès facile
    Manipulation aisée des électrovannes
    Dimensions : L. 85 cm, H. 40 cm, l. 59 cm

    Indisponible en ligne


  • Allonge

    à partir de
    0,65€

  • Ruban d'étanchéité PTFE

    0,80€

  • Nez de robinet

    à partir de
    0,90€

  • Joint raccord express rechange

    0,95€

  • Adaptateur mâle 3/4"

    0,95€

  • Coupleur rapide

    1,05€

  • Bouchon extra

    à partir de
    1,20€

  • Raccord 3/4" mâle

    à partir de
    1,25€

  • Coude cannelé

    à partir de
    1,30€

  • Té cannelé

    à partir de
    1,45€

  • Jeu de joints

    1,45€

  • Bouchon fin de ligne

    à partir de
    1,60€

  • Manchon extra

    à partir de
    1,70€

  • Raccord Y de dérivation

    1,70€

  • Tuyau PVC rigide

    Disponible uniquement en magasin à partir de
    1,75€/m

  Afficher tout

Arrosage enterré ou intégré ? Qu'est-ce que c'est ?

Vous souhaitez que vos espaces verts soient luxuriants même durant l’été ?
Vous en avez assez de l’arrosoir et du tuyau ?
Vous souhaitez limiter votre consommation d’eau d’arrosage et préserver les ressources naturelles ?
Vous voulez revenir de vacances et retrouver un jardin resplendissant ?
Vous ne voulez plus dépendre de votre famille, vos amis quand vous vous absentez.


L’arrosage enterré est discret, économe et efficace.


Qu’est-ce que l’arrosage enterré ?Exemple arrosage intégré

L’arrosage enterré (ou intégré) est un système d’arrosage souterrain permanent de vos plantations, offrant un maximum d’efficacité sans gaspillage inutile. C’est un procédé idéal pour les grandes surfaces en particulier.  
Le système repose sur un réseau de canalisations souterrain raccordé à un robinet ou à des électrovannes. Combiné à un programmateur, vous serez libéré de toute contrainte.

Vous aurez besoin d’un certain nombre de données indispensables afin d’assurer le bon fonctionnement de votre arrosage enterré.
Le débit :

  • De votre robinet,
  • De votre pompe ou ballon,

Conseil du pro :
Pour assurer un bon fonctionnement du réseau d’arrosage, le débit des arroseurs par ligne doit être de 10 % inférieur à votre débit disponible.

La pression :
La pression s’exprime suivant son unité de mesure : le Bar.

  • Pour le robinet d’arrivée d’eau, vous avez la possibilité de mesurer la pression à l’aide d’un manomètre. Vous pouvez aussi vous renseignez directement auprès de la société des eaux.
  • Pour la pompe ou le ballon, vous retrouverez l’ensemble des informations sur une plaque posée sur l’appareil.


Votre besoin en eau :Plan d'arrosage intégré
Pour un jardin, le volume en eau peut être estimé entre 6 et 8 litres d’eau par m², dépendant directement de la nature de vos végétaux.

Un plan d’arrosage à l’échelle et précis, de votre jardin :

 

Il vous faudra dessiner :

  • Les zones à arroser : Les rocailles, les plates-bandes, les haies, les pelouses… N’oubliez pas les éventuels points d’eau et ceux à ajouter.
  • Les obstacles : Les arbres et arbustes, les dénivelés…
  • Les zones construites : Les terrasses, la maison, abris de jardin …
  • Les réseaux d’arrosage.

 

Les  avantages et les inconvénients de l’arrosage enterré.

Les avantages.Avantages de l'arrosage enterré

L’arrosage enterré permet de réaliser des économies d’eau et de faire baisser votre facture. Votre maitrise totale de vos plantations permettra d’agir pour préserver l’écologie. De plus, un arrosage enterré représente un gain de temps considérable et vous pourrez partir en vacances sereinement, sans craindre que le soleil ne grille vos pelouses. Enfin, c’est un système discret et efficace.

Les inconvénients.

Ce genre de système d’irrigation n’est pas à la portée de tous, la mise en place peut être longue et fastidieuse, vous demandant de creuser des tranchées dans votre jardin. De plus, votre réseau doit disposer d’une pression au moins égale à 2 Bars pour fonctionner. Il vous faudra être méticuleux et précis afin d’éviter les risques de fuites.

Le conseil du pro :
Faites vos tranchées et installez votre réseau, puis, mettez en fonctionnement le système sans recouvrir les tranchées. Ainsi, vous pourrez voir les fuites éventuelles et agir avant que cela n’empire.
 

Installation et utilisation de l'arrosage intégré

Dans quels cas pouvez-vous installer un arrosage intégré ?

Quelle est la surface nécessaire à l’installation d’un arrosage intégré ?Dessin arrosage jardin / verger

  • Vous avez moins de 50 m².

Vous pouvez arroser soit manuellement soit avec un arroseur oscillant de surface.

  • Vous avez jardin d’une surface comprise entre 50 à 200 m².

Vous pouvez utiliser des arroseurs éco-rotator, économes en eau.  Ils ne nécessitent pas de pompe (eau du réseau de ville), peu d’électrovannes et un programmateur simple. Cet arrosage est simple, économe et adapté à ce type de surface.

  • Vous avez plus 200 m² d’espace vert.

Tous les arrosages enterrés classiques  (pompe, nourrice, plusieurs réseaux de turbines ou de tuyères, un programmateur multivoies) sont possibles. Ils sont déterminés en fonction de votre plan et des caractéristiques de votre jardin.

Utilisation de l'arrosage enterré :

Quelle fréquence d’arrosage ?

Arrosez 2 fois par semaine en mouillant bien la terre jusqu’à 3 à 4 litres d’eau par m², cela favorisera un enracinement plus profond de la pelouse.
Attention : si la couleur de votre pelouse devient plus foncée ou si elle devient vert/jaune, si  les empreintes de pas restent marquées lorsque vous marchez dessus, si l'herbe se replie sur elle-même.
Votre pelouse à soif !

Conseil du pro :
Une tonte courte de l’herbe demande plus d’eau qu’une tonte haute.
N’arrosez pas s’il pleut ! Un pluviomètre est idéal pour gérer cela !

A quel moment de la journée ?

Il vous faudra éviter de programmer vos arrosages en pleine journée. En effet, l’évaporation naturelle fait consommer plus d’eau, l’irrigation est moins efficace. Arrosez vos jardin durant la soirée, il n’y a pas d’évaporation mais attention : un environnement humide autour de la plante peut permettre le développement de maladies fongiques.
Le matin représente le moment idéal pour déclencher l’arrosage automatique. L’irrigation doit commencer très tôt, la lumière et la chaleur des premiers rayons du jour permettent une meilleure assimilation des nutriments contenus dans le sol.

Conseil du pro :
Pour savoir si votre sol est suffisamment humide, vous pouvez enfoncer un bâton jusqu’à 30cm de profondeur. Si vous le retirez sec et sans terre, c’est que vos plantes ont soif.

  • L’arrosage au tuyau peut être fastidieux.
  • Les oscillants doivent parfois être déplacés pour couvrir toute la surface du jardin.
     

Comment est constitué votre arrosage enterré.

Un système d’irrigation enterré se compose de :

Pompe de surface arrosage intégré

Une pompe :

 La pompe permet de puiser l’eau là où elle se trouve (puits, citerne, bassin…), et de générer la pression nécessaire à votre arrosage.
Il existe 2 types de pompe pour l’alimentation en eau de votre jardin, la pompe de surface ou la pompe immergée.

  • La pompe de surface : Elle se place hors d’eau, au dessus du niveau de l’eau de votre puits ou de votre citerne d’eau de pluie. Elle peut aussi être déportée, dans un garage ou une cabane de jardin. Elle pompe par aspiration jusqu’à une profondeur de 7 mètres. Les pompes de surface peuvent être monocellulaires ou multicellulaires.Pompe immergée arrosage enterré
  • La pompe immergée : Une pompe immergée s’installe directement dans l’eau de votre puits. Pouvant tirer de l’eau à une profondeur de 7 mètres, les modèles sont plus silencieux qu’une pompe monocellulaire.

Un système d’automatisation de l’arrosage :

Afin de gérer aisément votre système d’irrigation, il vous sera nécessaire de l’automatiser. Vous aurez besoin pour cela de :

D’une cuve : C’est un réservoir d’eau à membrane évitant à la pompe de démarrer lorsque vous avez besoin de petites quantités d’eau (se laver les mains, arrosoir…). Son Cuve pour arrosage intégrérôle est de préserver votre pompe.
Elle peut être horizontale, verticale ou sphérique. Elle assure un effet tampon pour l’arrosage, permettant de maintenir une pression d’eau régulière.

D’un contrôle pompe : Il est nécessaire de mettre en place un contrôle pompe si vous automatisez votre arrosage. Il commande l’arrêt et la mise en marche automatique de pompe à l’ouverture de n’importe quel robinet, maintenant un débit et une pression d’eau constants. De plus, il arrête la pompe en cas de manque d’eau.

D’une nourrice : C’est le point de départ de votre réseau d’arrosage. Il existe des nourrices à 2 ou 4 voies pouvant se raccorder pour créer des ensembles de 6 à 8 voies. Elle est constituée d’une ou plusieurs électrovannes et d’un programmateur. Le rôle de l’électrovanne est d’agir comme une vanne ou un robinet commandé par électricité. Elle réagit à l’impulsion électrique du programmateur permettant le passage de l’eau dans le circuit d’arrosage.

Conseil du pro :
En l’absence d’une source électrique, une électrovanne à pile 9 volts peut être associée à un programmateur 9 volts garantissant ainsi une irrigation automatisée.
programmateur arrosage intégré
Le programmateur quant à lui permet de contrôler les arroseurs de votre système d’irrigation enterré et/ou de votre arrosage de surface. C’est le cerveau de votre irrigation. Il se raccorde directement au réseau électrique, fonctionne à pile ou à l’énergie solaire. Le nombre de circuits d’arrosage va déterminer le nombre de voies de votre programmateur. Un programmateur présente plusieurs plages d’arrosage possibles. Il peut être mono-station ou multi-voies. Enfin, un programmateur fonctionnant aux piles 9 volts permettra d’automatiser votre réseau s’il n’y a pas d’électricité sur le lieu d’arrosage.  

Qu’est-ce qu’un réseau ?

C’est l’ensemble de tuyaux et arroseurs, allant de l’électrovanne jusqu’en bout de ligne. Le nombre de réseaux est défini par le plan de votre jardin, en fonction de sa surface et du débit de la pompe ou du réseau d’eau de ville.
Sur une ligne d’arrosage, on peut retrouver soit :

  • Des tuyères ;
  • Des turbines ;
  • Un réseau goutte-à-goutte (destiné plutôt aux potagers, massifs de fleurs, plantes en pot…) ;
  • Un réseau de tuyaux poreux (idéal pour les haies et les végétaux en ligne).

Les différents tuyaux : Vous avez la possibilité de mettre en place 2 types de tuyaux : les tuyaux poreux ou en polyéthylène.
Les tuyaux poreux peuvent être en surface ou enterrés.
Le tuyau en polyéthylène doit être de qualité alimentaire pour une utilisation domestique. Reconnaissable à la ligne bleue courant le long tuyau. Vendus en couronne de 25, 50 ou 100m, ils présentent une résistance allant de 6 à 16 bars pour les tuyaux alimentaires. Vous trouverez des tuyaux en polyéthylène de 25, 35 ou 40 millimètres.
Les différents raccords : Les raccords doivent être du même diamètre que votre tuyau. Ils permettent d’aménager à votre guise l’espace d’arrosage.
Les arroseurs : lorsque vous aménagez votre jardin, il est essentiel de garder à l’esprit vos arroseurs. Plus ou moins puissants, certains modèles sont particulièrement gourmands en eau.     

       Les produits complémentaires.

Protégez votre pompe :

  • Une Sécurité manque d’eau.

Permet d’arrêter le fonctionnement de la pompe lorsqu’il n’y a plus d’eau.

  • Le détecteur de surchauffe.

Permet d’arrêter le fonctionnement de la pompe en cas de surchauffe.

  • Des crépines anti-sable.

Pour vos pompes immergées, il vous faudra prévoir des crépines anti-sable en fonction de la qualité de votre eau.

  • Un kit aspiration

Essentiel pour les pompes de surface.

Pour votre réseau :       

Idéal pour se faire une idée du niveau d’eau tombé dernièrement, il se combine avec un programmateur afin de faire des économies d’eau. Il évitera à l’arrosage de se déclencher lorsque la pluie est tombée. L’arrosage programmé redémarre dès que l’eau du capteur est évaporée. Vous pouvez effectuer son branchement à l’électrovanne (tension 24V) et placer le capter afin qu’il soit exposé à la pluie.

  • La purge.

Elle permet de vidanger le réseau, notamment à l’approche de l’hiver, pour éviter que les tuyaux ne gèlent et éclatent. Elle s’installe en partie basse de la ligne d’arrosage, sur un collier de prise en charge ou un coude.

  • Le regard.

Il permet de dissimuler la nourrice, tout en facilitant l’accès au matériel. Les plus petits vous donne la possibilité de camoufler une arrivée d’eau, des vannes, un compteur d’eau, les purges…
Plus ou moins volumineux, on peut les raccorder entre eux pour plus d’accessibilité. C’est un objet discret, avec son couvercle vert lui permettant de mieux se fondre dans  le décor.
 

Hiverner son arrosage enterré en 3 étapes

Avec la venue du froid et des premiers frimas, il est temps d’hiverner non seulement votre piscine mais aussi votre réseau d’arrosage enterré.Hivernage arrosage enterré

Si vous voulez préserver votre réseau d’irrigation du gel et éviter qu’il ne cause des dégâts et si vous ne voulez pas au printemps prochain, avoir :

  • À réparer les canalisations (donc creuser la terre) parce qu’elles ont éclatées
  • À changer des arroseurs ou le programmateur 
  • À racheter la pompe parce qu’elle s’est fendue à cause de l’eau restée à l’intérieur qui a gelé
  • À perdre du temps et de l’argent

Il est temps de procéder à la préparation hivernal de votre système d’arrosage et pas seulement mettre votre programmateur sur "OFF" !

Le réseau hydraulique

Première étape : Coupez l'alimentation en eau 

Deuxième étape : Purger les canalisations

Regard de circuit d'arrosage

Maintenant, il faut vider l'eau qui se trouve dans les canalisations et les arroseurs de votre système d’arrosage car l’eau stagnante restée dans les tuyaux peut geler, dilater et fissurer les conduites en PVC.

Lors de l’implantation de votre arrosage, vous avez créé dans vos tranchées une légère pente au bout des lignes d’arrosage : les "points bas". 

C’est à ses endroits que sont positionnées les purges sur un collier de prise en charge ou sur un coude. Elles sont installées de préférence sur un lit de gravier grossier et accessible par un regard

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

La purge manuelle

C’est un bouchon, une vanne ou un robinet manuel.

Lors de l’hivernage, il vous suffit d’ouvrir les bouchons et les tuyaux se vident.

La manipulation manuelle est plus longue, vous avez généralement plus d’un point bas sur votre réseau. 

Vous devez ouvrir le regard, desserrer le bouchon ou la vanne, attendre que toute l’eau soit écoulée et refermez le bouchon et le regard. 

La purge automatique 

Votre système d’irrigation est équipé de purges qui peuvent être : 

  • Des purges automatiques qui sont soit en laiton pour plus de robustesse soit en PVC
  • Des vannes à boisseau avec purge

Pour ce matériel, vous n’avez aucune manipulation à faire. Elles fonctionnent toutes seules et vidangent les tuyaux. 

Même en saison, les canalisations se vident après chaque arrosage !

La purge manuelle et la purge automatique sont des systèmes qui évacuent uniquement l'eau stockée après les électrovannes. Pensez à faire la vidange :

  • Des électrovannes
  • Des canalisations entre les électrovannes et l'alimentation principale qui peut être le compteur ou la pompe.Matériels pour purger le système d'arrosage enterré

 

 

 

 

 

 

La purge par air comprimé 

C’est une opération assez délicate. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Purge par air comprimé

Fermez l’arrivée d’eau principale du système d’irrigation.

Les clapets d’isolement du dispositif anti- refoulement doivent être fermés

Le compresseur d’air est raccordé en aval du dispositif anti refoulement, à la conduite principale grâce à un raccord rapide.

Chaque circuit d’alimentation va être purgé. 

Commencez par la zone la plus haute et la plus éloignée pour terminer par la zone la plus proche du compresseur. L’ouverture des réseaux se fait soit :

  • Via le programmateur
  • Ou en manœuvrant manuellement la vanne ou l’électrovanne.

Faites entrer l’air doucement dans la canalisation en ouvrant lentement la vanne du compresseur.

La pression ne doit jamais dépasser les 80 psi (1 psi= 0,0689476 bar) soit environ 5,5 bar et sous la pression maximum tolérée par les différents éléments que constituent le circuit d’eau.

Faites 2 ou 3 cycles courts plutôt qu’un long.

Le circuit est vidé en un peu plus de 2 minutes, ne prolongez pas l’envoie d’air comprimé dans la canalisation vide, elle risque de chauffer et de d’endommager le circuit.

L’eau sort par les arroseurs sous forme de micro gouttes.

Hivernez chaque zone. 

Attention :

Portez des lunettes de protection, car les débris expulsés peuvent causer des blessures notamment oculaires graves.

Ne vous penchez pas au dessus des arroseurs, tuyaux ou tous composants de votre irrigation, pendant que vous effectuez la purge.

N'injectez pas l'air comprimé dans le dispositif anti refoulement.

Troisième étape : Protéger le matériel du gel

La vanne de sectionnement générale

Vous avez coupez l’alimentation en eau (étape 1), vous devez maintenant la protéger du froid et du gel.

Couvrez-la d’un matériau isolant comme une plaque de mousse d'isolation, des sacs plastiques peuvent faire l’affaire, de la paille… 

Le programmateur Programmateur d'arrosage

2 façons d’arrêter les programmateurs d'arrosage à alimentation électrique : 

  • Le plus souvent ils ont une fonction "ON/OFF" ("marche/arrêt") qui permet de couper le courant à destination des électrovannes. L'heure et la programmation sont gardées en mémoire.
  • Coupez l'alimentation électrique du programmateur. Avec cette méthode, vous reprogrammez votre matériel au printemps. 

Vous avez un programmateur fixé à un robinet extérieur

Coupez son alimentation et protégez votre programmateur des intempéries avec du papier bulle par exemple, ou ôtez-le et rangez-le dans un endroit sec et hors gel en attendant les beaux jours. 

Si vous êtes dans une région avec un climat clément, vous pouvez laisser le système sous tension et l’interrupteur positionné sur "arrêt" pour éviter d’activer les électrovannes. 

La chaleur dégagée par le transformateur devrait maintenir le programmateur à une température qui empêche la condensation de se former à l'intérieur. 

  • Le programmateur démarre votre pompe. 

Dans ce cas, débranchez les câbles connectés correspondants aux bornes (celles qui relient le programmateur à la pompe) pour empêcher un démarrage intempestif, car sans eau cela pourrait engendrer une surchauffe de la pompe qui serait alors endommagée. 

La pompe de jardin 

Si votre pompe d'arrosage alimente votre jardin et votre maison vous ne pouvez pas hiverner la pompe !Pompe de surface d'arrosage

Vous avez une pompe immergée

Elles ne sont pas concernées par l’hivernage.

Vous avez une pompe de surface ou un groupe de surpression

Si votre pompe de surface est en extérieur, il est préférable de l’hiverner dès que les températures descendent en dessous de 6°. Pour cela vous devez :

  • Couper l’alimentation électrique
  • Démonter le tuyau d’aspiration, la crépine, le régulateur, et le filtre (s’il y en a !). Profitez-en pour nettoyer ces différents éléments avant de les ranger dans un endroit sec et hors gel.
  • Désolidariser la pompe du tuyau de refoulement (il doit être purgé étape 2)
  • Vider complétement l’eau du corps de la pompe grâce à la vis de purge.
  • Stocker-la dans un endroit sec, aéré et hors gel
Les différents accessoires 

Tuyau goutte à goutte et tuyau poreux 

Ils doivent être démontés, vidés et stockés à l’abri du gel.

Les autres canalisations hors sol doivent être isolées du gel par un manchon isolant en mousse. 

La sonde de pluieSonde de pluie

Elle ne risque rien, vous pouvez la laisser en place.

Si votre sonde utilise :

Une coupelle qui "récupère " l’eau, videz-la régulièrement pendant l’hiver ou vous pouvez placer un sac plastique sur la sonde.

Des disques ou des plaquettes, démontez-les et stockez-les dans un endroit sec et hors gel ainsi, vous évitez que ses éléments gèlent lorsqu'ils sont mouillés.

La purge des électrovannes

Si les arroseurs sont équipés de clapets de vidange, vous devez soulever les arroseurs afin de laisser l'eau circuler dans la partie basse du corps. 

 

VIDEO : Les systèmes d'arrosage Rainbird

Afin de vous proposer des services et offres les plus adaptés à vos centres d’intérêts, Irrijardin utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. OK En savoir +